RSS

Importante intervention de Raoul Castro Ruz au sommet de l’Alba à Caracas

07 Mar

Résultat de recherche d'images pour "Raul Castro Ruz"

http://leyderodriguez.blogspot.fr/2017/03/el-muro-que-se-pretende-levantar-en-la.html?spref=tw

Importante cette déclaration l’est doublement puisqu’elle renouvelle le serment fondateur qui a permis tant de succès dans un temps de péril, celui de l’offensive d’Obama contre les gouvernements progressistes de l’Amérique du Sud, celui d’un protectionnisme hostile de Trump, l’irrationalité de l’empire menacé par la montée des aspirations à un monde de paix et d’égalité. Le rappel du fait que cette solidarité passe par l’unité et l’unité doit respecter les souverainetéxws. (note et traduction de Danielle Bleitrach pour Histoire et societe)

 

Le mur que l’on prétend ériger à la frontière nord du Mexique est une expression de cette irrationalité, non seulement contre ce pays frère, mais contre toute notre région. Nous exprimons notre solidarité du peuple cubain avec le gouvernement mexicain. La pauvreté, les catastrophes, les migrants ne sont pas contenues par des murs, mais avec la coopération, la compréhension et la paix.

Par Raul Castro Ruz Photo: Revolution Studios Granma

Discours prononcé par le général d’armée Raul Castro Ruz, premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et président des Conseils d’État et des ministres, lors du quatorzième Sommet extraordinaire de l’ALBA-TCP, à Caracas, Venezuela, 5 mars 2017, «Année 59 de la Révolution».
Camarade Nicolas Maduro, président de la République bolivarienne du Venezuela, Maduro notre frère;

Chers chefs d’Etat et de gouvernement de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique;

Chers chefs des délégations et des invités:

Il me parait important de dire que nous sommes à une étape cruciale de notre histoire, dans lequel un retour à l’ échelle régionale aurait des répercussions très négatives pour nos peuples.

Fidel nous a appris à toujours nous tourner vers l’histoire, à être à la fois audacieux, et réaliste, et que ce qui semble impossible peut être réalisé si nous agissons avec fermeté et de manière cohérente.

Les pays membres de l’ALBA-TCP ,nous considérons l’intégration dans la solidarité comme une condition préalable au progrès vers le développement, face à la croissante formation de grands blocs qui dominent l’économie mondiale. Nous nous concentrons sur la volonté politique d’ouvrir de plus grandes opportunités pour le commerce, l’investissement et la coopération intra-régionale, sans laquelle nos progrès restent insuffisants. Nous avons également démontré notre capacité à travailler ensemble.

L’ALBA n’aurait pas été possible à l’époque où la Révolution cubaine a triomphé. C’est grâce à l’insurrection civile et militaire du 4 Février, 1992 et le triomphe de la Révolution bolivarienne dirigée par l’inoubliable commandant Hugo Chavez Frias qu’une telle initiative a pu surgir sur notre chemin..

Il était important que dans le Forum de Sao Paulo, les idées de Fidel et Lula aient convergé pour accueillir et soutenir Chavez.

Aujourd’hui subsiste le lien décisif entre ALBA et le Forum de Sao Paulo et la relation entre les gouvernements révolutionnaires et progressistes avec les forces politiques, les mouvements populaires, les syndicats, les paysans, les étudiants, les universitaires et l’intelligentzia de nos peuples.

Chavez nous a toujours expliqué la complexité du lancement de la révolution dans un pays pétrolier, dépendant d’un marché unique avec une oligarchie financière corrompue, une population à qui a été imposée des habitudes de consommation non durables et une économie néolibérale rentière, ce qui a conduit le pays à la faillite.

Pour entreprendre les transformations, Chavez a réalisé que sa tâche principale était de construire une unité civilo-militaire large, maintenant dirigé par le président Nicolas Maduro avec l’appui du peuple chaviste bolivariens.

La construction de l’unité est la tâche la plus importante qu’affronte toute véritable révolution.

Les Révolutionnaires ont beaucoup d’idées et de visions sur ce qui peut être le moyen et la façon d’aller vers le succès. Mais pour consolider l’unité tout ce qui divise et sépare doit être mis de côté, avec modestie, .

Grâce à l’unité, la Révolution bolivarienne a survécu aux assauts et aux harcèlements de ses ennemis.
Pour cette unité, la révolution a survécu à la bassesse de l’OEA, aux irritantes et injustes sanctions américaines , les récentes allégations contre son vice-président exécutif, le camarade Tarek El Aissami, qui ne cherchent qi’à détourner l’attention des vrais problèmes et à discréditer ceux qui sont occupés à sauver, à développer et à défendre la patrie.

Le nouveau programme du gouvernement des États-Unis menace de déclencher un protectionnisme commercial extrême et égoïste qui aura un impact sur la compétitivité de notre commerce extérieur; il viole les accords environnementaux pour promouvoir les profits des transnationales; il va poursuivre et expulser les migrants générés par la répartition inégale des richesses et la pauvreté provoqué par un ordre international imposé.

Le mur qu’il prétend ériger à la frontière nord du Mexique est une expression de cette irrationalité, non seulement contre ce pays frère, mais contre toute notre région. Nous exprimons la solidarité du peuple cubain avec le gouvernement mexicain. La pauvreté, les catastrophes, les migrants ne sont pas contenues par des murs (Applaudissements) mais avec de la coopération, de la compréhension et la paix.
Le Venezuela a apporté une grande contribution à l’intégration régionale avec solidarité et générosité, surtout envers les peuples d’Amérique latine et des Caraïbes en particulier, en les appellant à intégrer Petrocaribe, UNASUR et la CELAC.

Vous n’êtes pas seuls. je ratifie l’engagement pris dans notre déclaration, celuui d’êtee aux côtés de la défense du Venezuela et de la position digne, courageuse et constructive du président Nicolas Maduro.

Camarades:

Au Venezuela aujourd’hui se livre une bataille décisive pour la souveraineté, l’émancipation, l’intégration et le développement des Amériques.
C’est une aspiration que nous avons consacré dans la Proclamation de l’Amérique latine et les Caraïbes en tant que zone de paix, proclamation adoptée par la CELAC dans son Sommet de La Havane en Janvier 2014. Elle recquiert la stricte adhésion à cette déclaration , dans laquelle nous nous sommes engagés à remplir notre « devoir de ne pas intervenir directement ou indirectement dans les affaires intérieures d’un autre Etat et de respecter les principes de la souveraineté nationale, l’égalité des droits et de l’autodétermination des peuples»; pour résoudre les différends pacifiquement et respecter «les principes et normes du droit international et les buts et principes de la Charte des Nations Unies»; et respecter «le droit inaliénable de chaque État de choisir son système politique, économique, social et culturel, comme essentiel pour assurer la coexistence pacifique entre l’état des nations. »
Ce document historique exhorte «tous les États membres de la communauté internationale à respecter pleinement cette déclaration dans leurs relations avec les États membres de la CELAC ».
Aucune cause juste de la Patria Grande ne nous est étrangère. jamais nous laisserons tomber les frères bien-aimés des Caraïbes.

Nous réaffirmons notre soutien à leur demande légitime de compensation pour les horreurs de l’esclavage et de la traite des esclaves; à leur demande de recevoir la coopération en fonction de leurs besoins et non sur la base d’indicateurs qui les a classés comme pays à revenu intermédiaire; à un traitement spécial et différencié dans l’accès au commerce et à l’investissement, ainsi qu’au financement à l’adaptation aux effets du changement climatique et pour faire face aux catastrophes naturelles, comme des Etats insulaires , petits et vulnérables comme ils sont; et notre rejet de la persécution injuste dont ils sont l’objet de la part des centres du capital financier.

Nous réitérons notre solidarité avec Dilma Rousseff, Luiz Inácio Lula da Silva et Cristina Fernandez de Kirchner, les dirigeants reconnus de notre Aùmérique.

No desistiremos de apoyar a Correa y a su compañero Lenín Moreno en Ecuador. Jamás dejaremos solo a Evo, verdadero líder de Bolivia y de todos los pueblos originarios. Seguiremos acompañando a Daniel y al pueblo sandinista de Nicaragua.

Muchas gracias (Aplausos).
Publicado por Leyde Ernesto Rodríguez Hernández en 12:37:00
Reacciones:

Enviar por correo electrónico
Escribe un blog
Compartir con Twitter
Compartir con Facebook
Compartir en Pinterest

Nous continuerons à soutenir Correa et son compagnon Lenin Moreno en Equateur. jamais nous ne laisserons seul Evo, véritable chef de file de la Bolivie et de tous les peuples autochtones. Nous allons continuer à accompagner Daniel et le peuple sandiniste du Nicaragua.

Merci beaucoup (Applaudissements).
Publié par Leyde Ernesto Rodriguez Hernandez à 12:37:00
:

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 7, 2017 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :