RSS

1905, LA RÉVOLTE DU POTEMKINE

23 Fév

EN 1905, LA MUTINERIE DES MARINS DU POTEMKINE, QUI DEVIENDRA UN SYMBOLE DE LA PREMIÈRE RÉVOLUTION RUSSE, EST RELAYÉE À GRAND-PEINE PAR LES JOURNAUX FRANÇAIS.

Le 27 juin 1905, alors que l’Empire russe connaît une vague d’agitation révolutionnaire, une mutinerie éclate à bord d’un navire de guerre russe, le Potemkine, alors en manœuvre dans la mer Noire. Refusant la viande avariée qu’on leur sert, les marins du cuirassé de la flotte du tsar Nicolas II se révoltent. Plusieurs officiers sont tués. Les mutins hissent le drapeau rouge et mettent le cap sur le port d’Odessa, ville qui vient d’être secouée par des grèves ouvrières violemment réprimées par la cavalerie cosaque. Mutins et grévistes s’allient. La révolte se propage et des mutineries éclatent dans les jours qui suivent sur d’autres navires de la flotte russe.

Voir toutes les archives de presse sur la mutinerie du Potemkine : cliquez ici

En France, l’opinion n’est pas informée immédiatement des événements du Potemkine. Il faut attendre deux jours pour que les premières informations soient publiées. L’emploi du conditionnel est de mise.

Le 29 juin, Le Figaro avertit ses lecteurs :

« Les nouvelles relatives à la situation intérieure de la Russie sont si souvent empreintes d’une exagération si évidente que nous avons accueilli, avec méfiance, la dépêche suivante, qui nous a été transmise par l’agence Havas, de Londres. »

Les permiers jours, il faut s’en remettre quasi exclusivement aux sources officielles. Même pour les journaux qui disposent d’un envoyé spécial en Russie. Ainsi du Petit Journal dont l’envoyé spécial à Saint Petersbourg écrit le 3 juillet :

« Je suis tenté d’excuser le monde officiel s’il ne fournit pas tous les renseignements désirables sur les événements de la mer Noire. L’accablement des hauts fonctionnaires est si profond qu’il touche au désespoir. »

Au fil des jours, la presse a le plus grand mal à faire état de sources fiables. « On dit que le Kniaz-Potemkine a été aperçu ce matin en vue d’Odessa », écrit Le Rappel le 6 juillet, poursuivant de manière tout aussi floue :

« Le bruit court que six marins du Pobiedonostzeff se sont mutinés de nouveau ce matin, et qu’ils ont été arrêtés et envoyés à terre par leurs camarades. »

Le 7 juillet, le journaliste de Gil Blas écrit qu’il a « la conviction que nous ne savons absolument rien de ce qui se passe à bord des bateaux de l’escadre de la mer Noire« , avant d’ironiser :

« La Russie me fait l’effet, en ce moment-ci, de ces théâtres de province de dixième ordre [] Pour le quart d’heure, nous sommes dans la phase de la bouffonnerie. Médiocres dans la guerre étrangère, nos alliés sont franchement mauvais dans la guerre civile. La partie de cache-cache qui dure depuis huit jours entre la marine révoltée et la marine officielle, est aussi ridicule que scandaleuse. »

Quelques journaux finissent par se doter de correspondants, notamment L’Humanité, très engagée dans le soutien à la Révolution russe. Ainsi, le 25 juillet, le quotidien ouvre ses colonnes à son correspondant particulier, un dénommé « C. Racovsky », qui rassure les lecteurs sur le sérieux de ses informations :

« Pour mettre un terme à tous ces racontars, nous avons entrepris le récit de l’odyssée du Potemkine. Mais nous ne l’avons fait qu’après avoir reçu les témoignages les plus indiscutables, les récits des membres du comité directeur du Potemkine, avoir consulté le journal de bord et recueilli les explications de Matouchtchenko [l’un des meneurs de la révolte]. Le premier point sur lequel nous voudrions insister, c’est le caractère nettement révolutionnaire de la révolte du Potemkine. »

La répression fera plusieurs centaines de morts et sera immortalisée dans Le Cuirassé Potemkine(1925), de Sergueï Eisenstein. Le film, dont l’une des scènes les plus emblématiques représente le massacre de civils sur les marches de l’escalier d’Odessa, participe à faire de cette mutinerie un symbole de la révolte de 1905.

 


Publié le 21/02/2017
Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le février 23, 2017 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :