RSS

1940-1944 A l’intérieur du ghetto de Lodz

05 Avr

Un enregistrement de l’atrocité et la résistance, enterré dans une boîte en bois, tant que je vivrais ces images seront celle d’une humanité qui a été jugée nuisible et à laquelle on m’a dit que j’appartenais. J’en ai conservé une colère sans limite contre tous ceux qui à la recherche de boucs émissaires pour conserver  leurs profits et privilèges par temps de crise sont prêts à recommencer avecnous ou avec d’autres, peu m’importe (note et traduction de danielle Bleitrach pour histoire et societe)

par Alex Q. Arbuckle

1940

Un homme qui marche en hiver dans les ruines de la synagogue de la rue Wolborska (détruite par les Allemands en 1939).

Quand l’Allemagne nazie envahit la Pologne en 1939,  des ghettos ont été emmurés dans les grandes villes à se concentrer et emprisonner les habitants juifs.

Henryk Ross a travaillé en tant que photographe de nouvelles et des sports dans la ville de Lodz. Une fois dans le ghetto de la ville, il a été employé par le Département des statistiques pour prendre des photos d’identité et des images de propagande dans les  usines qui utilisaient le travail des esclaves juifs pour produire des fournitures pour l’armée allemande.

Lorsqu’il ne les filmait pas  au travail, il a photographie les réalités horribles du ghetto, en prenant des risques personnesl énormes. son objectif  se glissait à travers des trous dans les murs, les portes fissurée, et les plis de son manteau, il a capturé des scènes de famine, les maladies et les exécutions.

Alors que des dizaines de milliers de Juifs ont été déportés du ghetto aux camps de la mort à Chelmno nad Nerem et Auschwitz, il a continué

Il a également capturé minuscules étincelles de joie – théâtre, concert, fêtes, mariages – chacun un acte de résistance contre un régime déshumanisant.

c. 1940-1944

c. 1940-1944

Un garçon marchant en avant du pont traversant Zigerska (le « aryen ») rue.

Avoir une caméra officielle, je suis en mesure de saisir toute la période tragique dans le ghetto de Lodz. Je savbais que si j’étais pris ma famille et moi  seruons torturés et tués.
HENRYK ROSS

1940

c. 1940-1944

Un groupe de femmes avec des sacs et des seaux, marche à travers les ruines de la synagogue  en se se dirigeant vers la déportation .

À la fin de 1944, alors que les Soviétiques continuaient à repousser les Allemands et la résistance polonaise s’est organisée  à Varsovie, il est devenu clair que le ghetto de Lodz serait bientôt liquidée.

En sachant qu’il pouvait être déporté dans un camp d’extermination à tout moment, Ross a rassemblé 6 000 de ses négatifs, il les a placés dans une boîte goudronné, et les a enterrés près de sa maison dans l’espoir qu’un jour ils pourraient être trouvés.

L’armée soviétique a finalement libéré ce qui restait du ghetto le 19 janvier 1945. Sur plus de 200.000 Juifs qui avaient transité dans ce ghetto, il n’en restaient que  877 .

En Mars 1945, il est retourné à sa maison sur la rue  Jagielonska, il a  déterré sa capsule de temps. L’humidité a détruit ou endommagé la moitié des  négatifs, mais un certain nombre a pu être sauvé et à faire en sorte que les histoires de ceux qui ont vécu et sont morts dans le ghetto ne seraient pas oubliés.

Ses photos, maintenant dans la collection de la Galerie d’ art de l’ Ontario , sont actuellement exposées dans « Mémoire Unearthed: Les photographies Lodz Ghetto de Henryk Ross, » au Musée des Beaux – Arts de Boston jusqu’au 30 Juillet.

1940

Un homme qui a sauvé la Torah dans les décombres de la synagogue Wolborska Street.

J’ai enterré mes négatifs dans le sol afin qu’il y ait une trace de notre tragédie …. Je prévoyais la destruction totale de la communauté juive polonaise. Je voulais laisser une trace historique de notre martyre.
HENRYK ROSS

c. 1940-1944

Portrait d’un couple.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

Une infirmière l’alimentation des enfants dans un orphelinat.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE L’ART GALLERY OF ONTARIO

c. 1940-1944

Une occassion de fête.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

Une performance de « Cordonnier de Marysin » dans l’usine.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1942

Femme avec son enfant (la famille de policiers du ghetto).

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

Un mariage dans le ghetto.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

1942

Les enfants transportés à Chelmno nad Nerem camp de la mort (rebaptisé Kulmhof).

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

Un garçon en quête de nourriture.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

Jeune fille.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

1942

Les hommes rirent une cargaison pour la distribution de pain.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

« Soupe pour le déjeuner » (groupe d’hommes à côté de la construction de manger de seaux).

IMAGE: HENRYK ROSS / COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

Un homme malade sur le terrain.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

Un épouvantail avec une étoile de David jaune.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

1944

Un garçon se promène parmi une foule de gens d’être déportés en hiver.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944.

Déportation en hiver.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

1944

Une déportation massive des habitants du ghetto.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

Les résidents de triage biens laissés après l’expulsion.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

1944

seaux alimentaires et des plats laissés par les habitants du ghetto qui avaient été déportés dans des camps de la mort.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

c. 1940-1944

Un enfant souriant.

IMAGE: HENRYK ROSS, COLLECTION DE LA GALERIE D’ART DE L’ONTARIO

Publicités
 
6 Commentaires

Publié par le avril 5, 2017 dans Uncategorized

 

6 réponses à “1940-1944 A l’intérieur du ghetto de Lodz

  1. josephhokayem

    avril 5, 2017 at 6:14

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

     
  2. MAILLET Pierre

    avril 5, 2017 at 6:38

    La clarté des commentaires brefs sur des illustrations d’une sombre cruauté. Cet article me remplit d’émotion. Voir cela m’a remis en mémoire le roman de Patrick Modiano « Dora Bruber » – sans doute la dernière photo de l’enfant souriant. Cela commence par « Paris On cherche une jeune fille, Dora Bruber, 15 ans, 1m 55, visage ovale …. »
    Le dernier paragraphe: « Les lambeaux de papiers peints que j’avais vus encore il y a trente ans rue des Jardins-Saint-Paul, c’étaient les traces de chambres où l’on avait habité jadis – les chambres où vivaient ceux et celles de l’âge de Dora que les policiers étaient venus chercher un jour de juillet 1942. La liste de leurs noms s’accompagne toujours de mêmes noms de rues. Et les numéros des immeubles et les noms des rues ne correspondent plus à rien »
    Il est donc salutaire de conserver cette mémoire.

     
  3. Krystyna Hawrot

    avril 8, 2017 at 10:18

    Très fort et émouvant – toutes ces personnes photographiées « vers la déportation » ont été assassinés dans les camps… Je n’arrive pas à croire qu’on recommence la marche vers la guerre en Europe, qu’on n’a rien compris, rien retenu et notamment en Pologne… Encore plus avec toutes ces élites pro américaines qui poussent à la guerre contre la Russie… Je n’arrive pas à admettre qu’on en soit quand même arrivés là… même si je sais comment. On avait commencé par encenser le capitalisme, celui qui devait apporter le bonheur tout prêt (1989-91), puis on a commencé à chasser les dissidents, diffamer et priver de subsistance ceux qui avaient des doutes (1992-95), puis on a acheté la gauche avec l’argent des fondations allemandes et américaines (les sociaux démocrates au pouvoir en Pologne de 1993 à 2005!), puis on a torturé dans les prisons secrètes pour les Américains (2001), puis contribué à renverser un gouvernement légal dans un pays voisin, crée les conditions d’une guerre civile (Ukraine 2013-2015). Et maintenant les élites se réjouissent qu’on sera le terrain de bombardement américain préparant l’offensive contre la Russie.Quand le malheur va arriver nous saurons pourquoi mais il sera trop tard…

     
  4. Theodore

    avril 23, 2017 at 2:37

    Salut à tous, j’ai découvert ce lien sur mon site, alors je viens voir… Et je vais tout de suite rendre la même réaction ici. Les références proposées dans ce bel article n’ont vraiment pas l’air d’être vraiment au point : maxjeu.com, en plus d’être relativement obscur (pour ne pas dire parfaitement inconnu) et pas franchement bien codé, ne présente strictement aucun des cours proposés dans sa liste. Quant au second, c’est le lien vers le livre de l’auteur du même site… Ledit livre n’a visiblement reçu aucun avis sur Amazon et n’a pas l’air en vente ailleurs, ce qui tend à dire qu’en fait de Bible, il s’agit au demeurant d’un triste bouquin qui ne se vend pas. Du grand Cortex 2.0. L’article en soi est très complet mais les références proposées ne me font ni chaud ni froid. https://jeux2mmo.wordpress.com/2017/04/22/skyforge-un-mmorpg-intense-et-violent/

     
  5. denisepelletier

    mai 1, 2017 at 5:12

    A reblogué ceci sur Denise Pelletier et a ajouté:
    l’autre côté du miroir
    “1940-1944 A l’intérieur du ghetto de Lodz”
    merci à Histoire et Société pour ce dossier …

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :