RSS

Une erreur aux conséquences durables…

23 Mai

Ceux qui tablent sur un mouvement autour d’un leader, en l’occurrence Mélenchon, et qui à se titre applaudissent à la démolition programmée des partis existants en imaginant que là est l’avenir, se trompent vraiment. Je n’insisterai pas sur l’utilité des partis, leur caractère plus démocratique que ce type de mouvement ce serait peine perdue… Ceux qui s’engouffrent là-dedans font fi de toute expérience, en particulier celle de la Grèce toute récente.

Je voudrais simplement leur faire mesurer à quoi ils s’exposent dans le moyen terme… Il est clair que Mélenchon ne veut pas l’emporter et imposer une « cohabitation », il veut construire son propre parti social-démocrate à la place de celui qui existe et en finir avec le PCF. L’homme a certes tendance à prendre les vessies pour des lanternes et à se croire beaucoup plus fort qu’il ne l’est mais pas au point d’imaginer que son splendide isolement peut avoir une autre issue que de déblayer le terrain devant le dit parti (1). On voit déjà la manière d’occuper les places là où il y a quelques chances de l’emporter qui obéit à cette finalité et pas à celle d’une résistance quelconque aux visées de Macron, flanqué d’une droite plus ou moins forte.

Qu’ils ne nous fassent pas le coup du danger du FN, ce n’est pas leur ennemi principal, loin de là…
Oui mais voilà ce beau projet autour d’un leader talentueux se heurte au fait que Mélenchon sera trop vieux, vu l’air du temps pour se présenter à la présidentielle dans cinq ans et que sans lui son parti ne sera qu’un sac de chats sauvages luttant pour les places entraînant le désenchantement des « insoumis » qui y ont cru.
C’est une histoire pleine de bruit et de fureur qui ne mène nulle part… sinon à désarmer totalement ceux qui vont être conduits à l’abattoir de la « modernité » du capital…

Danielle Bleitrach
(1) Le parti de gauche qui existe toujours et squatte 99% des postes de direction de la FI est toujours adhérent du PGE… Le vrai point commun est la construction dans toute l’Europe de mouvement tel que Syriza, Podemos, Block de gauche… Qui pour l’instant n’ont absolument rien donné a part le gouvernement Tsipras.

Publicités
 
14 Commentaires

Publié par le mai 23, 2017 dans Uncategorized

 

14 réponses à “Une erreur aux conséquences durables…

  1. Jean Antoine COLIN

    mai 23, 2017 at 10:12

    Complètement d’accord avec ton propos…
    …mais trop vieux je me désole qu’aucune jeune vague montante ne submerge Notre Parti, et me désole de la longueur de nos textes, de leur manque de pugnacité !!!

     
  2. histoireetsociete

    mai 23, 2017 at 10:42

    je suis bien d’accord avec toi… mais crois-tu que l’onfâme brouet qui nous a été servi au Congrès était de l’ordre de l’incapacité et de la volonté délibérée de nous faire perdre notre temps et in fine de nous imposer cette déroute stratégique…

     
    • pirouette

      mai 23, 2017 at 4:59

      Bonjour histoireetsociété, Cette onfâme brouet dont vous parlez portait sur quoi précisément ? Je me suis laissé dire que la question était de savoir si le PC suivait Hamon ou Mélenchon ? Que le PC avait laissé traîné sa réponse en attendant de voir si Hamon avait plus de chance que Mélenchon lors de ces élections. Peux t-on penser que le PC, pour retrouver des couleurs doit continuer de faire des alliances contre nature ?

       
      • histoireetsociete

        mai 23, 2017 at 5:30

        maos non il s’agissait du texte dit base commune pour le Congrès, jean Antoine Colin et moi nous appartenons à la même section et nous avions déploré le caractère confus et amphigourique du texte qui de fait noyait le poison… Il n’y était pas question de hamon ou melenchon, c’est un autre contexte

         
  3. Pedrito

    mai 23, 2017 at 12:35

    Quand va-t-on finir par comprendre que aucun de ces socialistes, qu’ils soient anciens, repentis, ou actuels, ne se démènent que pour définitivement enterrer le seul et unique fondement de la gauche authentique, le Parti Communiste?

    Je me suis une nouvelle fois laissé attendrir pour le premier tour, à voter pour cette caricature de gauche populiste et politicienne: je m’en mords les doigts!!!!

    Basta ya !!!! Ce sera dur, sans doute, mais le PCF doit renaître et repartir au combat, avec uniquement ses armes traditionnelles invincibles: le militantisme au service du peuple, et non de ceux qui ne s’appliquent qu’à retirer les marrons du feu!

     
  4. leca

    mai 23, 2017 at 4:52

    ça vient de tomber (Reuters) , comme quoi !
    Benoît Hamon apporte son soutien à Michel Nouaille, candidat
    communiste opposé à Manuel Valls dans la première
    circonscription de l’Essonne.
    Dans la 10e circonscription de l’Essonne, Benoît Hamon
    soutient le candidat communiste Philippe Rio plutôt que le
    député sortant Malek Boutih,
    Myriam El Khomri, Benoît Hamon ne soutient pas cette
    dernière dans la 18e circonscription de Paris, lui préférant la
    féministe Caroline de Haas, candidate sous la bannière EELV/PCF.

     
    • histoireetsociete

      mai 23, 2017 at 6:00

      qu’est-ce que tu veux dire leca; qu’ils nous préparent un après congrès de Ours à rebours?

       
      • leca

        mai 24, 2017 at 1:45

        je ne veux rien dire, je suis un peu étonné et agréablement surpris de voir le petit Benoit régler ses comptes.

         
  5. Jean-Pierre Crémieux

    mai 23, 2017 at 5:55

    50 ans appartenance au PCF, je me sens pas trahir mon parti en soutenant les 7 millions d’électeurs et plus particulièrement notre belle jeunesse. Il fallait voir quel enthousiasme au meeting de Marseille, majorité de jeunes. Nos quartiers de Nice les moulins et l’ariane ou le FN était devant tout le monde aujourd’hui aux présidentielles Mélanchon était devant. Soyons réaliste un parti à 1,5% nous sortira pas dans la difficulté dans laquelle nous sommes. Soyons réaliste saisissons ce qui vient de se passer. Arrêtons de pleurnicher . Tirons ensemble dans le sens de l’histoire. Se saisir de ce que veut notre jeunesse aujourd’hui. Stop aux conseilleurs qui restent tranquille dans leur doux canapé.

     
    • etoile rouge

      juin 8, 2017 at 9:55

      Je suis un des 7 millions d’électeurs et je ne suis pas MELENCHONIEN dont je ne peux oublier la trahison lors du vote du traité de MAASTRICHT qui nous gouverne encore aujourd’hui. au demeurant ,MELENCHON met-il en cause aujourd’hui ce traité ou non? Comme MACRON une vieille politique avec de nouvelles manœuvres.

       
  6. histoireetsociete

    mai 23, 2017 at 6:04

    mais bien sur j.P crémieux suivons la politique du chien crevé au fil de l’eau avec notre belle jeunesse… de qui parlez vous à propos des doux conseilleurs sur leur canapé, je bouge certainement pljus que vous soyez poli… et si vous mouillez votre mouchoir de bohneur depuis le meeting de Marseille (où j’étais et dont j’ai fait un compte rendu ici à propos de la paix qui m’a incité à voter sans illusion pour Melenchon), c’est votre droit… Mais l’extase n’est pas une analyse et encore moins l’invite à suivre l’air du temps quand de fait la droite, l’extrêrme droite et le capital donnent le sens du vent…D’ailleurs les faits sont têtus, les communistes marseillais ont fait plus qu’un geste non seulement ils n’ont pas présenté de candidat devant mélenchon, mais ils ont effacé leur propre candidats dans 4 circonscription des Bouches du Rhône et la réponse a été de la part de Melenchon et de la france insoumise d’aller planter un candidat face àCoppola et d’autres, le secrétaire fédéral stupéfait devant un tel traitement a parlé de gâchis, de volonté hégémonique… Vu que Les dirigeants fédéraux sont presque aussi « ouverts » que ceux des Alpes maritimes et que vous mêmes, ils ont pu mesurer ce que représentait le « patron » de la France insoumise ou plutôt du PG parce que ce seront ceux là et pas notre belle jeunesse qui aura des postes…
    lisez donc leur opinion : https://histoireetsociete.wordpress.com/2017/05/21/gachishegemonie-mepris-le-pcf-voit-rouge-contre-melenchon-dans-les-bouches-du-rhone/

     
  7. Chapes

    mai 24, 2017 at 6:00

    L’urgence et l’exigence incontournable pour la France et le monde,c’ est l’existence de Partis communistes réels. Le PCF n’a pas tenu longtemps. Maurice Thorez dès juin 1946, ayant décrété, que l’avenir de la paix et de la démocratie, passait par la FUSION du PCF et du PS, c’est en fait ce qui a été réalisé, qui a été confirmé parmi tant autres dérives suicidaires depuis, avec dernièrement, le soutien du PCF à Mélenchon-Tsipras, pour la présidentielle, la mascarade, nous a conduit au choix étudié entre peste et choléra.

    Le capitalisme joue pour le pire sur du velours, du fait de l’inexistence de PC réels sauf rares exceptions*. Le capitalisme en est à intervenir partout dans le monde, pour s’emparer des ressources, qu’il exploite et détruit. Dans une continuité aggravée du colonialisme, via des guerres auquel il a ajouté le terrorisme dans ttes ses versions. En France, ce qui est appelé PCF, couvre toutes ces horreurs. Ce qui montre que l’impasse du Marxisme(Marx, Engels et Lénine), est plus qu’une erreur un crime multiple**.

    ** Sans être communiste, la Libye était un pays qui méritait absolument, la Syrie est un pays qui mérite résolument, l’un et l’autre, l’ardent soutien du PCF. Or, là encore le dit PCF, a accompagné les assassins, qui ont créé dans toutes ses versions, et armé, alors et depuis le terrorisme,….. Le quel a été, y compris introduit et réparti en France, via les dits migrants : Populations victimes pour l’essentiel, des horreurs capitalistes dans le monde.
    Le capitalisme, exploiteur destructeur des ressources et de la vie, a outrepassé et au-delà son temps. Le PCF a fait le choix suicidaire parmi tant d’autres, du Trotskyste Mélencon-Tsipras. Certains faisant semblant de critiquer l’alliance et ses conséquences… Pouah ! Le cancer est depuis bien trop longtemps dans l’organisme, qui décomposé, pourrissant….

     
  8. Divisia

    mai 24, 2017 at 9:54

    Je suis 100% d’accord avec cette analyse et j’ai très peur que les seules forces d’opposition qui restent soient extrêmes et mènent pour le coup dans le mur. Lire le rapport du conseil economique et social sur l’Etat de la France qui explique comment ces extrêmes exploitent le pessimisme viscéral des Français.

     
  9. Fabien

    mai 31, 2017 at 10:39

    Bien que n’étant pas en accord avec votre analyse concernant l’avenir des partis politiques dans leurs formes actuelles, je salue le caractère intelligent et mesuré de votre expression, trop rare par les temps qui courent pour ne pas être souligné.
    Par ailleurs, je ne suis pas assez haut placé dans la FI pour savoir si JLM vise vraiment l’éradication du PCF (j’en doute, mais je peux me tromper…), mais je peux vous garantir que de nombreux militants, à commencer par moi-même, n’ont en aucun cas cet objectif.
    Pour ma part, je n’ai jamais attaqué les communistes que je ne considère pas comme des adversaires. Les divergences stratégiques ne me feront pas oublier que nous sommes fondamentalement du même côté de la barricade.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :