RSS

Le pape Francisco accuse l’opposition vénézuélienne pour l’échec du dialogue politique

01 Mai

Voici un afrticle en provenance de Cuba, décidémment ce pape échappe à toutes les catégories et mène des stratégies dignes d’un jésuite à la fois les plus réactionnaires et les plus ouverrtes, c’est incontestablement un politique qui voit loin, son appartenance au continent sud-américain le fait échapper à nos catégorisation. Comme quand il a refusé de prendre partie pour Macron en disant qu’il ne savait pas d’où il venait et qu’il ne comprenait rien à la politique française, là encore la perspective n’est pas évidente, s’agit-il de la réaction au niveau des moeurs, d’une perspective altermondialiste, en tous les cas elle rappelle celle adoptée par l’eglise russe font il a d’ailleurs rencontré le patriache à Cuba. (traduction et note de Danielle Bleitrach pour histoire et société)
30 avril 2017 | 10 |

http://www.cubadebate.cu/noticias/2017/04/30/papa-francisco-responsabiliza-a-oposicion-venezolana-por-fracaso-de-dialogo-politico/#.WQbEHfnyi70

Le pape Francisco a déclaré que la crise vénézuélienne s’est approfondie parce que les secteurs de l’ opposition dans le pays n’acceptent pas le dialogue qu’a facilité l’Eglise catholique avec quatre présidents ibéro-américains.

Dans une conférence de presse pendant le son retour de son voyage en Egypte au Vatican, le pape a déclaré que, malgré la médiation du Saint-Siège à la demande des quatre ex-présidents qui ont servi de médiateurs « la chose ne s’est pas réalisée »

« Il n’y a pas eu le résultat escompté parce que les propositions ne sont pas acceptées et maintenant ils insistant (…) Je pense qu’il doit y avoir des conditions très claires. L’opposition ne le veut pas. Curieusement, la même opposition est divisée « , a déclaré le pape au journaliste d’ Antena 3, Antonio Pelayo.

Il a ajouté que tout ce qui peut être fait pour le Venezuela doit être fait, avec les garanties nécessaires « mais nous avons joué à faire des pirouettes, et rien ne se . »

ceux qui accompagné le dialogue au Venezuela: Martín Torrijos, président du Panama; Leonel Fernández, président de la République dominicaine; Jose Luis Rodriguez Zapatero, président du gouvernement de l’Espagne; et Ernesto Samper, président de la Colombie, ont réitéré leur engagement à promouvoir les pourparlers entre les acteurs politiques et les secteurs gouvernementaux afin de préserver la coexistence pacifique.

L’opposition réagit.

« Ce « est pas vrai, (Francisco) parle comme si l’ in voulait le dialogue et les autres pas. » C’est ainsi, qu’ Henrique Capriles a prétendu discréditer les déclarations du Souverain Pontife.

le chef de l’opposition vénézuélienne Henrique Capriles a rejeté l’appel du pape Francisco à reprendre le processus de dialogue avec le gouvernement de Nicolás Maduro, afin
de pour surmonter les différents dans le pays sud-américain.

Capriles à nouveau exprimé leur rejeté la participation de l’ex-président espagnol Jorge Luis Rodriguez Zapatero, qui a dirigé une mission de l’Union des nations sud-américaines (Unasur) qui a accompagné les négociations Saint-Siège l’an dernier.

(Con información de agencias)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 1, 2017 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :