RSS

Les USA indique qu’il est prêt pour une nouvelle offensive sur le territoire syrien

08 Avr

Le représentant permanent des États-Unis à l'ONU, Nikki Haley,

Le représentant permanent des États-Unis à l’ONU, Nikki Haley,

 

Face aux  critiques devant l’ attaque  lancée  sur les bases militaires en Syrie considérées  une violation du droit international, la délégation américaine a annoncé vendredi à  l’ ONU  qu’ils étaient prête à lancer une nouvelle offensive sur le territoire syrien.

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité convoquée par la Bolivie pour faire face à l’agression contre les  bases militaires  en Syrie en réponse aux attaques d’armes chimiques perpétrées mardi, les membres de cette irganisation  de l’ONU ont montré de  agence de l’ONU ont montré leurs profondes divisions.

L’attaque lancée hier par les Etats-Unis « constitue une menace pour le droit international », a déclaré le représentant permanent de la Bolivie auprès de l’ONU, Sacha Llorenti.

Le représentant de la Bolivie a déclaré que son pays défend le multilatéralisme, qui constitue la base sur laquelle a été conçue l’ONU, en plus de la charte de gouvernance de cette organisation qui  proscrit  les actions militaires unilatérales.

« Les Etats-Unis sont devenus l’enquêteur, le procureur et le bourreau », a déclaré Llorenti. Le diplomate bolivien a déploré que, tandis que i le Conseil de sécurité  débattait d’une résolution pour enquêter sur l’attaque  d’armes chimiques en Syrie, les Etats-Unis se préparait à une attaque militaire.

Pendant ce temps, les délégations que l’ Uruguay, la Suède et la Chine ont évité de critiquer directement les Etats-Unis , mais ils ont  suggéré que toute réaction à l’ utilisation d’armes chimiques devrait être soutenue par le droit international et être approuvé par le Conseil de sécurité.

Tandis que  le Royaume-Uni et la France ont apporté un  soutien sans réserve au fait que  plus de 50 missiles aient été  lancés depuis les porte-avions des États-Unis sur des bases militaires en Syrie.

La représentante américaine permanent à l’ONU, Nikki Haley, a rappelé que comme elle l’avait dit  dans la session après les attaques avec des armes chimiques en Syrie, son pays était prêt à prendre « ses propres actions » s’il n’avait  pas obtenu le soutien du Conseil de sécurité .

.

Al respecto, declaró que tanto Estados Unidos como sus aliados “tienen miedo de que haya una investigación independiente porque puede ser que ésta sea contraria a la narrativa que mantienen contra el régimen” de Siria.

À cet égard, elle a mis en garde: « Nous sommes prêts à faire plus, mais j’espère que cela ne sera pas nécessaire. »Elle a dit que les Etats-Unis agiraient de manière unilatérale dans des cas tels que l’utilisation d’armes chimiques contre les civils.

Dans son discours, le représentant suppléant de la Russie auprès de l’ONU, Vladimir Safronkov, a affirmé  que l’offensive américaine a violé le droit international, en plus de plus accru la remise en cause de  la stabilité dans la région.

Safronkov a également maintenu sa demande à l’ONU de lancer une enquête pour déterminer les responsabilités en ce qui concerne l’attaque chimique en Syrie, mais a dit qu’il ne soutiendrait pas un document préjugent au  préalable qui est responsable.

À cet égard, il a déclaré que les États-Unis et ses alliés avaient « peur qu’il y ait une enquête indépendante, car ses résultats seraient  peut-être contraire au récit qu’ils ont a tenu contre le régime » en Syrie..

 

À cet égard, le Conseil de sécurité n’a pas encore decidé de se réunir pour discuter d’ une résolution visant à lancer une enquête sur les attaques avec des armes chimiques produites dans la province de Idlib, qui a tué au moins 80 personnes, dont 27 mineurs.

Peu de temps avant le début de la session, le vendredi, Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU, a appelé la communauté internationale à « éviter toute action qui pourrait qu’accroître les souffrances du peuple syrien ».

Le chef de l’ONU a également réitéré sa conviction qu’il n’y a pas d’autre moyen de résoudre le confl it en Syrie que par une solution politique, il  a exhorté les parties en conflit à renouveler d’urgence leur engagement à faire avancer la des pourparlers de paix à Genève.

(Information fournie par Notimex)

 

 

 

 

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le avril 8, 2017 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Les USA indique qu’il est prêt pour une nouvelle offensive sur le territoire syrien

  1. etoile rouge

    avril 8, 2017 at 4:48

    Ils mentent comme toujors, ils n’ont aucune preuveet ce sont eux qui ont détruit les derniers stocks chimiques alors que lesq alliés des STATES dans la région les possèdent toujours. tout ceci crée des bases élargies à la guerre mondiale capitaliste.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :