RSS

LA MARCHE FINALE : photos en noir et blanc qui montrent les femmes et les enfants parqués pour leur mort dans les chambres à gaz à Auschwitz

01 Mar
 En lisant l’Histoire de Joukov et ce qu’avaient subi les Russes dans leur volonté éperdue de liberté et d’égalité, de la guerre civile à la grande guerre patriotique, j’ai tout à coup pensé que ce qui m’unissait à eux c’était non seulement le rôle qu’ils avaient joué dans la deuxième guerre mondiale contre le nazisme et la manière dont ils m’avaient sauvée en donnant leur vie, mais une expérience commune de l’horreur. J’ai pensé à l’atrocité des camps d’extermination, y compris les cas de cannibalisme et au siège de Leningrad où il y a eu les mêmes cas. Ce qui nous a unis ce n’est pas seulement le soulagement de la victoire mais l’expérience qui n’a rien de glorieux de jusqu’où l’être humain peut aller dans l’horreur de la survie. Cette révélation à laquelle un primo Levi n’a pas pu survivre. Ceux qui ne sont pas sortis d’un tel enfer ne peuvent pas savoir ce qu’a été le XXe siècle, l’âge des extrêmes et comment il a fallu reconstruire cette part d’humanité par une soif d’éducation, de culture, de vitalité et comment pour eux en 1991 tout est retombé dans la désagrégation (note et traduction de Danielle Bleitrach).

Les images rarement vues montrent les horreurs du plus grand camp de la mort des nazis où des millions ont été tués

les femmes et les enfants juifs debout et attendent leur sort après avoir été parcouru vers les chambres à gaz

Les femmes et les enfants juifs debout et attendant leur sort après avoir marché vers les chambres à gaz

les femmes et les enfants juifs, qui ont été sélectionnés pour la mort, à pied vers une chambre à gaz

les femmes et les enfants juifs, qui ont été sélectionnés pour la mort, à pied vers une chambre à gaz

Juifs hongrois attendent dans une clairière près d'un bosquet de bouleaux ne savent pas qu'ils sont sur le point d'être conduit aux chambres à gaz

Juifs hongrois attendant dans une clairière près d’un bosquet de bouleaux ne sachant pas qu’ils sont sur le point d’être conduits aux chambres à gaz

les femmes juives, qui ont été sélectionnés pour le travail forcé, marchent après désinfection et ayant leurs têtes rasées

les femmes juives, qui ont été sélectionnées pour le travail forcé, marchent après désinfection et ayant leurs têtes rasées

devant elles, comme un étrange clin d’oeil  des femmes et des enfants sont parqués dans l’attente de la chambre à gaz, ainsi que les hommes forcés de construire une entrée de briques du camp.

D’autres images montrent la maison du lieutenant-colonel SS Rudolph Hoss surplombant le camp avec une haie d’arbres plantés en face pour cacher la maison du reste du camp.

Une photo montre même un concert dimanche mené par Franciszek Nierychlo et en présence de prisonniers et de SS.

Les images de refroidissement d'Auschwitz sont en vedette dans un nouveau livre sur le camp d'extermination nazi

Ces images d’Auschwitz sont publiées dans un nouveau livre sur le camp d’extermination nazi

Juifs de Russie subissent sélection sur si elles devraient être obligées de travailler. Sur la photo, tenant une cravache peut être soit SS Unterscharfuhrer Wilhelm Emmerich ou SS Haupstumfurer Georg Hoecker

Les Juives de Russie subissent une sélection sur leur capacité de travail ou non. . Sur la photo, tenant une cravache, cela peut être soit SS Unterscharfuhrer Wilhelm Emmerich ou SS Haupstumfurer Georg Hoecker

Les hommes juifs attendent un traitement supplémentaire après avoir été désinfectée et avant de commencer le travail forcé de retour de rupture

Les hommes juifs attendent un traitement complémentaire après avoir été désinfectés et avant de commencer le travail forcé 

Les images ont été révélées dans le livre, Images of War: Auschwitz et Birkenau, Photographies rares de temps de guerre, Archives par l’historien militaire Ian Baxter.

Dans l’introduction du livre, Ian dit: « Le livre montre en détail la taille et la portée d’Auschwitz et le complexe de Birkenau à proximité ».

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 1, 2017 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :