RSS

La réflexion du jour: parlons clair, soyons audibles

10 Fév

Des militants ont réservé un certain accueil à François Fillon (JL/EI)

J’aime bien ces militantes à Athis Mont qui ont la force de s’impliquer et je voudrais bien que cela serve à quelque chose…

Si vous discutez avec les gens ce que je fais depuis plusieurs jours partout, c’est un écoeurement général  non sans moquerie, le cas Fillon a fait exploser toute crédibilité: « Il manque pas d’air celui-là, pour nous c’est l’austérité, les profs, les infirmières que l’on renvoie et pour lui tous les droits… Certains me font un clin d’oeil (1) Donc ils me disent: il faudrait un Georges Marchais pour leur dire ce qu’il pense, ce que nous pensons… Pourquoi aller voter, ajoutent-ils: « Ils se foutent complètement de ce qu’on pense! »

Ce sentiment ne date pas d’aujourd’hui, il est aussi le produit de cette longue et puissante bataille contre la loi El-Khomery qui a marqué tous les esprits. Ceux qui ont été « dégagés » l’avaient bien mérité, oui mais voilà ce qui se présente au nom du renouveau a complètement trempé dans l’affaire ou est encore plus inquiétant. Pourquoi aller voter?

Il est clair que nous n’avons pas de Georges Marchais en magasin et encore moins de Maurice Thorez ou de Jacques Duclos. Ce que nous avons de cette période c’est quelque chose qui rappelle 1938,cette période que l’historien Marc Bloch a analysée comme celle de l’étrange défaite menée parc ceux qui avaient été élus sous le Front Populaire… le  parti communiste en clandestinité où chacun agit un peu comme ça lui parait juste au niveau local et qui jette les bases de la Résistance sans ordre venu de nulle part. Nous ne sommes pas en clandestinité mais c’est tout comme et chacun se demande à qui se rallier des candidats issus du PS dont on prétend qu’à eux tous ils peuvent battre la droite et l’extrême-droite. Mathématiquement ce n’est pas faux, mais la politique n’est pas une science exacte…

Alors voilà quel est mon problème: partons de la loi El-Khomery dont on peut considérer qu’elle joue un rôle central dans le désaveux de la gauche. Je n’aurai pas la cruauté de rappeler que cette loi en fait correspond à une politique de l’UE et que l’idée que l’on puisse s’en débarrasser sans remettre en cause l’Europe et notre propre adhésion est extraordinaire, même chose pour l’OTAN et les aventures militaires, mais passons. Restons sur le trivial de nos institutions françaises.

Il y a au moins deux candidats issus du PS, l’un mitterrandien, l’autre rocardien qui proposent l’abolition de la loi El-Khomery, Mélenchon et Hamon. C’est une bonne base. Oui mais au deux je pose la question comment vont-ils s’y prendre? Pour abroger une loi, il faut un parlement décidé à le faire. Hamon, occupé comme il l’est à rassembler le PS en morceaux et raccrochant un à un ceux qui s’égarent visiblement derrière Macron. Il prétend à la fois abroger la loi et reconduire les députés socialistes. Donc il veut abolir une loi en conservant l’hégémonie de ceux qui l’ont faite… Mélenchon lui est plus clair, mais occupé comme il l’est à fonder un parti qu’il croit à la hauteur de ses ambitions présente des députés partout y compris contre les élus communistes sans parler de ceux qui ont été battus à quelques voix près par la vague rose derrière Hollande, vague rose qui nous a conduit où nous en sommes. Bref avec ses candidats qui n’ont aucune chance de gagner mais qui en revanche prendront quelques pourcentages aux communistes il assure un PS arrivé en tête et donc le report du candidat communiste. Sa stratégie est folle soit il procède ainsi et conduit un PS en tête et au deuxième tour soit son élection, soit plus vraisemblablement celle d’un élu de droite ou d’extrême-droite. La tactique des parachutés sème la zizanie chez des gens que l’on a convaincu de la nocivité des partis et qui se retrouvent devant un leader qui cherche à constituer le sien sans respecter les décisions locales. C’est suicidaire.

Je tiens à signaler à ceux qui l’auraient oublié que ceux sur qui nous avons pu compter dans ce mouvement c’étaient les députés communistes et Front de gauche que les deux semblent vouloir éradiquer. Et  su demain se pose effectivement la question de l’abrogation de cette loi, en qui avez vous le plus confiance pour que cela se réalise?

Bref je ne vois pas comment ces deux candidats peuvent prétendre à constituer une majorité susceptible d’abroger la loi Et-Khimery en procédant ainsi, l’un en empêchant l’élection d’un communiste au rpvilège de fait non d’un « insoumis », mais de fait d’un socialiste ou d’un extrême-droite? L’autre en reconduisant ses petits camarades socialistes. . C’est vrai que « la stratégie » du PCF ou du moins de sa direction n’aide pas les militants, ceux qui ont compris les enjeux jouent le terrain local et pratiquent des ententes à géométrie variable, mais la colère, l’incompréhension démobilise, empêche justement que se constituent de véritables alternatives par exemple contre la loi El-Khomery aux législatives.  On ne voit pas effectivement où veulent en venir Hamon et Mélenchon, le fin du fin serait que l’on assiste à une entente électorale entre vieux membres du PS, qui connaissent les synthèses des Congrès et bien sûr cela se ferait aux dépends des communistes.

Un parti communiste qui n’est plus audible au niveau national, nous avons déjà connu ça aux régionales et on a vu ce que cela donnait non seulement pour nous mais pour la gauche elle-même. Nous poursuivons, on ne change pas une stratégie qui perd et une équipe dirigeante qui nous y dirige avec maestria à chaque coup.

Voilà pourquoi je me sens incapable devant une telle situation d’opérer un choix, bien que je sois convaincue de la nocivité de la droite et de l’extrême-droite, je ne vois là que manoeuvres qui de fait sous couvert de changement perpétuent les choix du capital en faveur du trio de tête Fillon, Le Pen, Macron.

Je ne crois pas être très différente de ceux avec qui je discute dans les magasins, à la poste et partout… Eux aussi ne sont peut-être pas très audibles…

Danielle Bleitrach

(1) dans le quartier puisqu’il connaissent les votes familiaux de mère en fille. Ma mère avait une faucille et un marteau affichés sur le mur dans la salle à manger .il faut dire que comme elle ne craignait pas d’accumuler, elle s’était rapprochée à la fin de sa vie des Loubavitch, mais je m’égare…Cela dit pas tant que ça, parce que le réparateur d’Orange qui est venu m’installer la ligne était un séfarade très pratiquant et voyant le chandelier dans l’entrée a commencé à m’entreprendre pour que je rejoigne leur synagogue hyperorthodoxe du coin, il vote socialiste, admire lui aussi le mythique Georges marchais et si je lui achetais les produits du shabbat qu’il vend pour améliorer ses fins de mois, il serait tout à fait prêt à voter comme je lui dis de le faire, étant entendu que c’est bon pour les ouvriers et que je suis Kosher… Ma famille algérienne est sur la même ligne… mais du côté musulman..  La politique n’est pas une science exacte et seule la dimension de classe en dernière instance frise la rationalité, le reste est pure contingence…Mais franchement je n’ai rien à leur dire pour le moment, si ce n’est de voter pour le député communiste… s’il existe, le mien est bien capable de se dissimuler sous une étiquette de coopérative agricole écologiste comme aux dernières régionales..

PS. Je ne sais pas si pendant mes dix jours à Paris j’aurais le temps d’alimenter ce blog.. Le 11 nous serons à la Sorbonne, le 19 à Montreuil, mais j’espère passer la semaine à la bibliothèque de la cinémathèque en me laissant le temps néanmoins de rencontrer quelques amis.

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le février 10, 2017 dans Uncategorized

 

3 réponses à “La réflexion du jour: parlons clair, soyons audibles

  1. Pedrito

    février 10, 2017 at 12:18

    Reviens nous vite: les saines lectures sont si rares……

     
  2. Pierre M. Boriliens

    février 10, 2017 at 1:48

    Bonjour,

    En même temps, que penser de ceci : http://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/france-insoumise-jean-luc-melenchon-pcf-prcf/
    Vaut-il mieux soutenir un pcf qui n’est plus que l’ombre de lui-même qu’une organisation manifestement communiste qui se nomme prcf ?

     
  3. etoile rouge

    février 11, 2017 at 2:49

    Eh oui MELENCHON c’est pas le mieux. Le mieux est quelquefois l’ennemi du bien. Distribuons les tracts et affiches du PRCF . Tous les communistes s’en porteront mieux. La classe ouvrière aussi et au moins nous aurons de quoi discuter au fond

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :