RSS

Le rapport secret de la CIA sur Le Pen (père)

03 Mai

Le rapport secret de la CIA sur Le Pen (père) Jean-Marie Le Pen en 1985. (JEAN-CLAUDE DELMAS/AFP) Que ferions nous sans la CIA, c’est à se demander s’il ne fait pas féliciter leurs archivistes, pour témoigner du rôle que des partis respectables de la droite au PS ont largement contribué à la promotion de celui dont le passé sulfureux n’était ignoré de personne .. Les mêmes qui aujourd’hui jouent les vertueux pour nous faire accepter un candidat dont personne ne veut… (note de Danielle Bleitrach)
En 1985, le service de renseignement américain rédigeait une longue note très bien informée sur le Front national émergent et son leader.

Vincent Jauvert  Publié le 03 mai 2017 à 07h02

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170502.OBS8818/le-rapport-secret-de-la-cia-sur-le-pen-pere.html

(Archive) A picture taken on January 13, 1985 shows French leader of the extreme right party « Front national » (National Front) Jean-Marie Le Pen gesturing during a press conference at the Strasbourg European Parliament. AFP PHOTO JEAN-CLAUDE DELMAS / AFP PHOTO / JEAN-CLAUDE DELMAS

C’est un rapport de 25 pages classé secret. Il est daté de septembre 1985. Pour la première fois, la division « renseignement » de la CIA s’intéresse alors en profondeur au Front national. Le parti de Jean-Marie Le Pen, qui a longtemps été un groupuscule marginal, vient en effet de remporter ses premiers succès électoraux, notamment à Dreux et lors du scrutin européen. Et des élections législatives cruciales vont avoir lieu dans quelques mois. Grâce à ses sources ouvertes et confidentielles, la centrale américaine cherche à expliquer les ressorts de cette force politique naissante et à prévoir son avenir. Voici l’essentiel de cette longue note (publiée en intégralité en dessous de cet article), particulièrement bien informée et récemment déclassifiée, dont la lecture rafraîchira sainement la mémoire de certains.

# Le Pen et les nazis

Pour les espions américains, il ne fait pas de doute que le FN est un parti de la droite la plus extrême et que Jean-Marie Le Pen est parvenu à le sortir des marges parce qu’il est un leader particulièrement malin.

Pourquoi Macron accuse le FN d’avoir « conduit les attentats contre De Gaulle »

« La raison probablement la plus décisive du succès du Front national a été, à notre avis, l’habileté de Le Pen à identifier et à jouer sur les peurs populaires, les frustrations et les doutes », écrivent-ils. « Bien que les opinions de Le Pen poussent à la comparaison avec les Nazis, il a été, à notre avis, assez habile et astucieux, pour les rendre acceptables pour l’opinion publique française… » Ainsi, s’il fait bien attention à ne pas être ouvertement antisémite – du moins avant l’affaire du « détail » trois ans plus tard -, « ses rivaux politiques juifs, comme Robert Badinter et Simone Veil, sont ses cibles favorites ».

Les officiers de renseignement tentent aussi d’expliquer à leurs lecteurs (quelques centaines d’officiels américains) les ressorts sociologiques et politiciens du vote FN. « Ses soutiens, expliquent-ils, proviennent de segments de la société française que les diplomates et les touristes ne voient que rarement : un monde d’HLM surpeuplés, d’ambitions frustrées et de peur du changement. » Ils insistent également sur le rôle de la presse de droite dans sa progression et, en particulier, les « quotidiens et les magazines détenus par le patron de presse de droite, Robert Hersant [dont le Figaro et son supplément magazine] ».

Ils notent enfin que la gauche utilise le phénomène Le Pen qui l’arrange beaucoup. « Les déclarations publiques des leaders socialistes montrent à l’évidence que, s’ils sont vraiment inquiets du danger que représente l’extrême droite, ils voient aussi le Front national comme un croque-mitaine bien pratique pour mobiliser un électorat de gauche apathique et dispersé », notent-ils avec malice.

BHL, lu et approuvé par la CIA

# « Le FN a atteint son pic »…

Reste que les espions américains ne prévoient pas, en 1985, un avenir radieux pour le FN. Certes, écrivent-ils, « une des choses qui différencient Le Pen d’autres leaders d’extrême droite est son ambition de bâtir une grande organisation ». Mais celle-ci est bloquée par plusieurs handicaps. Notamment « un programme simpliste et incapable de répondre à la question centrale, la crise économique française ». Et une incapacité à recruter « des leaders populaires ». C’est pourquoi les officiers de la CIA sont formels, « son soutien populaire – qui est actuellement [1985] d’environ 10% – a atteint, à notre avis, son pic »…

CIA LE PEN publié par NouvelObs.com
Vincent Jauvert

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le mai 3, 2017 dans Uncategorized

 

3 réponses à “Le rapport secret de la CIA sur Le Pen (père)

  1. Christian Reinkingen

    mai 3, 2017 at 7:50

     » publié par NouvelObs.com  » conclusion : Votez Macron dimanche.
    Non! Je m’abstiendrai. Ni peste, ni choléra.
    Parole d’un insoumis de Marseille:  » Plutôt résister sous Le Pen que collaborer sous Macron »
    Bien vu.

     
  2. Pedrito

    mai 3, 2017 at 6:19

    Pour ma part, j’étais pendant longtemps aussi catégorique et fier d’être insoumis, depuis très très longtemps, du temps déjà où mes camarades de la fédération de le Hte Garonne nous appelaient, la section de Villefranche, le parti communiste indépendant, ou le PC VILLEFRANCHOIS.
    Aujourd’hui, je veux me souvenir que aucun démocrate n’est jamais sorti indemne d’une DICTATURE FASCISTE !!!!!!!!
    Demandez aux Chiliens, aux Grecs, aux Italiens, aux Espagnols, aux Argentins !!!!
    Je ne veux pas risquer une seconde de côtoyer demain des crânes rasés nés pour tuer.
    Lundi, je ne collabore pas: JE RENTRE EN RÉSISTANCE contre la pourriture socialo-macronite

     
  3. Christian Reinkingen

    mai 6, 2017 at 8:27

    Quand on r(ai)ésonne comme le totalitarisme des médias l’impose, qu’est devenu la citoyenneté?

    Dans l’urne les votes auront tous la même valeur.
    Chaque bulletin en sa faveur renforcera la légalité de l’élu Macron, l’homme du « putsch du CAC 40 ». (Aude Lancelin). Réciproquement plus l’abstention sera élevée, plus les votes blancs ou nuls seront nombreux, plus importante sera son illégitimité. La lutte contre l’hyper classe capitaliste doit s’amplifier dès dimanche.

    Pas besoin de montre pour décider quand la lutte doit commencer. Il faut s’efforcer de répondre concrètement au situation concrète!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :