RSS

Les Documents sur le coup d’Etat iranien de 1953 « révèlent le vrai visage » des Etats-Unis

29 Juin

Au moment où nos médias tentent de nous créer de toutes pièces des « ennemis de l’occident, donc de la démocratie », des documents déclassifiés démontrent le véritable visage de cette vertu occidentale avec le coup d’Etat de 1953 en Iran (note de Danielle Bleitrach).

Publié le 28 Juin, 2017 14:39 GMT

 

2.2K107

Les documents déclassifiés sur le coup de 1953 en Iran sont « un rappel opportun » du « mal qu’ont fait tout au long de leur histoire » les États-Unis et le Royaume-Uni, selon l’analyste John Wight.

Documents sur le coup d'Etat iranien 1953 d'état « révèlent le vrai visage » des Etats-Unis

Les manifestants monarchistes et l’armée iranienne à Téhéran fraternisent après le coup d’Etat de 1953.
AFP

Parmi les « nombreux crimes » commis par Washington et ses « fidèles » satrapies britanniques dans le monde entier, le coup d’Etat qui a renversé en 1953 le premier ministre démocratiquement élu de l’Iran, Mohammad Mossadegh, est « l’ un des plus sérieux , » dit l’analyste politicien John Wight dans un article pour RT .

L’expert britannique dit dans sa publication, les documents récemment déclassifiés  mettent en lumière le rôle joué par la CIA et le Royaume-Uni dans le coup d’Etat et montrent, selon Wight, « le vrai visage de la ‘nation indispensable’ . »

« Rappel en temps opportun des dommages causés »

  • Les fichiers publiés révèlent que l’opération de la CIA connue sous le nom « Opération Ajax », a sa source dans le pétrole. Pendant des décennies, les entreprises occidentales contrôlaient les richesses énergétiques de la région. Dans les années 1950, la compagnie pétrolière arabo-américaine en Arabie Saoudite a accepté de partager les revenus uniformément avec Riyad. Téhéran a  fait pression sur la compagnie pétrolière anglo-iranienne pour qu’elle suivre l’exemple des Américains, mais Londres a refusé.
  • Devant le refus, Mossadegh a décidé de nationaliser l’industrie pétrolière iranienne, après que les Britanniques aient commencé à collaborer avec les services de renseignement américains pour abattre le gouvernement et  restaurer la puissance du Shah Mohamed Reza Pahlavi, partisan de l’ Occident

Comme le rappelle Wight, le shah a gouverné le pays « avec une extrême brutalité et la corruption » jusqu’à ce qu’il soit renversé par la révolution iranienne de 1979.

Selon lui, les documents déclassifiés sont « un rappel en temps opportun » non seulement du « incroyable caractère mensonger » des deux pays pour faire valoir leur droit à « donner des conférences dans le monde sur la démocratie et les droits de l’homme » mais aussi les « dommages et la dévastation qu’ils ont semés tout au long de leur histoire ».

Pour l’analyste, il est impossible de contempler cet épisode sans être « rempli d’indignation face à l’hypocrisie et à la violation méprisable » de la souveraineté et de l’indépendance de l’Iran.

« L’un des nombreux crimes »

Cependant, ce qui est  « pire » encore pour nourrir ce sentiment d’injustice est « la connaissance qu’il est l’un des nombreux crimes » commis par des États-Unis contre les gouvernements et les pays à travers le monde « dans un modèle de banditisme international, de subversion et d’agression » contre les Etats souverains, et qui continuent jusqu’à aujourd’hui sous les administrations successives, dénonce Wight.

soldats iraniens courant après les manifestants lors de troubles civils à Téhéran, Août 1953. / AFP

À son avis, cela montre qu’au lieu que les États-Unis se considèrent comme la « nation indispensable » « Se vive avec superbe , » est « un pays qui de toute évidence a les caractéristiques d’un état voyou ».

L’Iran à nouveau dans la ligne de mire des Etats-Unis pour défendre leur indépendance

Wight croit qu’aucune région « n’a plus souffert aux mains de l’impérialisme américain » que le Moyen-Orient. En fait, la souffrance encore à ce jour, rappelez-vous, avec l’Iran actuellement « dans la ligne de mire du même « établissement » de Washington pour avoir osé affirmer son indépendance, sa dignité et sa résistance à l’hégémonie ».

Quant à Mohammad Mossadegh, c’était un « dirigeant qui a eu le courage de défier l’empire », et son héritage « est encore debout dans le refus obstiné du peuple iranien à se soumettre à l’injonction de Washington aujourd’hui, » dit Wight.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le juin 29, 2017 dans Amérique, Asie, HISTOIRE

 

Une réponse à “Les Documents sur le coup d’Etat iranien de 1953 « révèlent le vrai visage » des Etats-Unis

  1. josephhokayem

    juin 30, 2017 at 6:36

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :