RSS

L’urgence de la paix

10 Avr

Résultat de recherche d'images pour "meeting de melenchon à Marseille 2017"

 

Rien n’aurait plus pu me convaincre que cette proclamation de la paix, rien si ce n’est la conviction qui est la mienne que cette paix ne dépend pas d’un leader si talentueux soit-il mais bien des masses elles-mêmes et de leur organisation. Hier à Marseille sur ce vieux port avec ce coin de Méditerranée enfoncée entre le fort saint Jean et le fort Vauban, cette éblouissante clarté d’un soleil de juillet, en ce dimanche des Rameaux, Melenchon a voulu agiter la branche  d’olivier. C’était la meilleure des idées possibles et celle sans doute la plus en phase avec le peuple de France.  Macron qui n’en finit de suivre Hollande dans ses lâchetés et bellicismes impuissants,  découvre ou feint de découvrir que la plupart des autres candidats dénoncent l’opération de Syrie et il tente d’y voir une inféodation à Poutine pour mieux faire oublier que lui choisit Trump et le capital jusqu’au bout de son pouvoir de nuisance, Mélenchon s’oppose à l’aventure. Il n’est pas le seul, là encore Macron découvre que la plupart des autres candidats refusent cette vassalité qu’il accepte. Il n’y a guère que l’autre épave du PS, Hamon pour vouloir la guerre. ,  Melenchon avait effectivement choisi de refuser cet alignement mortifère. Il n’était pas le plus clair sur la question, dans ce domaine la palme revient incontestablement à Dupont Aignan, mais il a pris de la grandeur et colle à l’état du pays, en revendique la sagesse autant que le passé révolutionnaire et celle de sa classe ouvrière qui n’a jamais trahi selon le mot de Mauriac. . .

J’ai apprécié beaucoup de choses dans ce meeting, l’éclat du ciel et de la mer, le poème de Ristos, le communiste grec qui sait si bien mêler la luminosité méditerranéenne et l’ombre du foyer volet fermé, l’épopée et les humbles avec le luxe méridional fait de simplicité, de l’au fraîche, une corbeille de fruit, un corps qui se délasse… La paix… Cette chute sur l’univers de Ristos disait la tragédie grecque, celle des migrants et la modestie homérique de cette revendication populaire, elle rompait avec ce que le discours pouvait avoir de grandiloquent, de l’éloquence à la Bossuet, chère au général De Gaulle. Comme dans ce meeting où s’agitaient les drapeaux tricolore ce qui ne me déplaît pas vu que cela fait longtemps qu’en tant que communiste j’aspire à reprendre la France à Marine le Pen, héritière des traîtres et des collaborateurs, donc dans ce meeting dans lequel se brandissaient des milliers de drapeaux rouge, blanc et bleu, tout à coup est passé un grand drapeau rouge digne d’un film d’Angelopoulos, flottaient également quelques ilôts écarlates du PCF. J’étais à côté de la salle de presse, gentiment ils m’ont fait passer un chaise, le fantôme de Pierre Laurent a tout à coup surgi  à mes côtés et s’est arrêté pour faire des risettes à deux petits enfants de mes voisines. Je ne sais s’il m’a entendue quand je lui ai dit à voix haute: « Et le parti dans tout ça? » Il n’a pas cillé, pourtant c’était une vraie question et pas seulement pour les communistes. Pour être plus claire: qu’est-ce Melenchon, ceux qui l’entourent peut tenir de la promesse de paix faite à ce jour, s’il n’existe pas un parti communiste conscient de l’urgence de cette question?

Pour avoir vécu et pour bien connaître l’épopée bolivarienne de Chavez et le rôle joué pour tout un continent par cet homme et son pays, j’ai reconnu le projet transféré avec beaucoup de pertinence dans la réalité française. Chavez s’était  appuyé il est vrai sur la force cubaine, Donc  je vois bien quel est le projet de Mélenchon. Même son étonnant appel aux » frères et aux soeurs » un terme qui peut relever de la France catholique  un dimanche des rameaux, l’adhésion franc maçonne et le tiers mondisme  musulman , est en fait emprunté à la rhétorique de Chavez comme le retour au couleur nationales. Mais même si le PC vénuzélien était encore plus groupusculaire que le PCF, il demeure encore aujourd’hui au Venezuela face à la corruption des élites une référence morale politique essentielle et elle s’est engagée dans le chavisme, il y avait surtout l’aide de Cuba face à l’armée, face à la santé, à l’éducation, au syndicats. Il n’y a rien de tout cela en France et le parti communiste tel que depuis des années l’épuisent ses directions successives est-il encore en mesure de représenter cet ancrage: le fantomatique Pierre Laurent ne m’a pas répondu et me laisse pleine de doutes.

Je voterai probablement Mélenchon à cause de ce positionnement, mais je le ferai avec cette conscience d’un manque essentiel en tablant sur la possibilité de reconstruire en espérant que sur le terrain, les communistes sont déjà à l’oeuvre, parce que dans ce splendide meeting marseillais, il manquait encore beaucoup de monde, celui justement que le parti communiste était en situation de ressembler. La paix c’est la survie du genre humain, mais c’est aussi la condition pour la classe ouvrière, les travailleurs, les victimes du capital de conquérir une meilleure vie, de voir se desserrer dans les poitrines l’angoisse du len demain, de l’avenir des enfants.

Danielle Bleitrach

HOMMAGE : Paix, Yannis Ritsos

colombe picasso

Le rêve de l’enfant, c’est la paix.
Le rêve de la mère, c’est la paix.
Les paroles de l’amour sous les arbres
c’est la paix.

Quand les cicatrices des blessures se ferment sur le visage
du monde
et que nos morts peuvent se tourner sur le flanc et trouver
un sommeil sans grief
en sachant que leur sang n’a pas été répandu en vain,
c’est la paix.

La paix est l’odeur du repas, le soir,
lorsqu’on n’entend plus avec crainte la voiture faire halte
dans la rue,
lorsque le coup à la porte désigne l’ami
et qu’en l’ouvrant la fenêtre désigne à chaque heure le ciel
en fêtant nos yeux aux cloches lointaines des couleurs,
c’est la paix.

La paix est un verre de lait chaud et un livre posés devant
l’enfant qui s’éveille.

Lorsque les prisons sont réaménagées en bibliothèques,
lorsqu’un chant s’élève de seuil en seuil, la nuit,
à l’heure où la lune printanière sort du nuage
comme l’ouvrier rasé de frais sort de chez le coiffeur du quartier,
le samedi soir
c’est la paix.

Lorsque le jour qui est passé
n’est pas un jour qui est perdu
mais une racine qui hisse les feuilles de la joie dans le soir,
et qu’il s’agit d’un jour de gagné et d’un sommeil légitime,
c’est la paix.

Lorsque la mort tient peu de place dans le cœur
et que le poète et le prolétaire peuvent pareillement humer
le grand œillet du soir,
c’est la paix.

Sur les rails de mes vers,
le train qui s’en va vers l’avenir
chargé de blé et de roses,
c’est la paix.

Mes Frères,
au sein de la paix, le monde entier
avec tous ses rêves respire à pleins poumons.
Joignez vos mains, mes frères.
C’est cela, la paix.

Yannis Ritsos (1909 – 1990)
Texte traduit du grec par l’auteur,
Revue Europe, août-septembre 1983
in Guerre à la guerre – Éditions Bruno Doucey – octobre 2014

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le avril 10, 2017 dans Uncategorized

 

5 réponses à “L’urgence de la paix

  1. lairderien

    avril 10, 2017 at 7:23

    Merci, s’il n’y a qu’une raison c’est celle là: vouloir la PAIX.
    C’est la condition essentielle pour espérer tout le reste

     
  2. Krystyna Hawrot

    avril 10, 2017 at 6:39

    Merci Danielle, Et Ritsos qui a tant souffert, comme tous les communistes grecs, prison, déportation, exil… J’espère que JL Mélenchon sera à la hauteur des espoirs que nous plaçons en lui… Et qu’il ne se laissera pas mener par la russophobie de certains de ses conseillers.Je souhaite qu’il gagne, mais je me méfie aussi: la tsipraisation est un état d’esprit qui menace tout le monde, même le meilleur…

     
  3. histoireetsociete

    avril 11, 2017 at 6:22

    chère Krystyna (monika) je suis bien d’accord avec toi…

     
  4. etoile rouge

    avril 12, 2017 at 12:24

    TSIPRAS est cohérent mais malin. N’ayant jamais voulu combattre l’UE par la sortie de l’UE , de l’euro, de l’OTAN il est condamne par ces transferts de souveraineté à des institutions non élus, bourrées de hauts capitalistes ou sur le plan militaire aux obligations de la politique militaire donc politique des USA. Ce sont ceux qui ne font pas ce lien qui sont surpris de la tsipraisation qui au demeurant part d’abord de ces volontés politiques et que l’on doit ensuite justifier créant ce malaise. En fait il s’agit bien d’une trahison des intérêts de la classe ouvrière et du peuple grec en dernière analyse en faveur des intérêts de l’empire capitaliste germano américain, la FRANCE étant de plus en plus condamné à une semi colonisation par ces puissances.

     
  5. etoile rouge

    avril 12, 2017 at 12:26

    N’oublions pas que TSIPRAS est un avatar de l’eurocommunisme et de ceux qui ne voulait plus, c’est leur droit, d’un parti léniniste et marxiste. On voit le résultat. Une trahison et une catastrophe économique et militaire.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :