RSS

France Insoumise : si le ridicule tuait certains seraient morts depuis longtemps

05 Mai

A la lecture de ce communique officiel de la France insoumise, on peut être stupéfaits. Nous voilà nous communistes au bout d’une longue dérive, celle qui nous a conduits à nous donner pour leader un égocentrique, un mitterrandien qui laisse chaque jour plus deviner son anticommunisme. Cela dure depuis des années profitant des errances de nos directons, il nous a dans son sillage fait errer entre des alliances improbables, des frondeurs aux verts, puis invité à nous soumettre à son mouvement électoral. Mais la situation devient encore plus dangereuse, à la veille des élections législatives où tout dépend de la capacité à se rassembler, JL Mélenchon fait la preuve de son incapacité à agir en ce sens. Cette proclamation est ridicule mais aussi dramatique. Ridicule parce que le score de J.L.Mélenchon est sans doute dû à ses talents d’orateur mais surtout au mouvement contre la loi El Khomry, de surcroît il suffit de considérer les votes pour voir à quel point ils correspondent à l’implantation communiste de toujours. Dramatique à cause des enjeux, Mélenchon témoigne de sa inaptitude à diriger une union des révolutionnaires et des progressistes, pire encore il met son crédit acquis par nos luttes communes à diviser, à affaiblir, C’est le plus beau cadeau que l’on peut faire à « la nouvelle majorité présidentielle » qui sortira des urnes, pour laisser en effet penser que si nous ne nous rassemblons pas il y aura une chambre introuvable dominée par les partisans de Macron et la droite. Ils seront en capacité alors de nous imposer tous les mauvais coups à commencer par le démantèlement de la sécurité sociale, l’achévement du code du travail. Par rapport à cet enjeu là combien minable parait ce genre de proclamation, c’est pourquoi comme il faut qu’il y ait des gens conscients du danger je souhaite que tous les efforts soient faits pour l’inviter à se ressaisir, nous tirerons les leçons quand nous ne serons plus sois le terrible danger d’une déroute annoncée. (note de Danielle Bleitrach).

Législatives : Mise au point de la France insoumise.
4 mai 2017 dans Actus, Communiqués de presse
Le PCF cherche à semer la confusion chez les électeurs qui ont voté pour le candidat de la France Insoumise en faisant croire que les candidats du PCF aux législatives ont le soutien de Jean-Luc Mélenchon.

Il n’en est rien. Les seuls candidats qui ont ce soutien sont ceux validés par la France Insoumise.

En conséquence nous exigeons du Parti Communiste l’arrêt immédiat de l’utilisation de la photo de Jean-Luc Mélenchon ainsi que de tous les éléments graphiques appartenant à la France Insoumise.

Nous rappelons que dans notre pays existe un droit à l’image qui doit être respecté y compris pour une personnalité politique publique.

Nous dénonçons cette usurpation et nous décidons d’engager les poursuites judiciaires afin de faire cesser cette situation puisque nos rappels à l’ordre répétés ne sont suivis d’aucun effet. Nous déplorons un procédé qui, au nom de « l’identité communiste », refuse tout accord national mais s’approprie l’image de la France insoumise et de son candidat dans le but de gonfler artificiellement le score du PCF.

L’actu sur Facebook :

Jean-Luc Mélenchon

L’actu sur Twitter

Publicités
 
15 Commentaires

Publié par le mai 5, 2017 dans Uncategorized

 

15 réponses à “France Insoumise : si le ridicule tuait certains seraient morts depuis longtemps

  1. Victor

    mai 5, 2017 at 7:22

    « Nous voilà nous communistes au bout d’une longue dérive, celle qui nous a conduits à nous donner pour leader un égocentrique, un mitterrandien qui laisse chaque jour plus deviner son anticommunisme. » On peut ne pas être d’accord avec le jugement que vous portez sur Mélenchon et la France Insoumise (ce qui n’est pas mon cas), mais je vous donne raison quand à la dérive de la direction du PCF, à quoi s’ajoute un opportunisme sans vergogne : faire campagne pour un candidat au programme et à la démarche duquel on ne souscrit pas mais dont veut seulement profiter de ses acquis électoraux. Il fallait que cette sinistre comédie cesse. C’est fait. Ouf, tant mieux. De l’air et de la lumière.

     
  2. jst

    mai 5, 2017 at 8:27

    @ Victor et les autres
    « Usurpation, poursuites judiciaires, droit bourgeois à l’image, rappel à l’ordre… » que de fins mots si éloignés de la lutte de classe.
    Une projection en nombre de députés prévoit de 6 à 8 sièges pour « la gauche dîte radicale », le petit chien social-démocratie a raison d’aboyer pour sauver sa gamelle.
    Et au passage quelle vérité mise à nu sur le personnage bonapartiste et son mouvement soumis à la dictature du capital !!
    Rappelons : un programme keynesien de régulation du capitalisme, le mot capitalisme absent des analyses et des attendus du programme, la proximité avec le réactionnaire atlantiste Hamon …
    Qui a instrumentalisé l’autre depuis le début du front de gauche ? Le PCF certes a ce qu’il mérite qui a rejeté toute analyse de classe, son histoire est forclose.
    L’enterrement du PCF par le social-démocrate pro-Maastricht, dont les dénonciations anti-Otan sont douteuses, cet enterrement ne servira pas la classe ouvrière…
    La séquence historique qui a débuté à la libération se clot par la farce de la fausse insoumission. Les rêves petit bourgeois vont se transformer en cauchemar pour les prolos que nous sommes.
    Le réel va nous donner des leçons si nous sommes capables de les écouter.
    @ Victor, cela ne semble pas être le cas. Votre triomphe sera de courte durée. La lumière ne peut venir que de la pratique révolutionnaire. Je vous y invite.
    Avec Mélenchon, nous avons fait de nombreux pas en arrière. Il n’a fait que son boulot. Ne recevait-il pas récemment les compliments du nègre de Sarkozy Henri Guaino !

     
    • etoile rouge

      mai 7, 2017 at 8:03

      Cela fait donc un procès politique de plus dans ce pays « démocratique » s’ajoutant aux 2052 en cours. Plus ça change plus c’est pareil.
      Que tout change pour que rien ne change

       
  3. leca

    mai 5, 2017 at 8:38

    Franchement vous y avez cru à cette France Insoumise aussi insoumise que les Indignés, les Pirates, les Occupy, les …etc etc . Ce logo Club Med, ces drapeaux BBR , la Marseillaise, et puis leur Lider Minimo partout et toujours en chair et en hologramme?
    Si le ridicule tuait certains seraient morts depuis longtemps : oui tous ceux qui ont voté et fait voter pour lui (la liste est longue)
    Dimanche j’embauche cet homme.. et lundi il me vire.

     
  4. histoireetsociete

    mai 5, 2017 at 8:55

    oui j’ai « embauché » Mélenchon, et sans avoir caché ce que je pensais de lui et de l’aventure à laquelle il présidait, j’ai dit et affirmé y compris à ce moment que seul un parti communiste pouvait être une garantie. J’ai mené un combat opiniâtre pour qu’il y ait un candidat communiste .Je l’ai « embauché »pour accomplir deux choses essentielles à mes yeux: 1) être le candidat de la paix comme il l’a revendiqué à Marseille. 2) en espérant par ce vote éviter la sinistre alternative à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui. C’est tout et je ne renie pas ce choix d’un possible, comme j’ai souhaité au lendemain de l’échec que l’on ne s’égare pas dans des divisions capricieuses et infantiles entre ceux qui votaient pour Macron, ceux qui s’abstenaient,il fallait rester unis face à la vague qui s’annonce et qui risque de nous priver de représentants alors même qune « majorité présidentielle » et une droite impitoyables accéléreront leur destruction. . j’avais en effet hier comme aujourd’hui l’idée de desserrer l’étau qui se referme sur la classe ouvrière, les exploités, les victimes et peut-être même l’humanité. la politique du pire pour jouer les ronchons est bien celle de Mélenchon et d’autres qui tout en le dénonçant semblent avoir oublié les leçons sur l’analyse concrète d’une situation concrète en tentant de voir quel est le mouvement… par ailleurs je n’ai jamais caché qu’aucune voie social démocrate n’est possible même celle d’une sortie de l’Europe ou la dénonciation de la mondialisation si elle évite de nous poser la question du rapport de classe et celle élémentaire de « au profit de qui », que veut l’adversaire, qu' »est-ce que je veux, quels sont mes points d’appui, mes faiblesses, il est vrai que le chemin est de plus en plus étroit et chacun paraît décidé à y mettre du sien…

     
  5. lemoine001

    mai 5, 2017 at 9:16

    J’ai voté Mélenchon parce qu’il propose d’en finir avec la Vème république c’est-à-dire avec une constitution qui fait de la politique des affrontements de personnes et non un débat d’idées. On constate que dès que l’affrontement porte sur des idées (comme lors du référendum sur le TCE) et non sur les mérites de tel ou tel la gauche marque des points et se trouve au centre du débat.

    Il ne sert à rien de se proclamer anticapitaliste, plus révolutionnaire que tout le monde quand on n’est même pas fichu de se faire entendre. Il faut commencer par le commencement sans perdre de vue le but final.

     
  6. jst

    mai 5, 2017 at 11:03

    @lemoine001
    Se faire entendre ? on a entendu Mélenchon. Un anti-marxiste, lisez son inspiratrice Chantal Mouffe, exit la lutte de classe. Et après Mélenchon ?

    A quoi ressemble votre petit paradis orgasmique du 18 mars à Paris évacué de la réalité de classe ? Où on parlait beaucoup de Résistance contre le système monarchique présidentiel mais jamais de lutte contre l’Etat des monopoles qui nous écrase qui organise la xénophobie, les divisions syndicales, leur bureaucratisation, la casse des acquis sociaux, qui détruit l’Irak, la Lybie, la Syrie, qui ferme les yeux sur le Yemen, qui soutient les fascistes en Ukraine, qui laisse l’Otan diriger ses armes nucléaires contre la Russie et menace d’une attaque nucléaire contre la Corée du nord.

    Se proclamer anticapitaliste est déjà un progrès. Reste à apprendre les bonnes méthodes pour être efficace. Celles qui ont réussi à combattre le tsarisme et le fascisme hitlérien.

    Relisez votre histoire du mouvement ouvrier, les révoltes des canuts de 1931 et 1934 (les canuts sont les ubérisés du 19ème siècle) la révolte des canuts est souvent comparé par les historiens aux insurrections de 1905 en Russie qui préfiguraient la révolution bolchévique de 1917.

    Votre commencement, où se situe-t-il, prenez au moins la peine de définir votre but final ?

    Cinquième ou sixième république, c’est toujours le capitalisme !!!!

    Ce qui nous tombe sur la tête aujourd’hui, c’est de la lutte de classe, du lourd ! c’est pas un débat d’idées !

    Il existe encore des communistes qui se réclament du marxisme et du léninisme, qui militent pour le syndicalisme de classe, contre les guerres néo-coloniales, contre la ghéttoisation des quartiers populaires, la militarisation de la police, la casse de l’école…

    Le réel n’est pas au bout de votre doigt, il est sous vos pieds, il s’appelle barbarie capitaliste.

     
    • lemoine001

      mai 5, 2017 at 11:23

      Mon but final est le même que le vôtre : sortir de l’Euro, de EU, de l’OTAN et en final du capitalisme. Le commencement c’est bien simple : c’est sortir de la Vème république, mettre le débat politique au centre. Il n’est pas possible d’atteindre un but comme la sortie de l’Euro sans un large soutien populaire et ce large soutien ne peut être atteint que par un débat politique clair et sérieux auquel toute la population aura participé. Mélenchon est donc la première marche, la 2ème c’est l’assemblée constituante et le premier palier c’est la construction ou la reconstruction d’un véritable parti communiste.
      Mes chances de voir passer la 1ère marche se sont envolées. La suite appartient à la jeunesse.

       
      • etoile rouge

        mai 7, 2017 at 8:01

        L’âge citoyen LEMOINE ne fait rien à l’affaire.

         
  7. jst

    mai 5, 2017 at 12:52

    La sortie de l’euro, de l’UE, de l’OTAN sont des combats qui doivent être subordonnés à la lutte de classe.

    C’est à la classe ouvrière de mener ce combat. Elle seule peut le mener à son terme.
    Dans toute lutte, la bonne question à se poser est quelle la classe qui la mène.
    Avouez que Mélenchon à ce titre n’est pas très convaincant avec ses atermoiements face à une UE qu’il a du mal à définir.

    Les sorties de l’UE, de l’OTAN, de l’UE ne peuvent qu’être associées à la lutte pour le socialisme qui repose sur le bris de l’Etat capitaliste, la mise en place d’un vrai pouvoir de la classe ouvrière et des couches sociales qui souffrent du capitalisme (Marx).

    Tout autre pouvoir ne pourrait lutter contre les coups inévitables de l’impérialisme pour récupérer le terrain perdu. Un échec serait fatal et verrait la réaction vaincre pour plusieurs décennies.

    Les sorties de l’Euro, de l’UE, de l’OTAN ne peuvent être des taches que peut se fixer aujourd’hui une classe qui n’existe pas sur le plan subjectif, sans son avant-garde organisé en parti communiste révolutionnaire.

    Ce genre de mot d’ordre ne peut que pousser la classe à l’attentisme et ne pas réaliser sa propre lutte sur ses propres intérêts de classe et n’aboutit finalement qu’à se jeter dans les bras de la bourgeoisie et de la petite bourgeoisie comme au 19ème siècle. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faille pas lutter contre les diktats de l’UE.

    Mélenchon est un faux ami. C’est facile d’apparaître progressiste aujourd’hui dans le reflux des idées révolutionnaires (auquel Mélenchon a participé) et où le paysage politique est dominé que par des forces réactionnaires.

    Dans votre message, vous mettez la « reconstruction d’un véritable parti communiste » en dernier. Vous inversez les choses. La classe ouvrière laissée à son instinct de classe ne peut n’être que cantonnée aux luttes spontanée sans lendemain. La conscientisation de la classe est le résultat d’un long et patient travail d’organisation des luttes en lien étroit avec les masses.

    Je vous le concède, tout çà reste très théorique. Il faut bien définir un cadre, une stratégie, sans théorie révolutionnaire rien n’est possible.

    Le mouvement communiste en France (hors pcf) est dispersé. Il va falloir qu’il se réunisse. Les divergences sont réelles, elles correspondent à notre histoire, tant nationale qu’internationale. Je pense que toutes ces organisations n’ont pas perdu le sens des responsabilités et qu’elles travailleront à faire convergence au moins dans les luttes et puis sur le plan organique. Un travail se fait déjà.

    En Grèce, en Espagne, en Italie, en Russie, il existe des partis communistes qui font du bon travail, notamment en Europe au sein de l’IPCOE, l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe

    Demain la lutte pied à pied sur nos revendications en les reliant à la lutte pour le socialisme. En finir avec les défaites qui s’enchainent une à une. La bourgeoisie ne reculera que devant un mouvement que la menace réellement dans ses bases.

    Il faut reconstruire le syndicalisme de classe, défendre son indépendance de classe. Lutter à l’intérieur contre le réformisme qui gangrène les syndicats.

    Reconstruire dès aujourd’hui le Parti Communiste Révolutionnaire qui nous manque.

     
  8. lemoine001

    mai 5, 2017 at 1:25

    C’est toujours le même discours qui bloque toute perspective sérieuse avec les gros sabots de ses certitudes et de ses mantras : la classe ouvrière, un Parti Communiste Révolutionnaire, syndicalisme de classe etc… etc…..
    Je vois sur les manifs un vieux militant Mao qui dit la même chose. Il distribue le même tract depuis cinquante ans. Il fait pitié. Ses discours n’ont aucune prise sur le réel.
    Je ne peux pas répondre à cela ici. J’ai développé mon point de vue dans une série d’articles sur mon blog qui vont du 18 au 24 novembre 2013 : « comprendre la mondialisation » Je vous y renvoie

     
  9. fr

    mai 5, 2017 at 2:06

    Bonjour Danielle,En espérant que ta santé est correcte,Oui,cent fois Oui pour ce texte!
    De toutes les façons,tous les communistes seront obligés de se réunir puisqu’enfin JLM a dévoilé son jeu anti-pcf.J’ai pourtant voté pour lui mais comme un porte voix du pcf,c’est ainsi qu’il se présentait et nous faisant payé un MAX et en trustant les validations des élus pcf!
    Nos bébés HUe,vont devoir enfin ‘réfléchir’,Bises.

     
  10. jst

    mai 5, 2017 at 3:34

    @lemoine

    Qui fait pitié ? Le réformisme est un discours encore plus vieux. Il ne s’agit pas seulement d’un débat d’idées mais de guerres, d’union sacrée avec les monopoles, la destruction des acquis sociaux, de connivence avec l’impérialisme, de l’atlantisme, d’acceptation de l’exploitation capitaliste, de division syndicale, d’anticommunisme…

    Le vieux militant Mao vieillit, mais vous êtes vous sans jeunesse à courir après les plus vieilles lunes du mouvement ouvrier d’avant ses réelles victoires.

    Vous n’êtes même pas capable d’analyser la séquence historique dans laquelle nous vivons et qui est le résultat de la lutte des classes nationale et internationale.

    Les réseaux Mélenchonistes sont tous reliés aux réseaux de l’aristocratie ouvrière qui se nourrit du butin impérialiste.

    Des jeunes qui veulent en découdre viennent naturellement aux idées révolutionnaires, c’est leur avenir. Un jour ils y viendront en masse et mettront votre Mélenchon dans les oubliettes de l’Histoire. Il sent déjà la naphtaline votre petit César.

    Derrière ses beaux discours, la trahison pour un plat de lentilles de députés.

    Ce que me disait Jean-Pierre Page et Charles Hoareau c’est que Contre la loi El khomri, des jeunes en masse sont venus adhérer à la CGT mais que cette CGT n’avait plus le logiciel, plus les méthodes d’organisation digne d’un syndicalisme de classe qu’on a connu.

    La vérité, citoyen @lemoine, ne vient pas du choc des mots et des idées mais de l’affrontement de classe au coeur de l’exploitation capitaliste. C’est du Marx que votre gourou mentor considère dépassé.

     
  11. lemoine001

    mai 5, 2017 at 3:51

    C’est le développement des forces productives qui, en se heurtant à un mode de production dépassé, rend inévitable le dépassement de celui-ci. Aujourd’hui la force productive qui connait une croissance exponentielle est le savoir. Son développement est incompatible avec le totalitarisme qui caractérise le fonctionnement des grands groupes capitalistes mais aussi avec l’anarchie qui est celle de ce rapport de production dans son ensemble. La classe qui est porteuse de ce développement est celle qui réunit les ingénieurs et techniciens, la classe ouvrière des industries de pointe et les professions intellectuelles. C’est en réunissant ces forces qu’ont peut sortir de la domination capitaliste. C’est l’idée que j’ai développée dans mes articles de 2013 signalés plus haut .Lisez cela et vous aurez peut-être une vision plus réaliste de « la séquence historique dans la quelle nous vivons ».

     
  12. etoile rouge

    mai 7, 2017 at 7:59

    Je crois me souvenir que l’anticommunisme est une des armes du fascisme?

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :