RSS

Chomsky prédit qu’une  nouvelle crise économique est imminente en raison de la hausse des prix

18 Mar

Chomsky n’a pas toujours raison, mais son pessimisme est rarement pris en défaut, en tous les cas il décrit une situation qui n’est pas sans rappeler celle que nous vivons où l’on voit des « candidats anti-système » comme le FN, mais aussi Macron en fait être propulsés comme alternative politique pour mieux poursuivre la politique de l’établissement (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et société)

American linguist and philosopher Noam Chomsky in conversation at the British Library, London, UK on 19th March 2013. (Photo by David Corio/Redferns)

En février de l’année dernière, l’intellectuel américain Noam Chomsky avait envisagé une possible victoire  de Trump en novembre. Son pronostic était correct. Maintenant , il décrit  une hausse importante des prix sur les principaux marchés qui devrait bientôt engendrer  une autre grave crise financière.

Ce n’est pas seulement une critique du magnat. Chomsky a assuré que toute la campagne  « anti-establishment » de  Trump est tout simplement « une blague ». » En quoi ce qu’il fait est-il  anti-système ? », a-t-il interrogé tout en affirmant que l’administration Trump est en faveur de ce qui a toujours été considéré comme les institutions du système: qu’il s’agisse des milliardaires, des grandes institutions financières ou des militaires.

« Il suffit de considérer le marché boursier pour comprendre ce qui se passe, » dit-il. En particulier, le philosophe se réfère à certains hommes qui font partie de l’équipe du président, comme Steve Mnuchin, de Goldman Sachs, et Gary Cohn, directeur du Conseil économique national, qui est également un ancien membre de la banque d’investissement à New York.

« LES INVESTISSEURS SONT ENCHANTES »

« Dès que Trump a été élu, les valeurs des actions des institutions financières ont grimpé jusqu’au ciel, » a rappelé Chomsky. « Les investisseurs sont enchantés parce que pour eux cela signifie plus de profits. Mais en fait cela conduira à une nouvelle crise financière et les contribuables devront payer les conséquences « , a-t-il averti.

Les paroles de Chomsky sont confirmées par d’autres experts, qui s’attendent à une période tumultueuse dans le monde financier sous le mandat de Trump.

Il a dit que son âge, 87, lui  permet de comparer la situation actuelle dans la campagne électorale aux États-Unis avec les années 1930, au cours de laquelle les États-Unis a subi la dénommée  Grande Dépression, quand il y avait objectivement plus de pauvreté et de souffrance que maintenant, bien que il y ait aussi « un sentiment d’espoir, qui fait défaut aujourd’hui. »

(Tomado de The Huffington Post)
linguiste et philosophe américain Noam Chomsky dans la conversation à la British Library, Londres, Royaume-Uni le 19 Mars 2013. (Photo par David Corio / Redferns)
Noam Chomsky. Photo: David Corio / Redferns.

(De Huffington Post )

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 18, 2017 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :