RSS

The National interest : La Corée du Nord publie les détails de la tentative d’assassinat alléguée sur Kim Jong-un

29 Juin

Tandis que notre presse rit d’un rire gras habituel dès qu’il s’agit de la Corée du Nord, celle-ci lance de graves accusations, vidéo à l’appui contre l’ancienne dirigeante (destituée pour corruption) et  mise en prison, fille de l’ancien dictateur sanglant de la Corée du sud) et la CIA. Le contexte est non seulement celui de l’accusation par les Etats-Unis contre la Corée du nord, mais à la suite de la très belliqueuse ancienne dirigeante de la Corée du sud et l’élection d’un dirigeant connu pour son pacifisme. Nos médias se gaussent comme si  l’assassinat de chefs d’Etat (y compris américains) par la CIA était une fable grotesque. Alors qu’il s’agit d’une situation encore plus dangereuse pour la paix que celles qui existent en Syrie, en Iran ou même en Europe avec les avancées de l’OTAN. Ce pseudo humour dont croient abuser les journalistes est de la désinformation et une manière de nous infantiliser. (note de Danielle Bleitrach).

12 juin 2017

Les médias de l’Etat nord-coréen ont publié une vidéo détaillant une prétendue tentative d’assassinat contre Kim Jong Un.

Pyongyang a accusé l’Agence centrale de renseignement et le Service national de renseignement de la Corée du Sud d’avoir comploté pour tuer le dictateur nord-coréen avec une arme biochimique lors d’un défilé militaire.

Dans une vidéo récemment publiée, Kim Song Il, qui affirme qu’un nordiste  a été embauché par des services de renseignement étrangers contre le leader nord-coréen, il indique qu’il y avait plusieurs plans. Un programme impliquait de cacher une «substance nano-toxique dans un climatiseur», et l’autre impliquait l’injection à Kim Jong Un de polonium radioactif. Le plan est finalement devenu de « répandre la substance toxique dans la présidence de la direction suprême ».

L’assassin « terroriste » affirme qu’il a été chargé de recueillir autant d’informations que possible sur la zone où se déroulent les événements, en particulier la situation de sécurité et les détails sur la chaise ou le bureau utilisé par le dictateur nord-coréen. Kim prétend qu’il a d’abord été abordé par Do Hui-yun, le directeur de la Coalition des citoyens pour les droits de l’homme des secouristes (CHNK), alors qu’il travaillait dans le territoire de Khabarovsk en Russie en tant que bûcheron en juin 2014, selon NK News.

La Corée du Nord estime que CHNK, une organisation non gouvernementale, est une division ou un bras du service de renseignement sud-coréen.

Selon le rapport, ils ont «soudoyé Kim avec de l’argent et des biens» et l’ont trompé avec de fausses informations sur la Corée du Nord et la «propagande anti-étatique». Kim dit qu’il a rencontré l’un des dirigeants de la Corée du Sud en août 2014. À cette époque, il a reçu des informations détaillées sur un plan visant à assassiner Kim Jong Un avec diverses « substances biochimiques, y compris une substance radioactive et une substance nano-toxique ».

Les médias étatiques nord-coréens suggèrent que les substances mortelles ne pourraient être produites que par la CIA.

« Ils m’ont demandé de faire un plan de terreur avec ces substances biochimiques et m’ont remis plus de 10 000 dollars américains, un téléphone intelligent Doogee et un émetteur-récepteur satellite », explique Kim dans la vidéo, produite par Uriminzokkiri.

Il prétend que, en 2016, un homme nommé Han a tenté de mettre en place un «centre de liaison à l’étranger» à Dandong, en Chine, où les agents du NIS devaient fournir des milliers de dollars en espèces et les armes pour l’attaque. « L’équipement et les matériaux » pour l’assassinat de Kim Jong Un ont été envoyés par des agents de renseignement sud-coréens en mars 2017, mais l’intrigue a été déjouée par le ministère de la Sécurité de l’État avant que le terroriste puisse s’installer.

La vidéo est étonnamment détaillée et extrêmement critique de ce qu’elle appelle le  « terrorisme parrainé par l’État ».

Tristan Webb, un analyste principal de NK News, a déclaré aux journalistes que « la RPDC n’avait jamais fait une démonstration publique, détaillée et directe du terrorisme d’Etat par les États-Unis »

Les accusations déposées contre la CIA et les NIS sont arrivées à un moment où les législateurs américains appelaient la Corée du Nord à se déclarer comme un parrain étatique du terrorisme. La tentative d’assassinat présumée s’est également produite à la suite de rapports selon lesquels des agents nord-coréens ont été impliqués dans l’assassinat du demi-frère de Kim Jong Un, Kim Jong Nam, qui a été assassiné avec un agent nerveux létal dans un aéroport de Malaisie en février.

Les allégations de la Corée du Nord peuvent être une tentative de renvoyer les responsabilités en réponse aux critiques américaines et sud-coréennes.

Le contenu créé par The Daily Caller News Foundation est disponible sans frais pour tout éditeur d’informations éligible qui peut fournir un large public. Pour obtenir des licences sur notre contenu original, contactez licensing@dailycallernewsfoundation.org .

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le juin 29, 2017 dans Asie, GUERRE et PAIX, medias

 

2 réponses à “The National interest : La Corée du Nord publie les détails de la tentative d’assassinat alléguée sur Kim Jong-un

  1. histoireetsociete

    juin 29, 2017 at 8:10

    ce que je sais sur la Corée du Nord tient en faits:
    -Le premier est l’atrocité de la guerre que les Etats-Unis ont mené contre ce pays, atrocités qui ont dépassé celles infligées au Niet-Nam.

    – Deux, la Corée du sud qui a été une atroce dictature sous protection américaine, est un pays contrasté avec un mouvement ouvrier très combatif, mais aussi et logiquement une extrême-droite très forte qui était récemment venu au pouvoir et en a été chassé pour corruption mais qui, en violation des opinions de la majorité du peuple, entretient une politique extremement belliqueuse contre la Corée du nord avec l’appui des Etats Unis. Le nouveau dirigeant est considéré comme un pacifiste. La plupart des nouvelles fantaisistes et grotesques qui nous parviennent sont le produit d’officines d’extrême-droite relayées par la presse de Murdoch, l’ensemble ne présentant aucune garanties et étant le plus souvent démenti ultérieurement. Et vous trouverez dans ce blog quelques exemples de ces canulars venimeux que l’on répand sur le web et qui provoque les certitudes les plus stupides chez nos compatriotes.

    – Trois, les progressistes et communistes de Corée du sud, en accord avec la Corée du nord militent pour l’unification des deux Corée.

    – Quatre en dehors de ces faits j’ignore tout et je dois me fier à ce que me dit Marianne. cette dernière est l’individu le plus droit et le plus sincèrement communiste que j’ai rencontré, outre cette proximité avec le terrain que lui apporte une pratique exceptionnelle des langues. Donc je suis à la fois tenté de lui faire totalement confiance dans sa vision très positive de la Corée du nord et à me méfier de son respect extrême des populations autochtones et son dégoût (partagé par moi) de l’attitude ignare des « touristes » occidentaux. Mais pour avoir vécu des expériences particulières dans nos voyages dont la dernière a été dans le train de nuit entre saint petesbourg et kazan, je me méfie de sa capacité d' »adaptation ». Nous étions avec la mère d’un enfant de deux ans qui avait décidé de tout soumettre au dit enfant, téléphonant sans arrêt à toute la famille pour leur parler du bambin, le soir convoquant les mêmes jusqu’après 21 heures en skype, pour dire au revoir au bébé. Le langeant, odeurs comprises au milieu de la table commune et répandant les pelures de banane et autre nourriture sur mes cahiers. Marianne non seulement n’a pas accepté mes protestations mais a considéré que cette femme étant chez elle et nous des étrangères nous devions accueillir avec une joie soumise cette invasion permanente. Selon la même logique, elle ne plaignait pas le jeune américain qui avait été condamné à 15 ans de prison pour avoir dérobé une affiche dans la pièce réservé au personnel de l’hôtel. comment rendu catatonique à sa famille, il était mort (probablement de peur à l’idée de terminer ses jours là-bas) trois jours après. Marianne m’a dit que ce garçon était insupportable et se croyait tout permis, je lui ai dit que je trouvais que mourir pour ce genre de connerie était tout de même excessif et que 99,9% des Français en penseraient autant. je plaisantr mais à peine et bien sûr ce qui l’emporte est ma confiance dans sa capacité à juger d’une situation et d’un pays. je l’ai vu dans nos voyages ne cachant pas la vérité et soucieuse de la cerner au plus près. j’attends pour publier un interview qu’elle a donné sur la Corée du nord.

     
  2. josephhokayem

    juin 30, 2017 at 6:35

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :