La Verkhovna Rada a adopté aujourd’huj (5 avril 2017) la loi « A propos de la réhabilitation des victimes des répressions politiques i. Cette loi augmente les pensions pour les anciens combattants de l’Organisation des nationalistes ukrainiens – l’armée insurrectionnelle ukrainienne . Ces organisations ont coordonné dans la période précédant la Seconde Guerre mondiale et pendant la Seconde Guerre mondiale, les activités des services spéciaux de l’Allemagne hitlérienne et aontmené la lutte contre l’Union soviétique.

( La Propagande de l’Etat ukrainien d’aujourd’hui désigne  les partisans Bandera « comme les combattants pour l’indépendance de l’Ukraine. » Ils se sont battus prétendument contre  l’occupation soviétique).

Le texte de la loi a été présenté par le député Jurij Schuchewitsch, le fils du commandant  Schuchewitsch de l’armée  insurrectionnelle ukrainienne. Il a appelé, « les victimes du régime bolchevique totalitaire – à soutenir les combattants pour l’indépendance de l’Ukraine » et l’augmentation de 25 pour cent des pensions pour les partisans Bandera qui étaient dans les prisons. et de  12,5 pour cent pour ceux qui étaient en exil.

« Maintenant, il n’y a plus beaucoup de gens qui se sont levés pour l’indépendance de notre Etat, ceux qui étaient dans les prisons. J’ai grandi dans l’ OUN-UPA (les partisans de l’Armée insurrectionnelle ukrainienne), je connais ces gens. Nous devons faire tout notre possible pour faire en sorte que ces personnes qui se sont dévoués pour   notre Etat, ne subissent pas en particulier la crise financière «le député Igor Gus est membre du parti d’  Arsenij Jazenjuk, dit le correspondant, » PolitNawigator ».

« Je demande à l’ensemble de l’assemblée  d’appuyer le projet. Il relève de  la loi de la justice, dz  la mémoire historique, de l’honneur des personnes qui ont eu la dignité de combattre pour  l’Ukraine, pour son  avenir, qui sera d’occupera une place éminente  dans la famille européenne des nations « , a déclaré Iwan Kirilenko du parti de  Timoschenko .

« Ce projet de loi corrige l’injustice historique. Il contrecarre la manière dont depuis 70 ans, l’occupation soviétique a tué notre conscience nationale « , a déclaré le député Andrej Losowoj  qui appartient au  parti d’Oleg Ljaschko.

« Dans la salle il y a beaucoup de gens dont les familles ont vécu des traumatismes. Ma famille a été envoyé en Sibérie, où mon père a vécu pendant près de 10 ans « , a dit  Sprecher Andrej Parubi .

En conséquence, l’adoption de la loi. a été votée par 258 députés.

Il est intéressant de noter qu’aucun des députés qui se présentent comme « le bloc d’opposition » n’e s’est opposé  à son adoption