RSS

Vive la sécu et le combat de classe…

06 Fév

L’image contient peut-être : 7 personnes, texte

 

Après avoir entendu Fillon, je rêve d’un combat frontal entre un candidat communiste, un vrai pas un ectoplasme et cette droite là…

Avec l’Elysée et ses petites mains pour installer Macron face à Le Pen, nous avons droit aux petites histoires d’attaché parlementaire, des gagne-petit… Mais un communiste entend autre chose dans ce que dit Fillon: « Vous avez entendu Fillon vient d’avouer qu’il est le conseil d’Axa et rémunéré pour cela par la plus grande assurance privée française… Alors vous comprenez maintenant pourquoi son objectif prioritaire est de casser la secu et de confier la protection sociale aux assurances privées. Le pactole fait rêver! 474 milliards d’euros, ça fait saliver tout ça, non? l.( pas un journaliste ne l’a repris dans les commentaires!!!! Remarquez ça se comprend parce que s’il dit ça, il se fait virer par son patron, jadis il y avait les journalistes de l’Humanité du temps où ils étaient communistes…

Fillon n’a pas simplement été employé chez Axa mais son PDG lui a écrit son programme économique et santé.

Pourtant ces liens sont connus depuis longtemps : )2F Conseil, la société de consulting de François Fillon, compte parmi ses clients la banque Oddo et l’assureur Axa. Henri de Castries, l’ancien PDG d’Axa, conseille aujourd’hui François Fillon et aurait inspiré le volet économique et santé de son programme.Il avait a quitté ses fonctions le 1er septembre 2016 après 17 ans passés à la tête du géant français de l’assurance. Il avait dit admirer chez François Fillon « son autorité, sa vision du monde, son expérience et ses valeurs »

LE FIGARO. – Vous faites partie des proches de François Fillon. Vous avez été à ses côtés pendant la primaire, mais loin des projecteurs. Comptez-vous prendre une part active dans la campagne?

HENRI DE CASTRIES. – Oui. Mon engagement ne date pas d’aujourd’hui. Cela fait longtemps que je connais François Fillon et, depuis les cinq années qu’il a passées à Matignon, je suis convaincu qu’il est capable d’apporter une réponse cohérente aux problèmes du pays et de redonner espoir aux Français. C’est pour cela qu’aujourd’hui je rends mon engagement public. Je suis libre parce que je me suis mis la semaine dernière en congé de mes fonctions de président de l’Institut Montaigne (1) pour ne pas compromettre son indépendance

le véritable scandale n’est-il pas là, à savoir que l’inspirateur du programme « de rupture »de François Fillon, celui qui nous promettait il y a peu de ne laisser le remboursement de la sécurité sociale que pour les maladies lourdes ait été écrit par le PDG d’axa?

 » C’est ça le combat de classe pas les histoires de cul et les penelopegate… Non mais ça c’est ce qu’ils ont en commun Hollande et Fillon et Macron et les autres, les liens avec Axa… La seule chose de vraie qu’ait dite François Fillon est quand il a conseullé aux journalistes de se livrer à de véritables investigations… Et pas seulement sur ceux qui étaient à l’origine du Penelope gate… Parce que les conséquences des liens avec les milieux financiers dans les programmes des candidats sont sans commune mesure avec la petite corruption avec laquelle on les achète… Cela va ensemble, mais ce qui va être déterminant  pour notre avenir à tous c’est ce qu’ils veulent faire de notre protection sociale. Comme de savoir qui incite à la guerre? Et avec quels moyens….

Cela me paraît infiniment plus sur le fond que cette boue dans laquelle on nous englue, une social-démocratie libérale libertaire qui nourrit l’extrême-droite tout en feignant de crier au fascisme… un combat de classe enfin… où les enjeux soient réels et pas les coups tordus style préparation d’un congrès du PS et dallas au sein de la famille le pen… depuis ce matin leur combat, celui de la social démocratie a atteint un nouveau niveau avec les moeurs vraies ou supposées du candidat Macron..

Quand est-ce que nous serons enfin débarrassé de cet univers là… un peu de dignité, un  peu du sens des priorités… .

Danielle Bleitrach

(1)   Intitut Montaigne Un think tank
C’est un « Laboratoire », « boîtes à idées », « sources d’influence » sur les politiques publiques, les définitions du think tank ne manquent pas.

C’est généralement une structure de droit privé (association ou fondation) soutenue par des fonds publics ou privés, la plupart des partis politiques ont ce genre de fondation, mais ce qui nous interesse aujourd’hui sont les fondations financées par les entreprises…

En effet dans un interview au Figario Henri de Castries, le pDG d’axa annonçait qu’il avait quitté ses responsabilités à la tête de l’Institut Montaigne pour être désormais depuis les primaires le conseiller de françaois Fillon pour son programme économique et de santé.

Ce qui est intéressant c’est de noter que Terra nova du PS a le même fonctionnement et fait appel aux mêmes donateurs, ceux de l’entreprise privée et il a été dirigée jusqu’à ce jour par un ancien de la CFDT.

les soutiens expliquent sans doute l’acharnement de François Fillon a rester président mais également à Hollande et Manuel Valls a faire voter la loi El-Khomery.

L’Institut Montaigne, Terra Nova

Il existe un modèle qui n’a pas recours aux subventions publiques mais aux donateurs privés esszentiellement des chefs d’entreprise. .Des think tanks « de droite » comme « de gauche » illustrent ce choix.

Institut Montaigne : « Uniquement des contributions privées »

Fort d’un budget de 3 millions d’euros, l’Institut Montaigne explique qu’il est « financé uniquement par des contributions privées à l’exclusion de toute subvention publique, ce qui assure son indépendance ». Le think tank créé par Claude Bébéar en 2000 reste fidèle à son credo libéral assumé. L’institut Montaigne revendique des liens avec 90% d’entreprises privées et 200 personnes physiques.

Terra Nova : 80% des revenus du mécénat

Avec un budget beaucoup plus modeste (450 000 euros en 2011, derniers chiffres publiés), la fondation Terra Nova (laboratoire du Parti socialiste) fonctionne de la même manière. 80% de ses revenus sont tirés du mécénat d’entreprise. Depuis la mort de son fondateur Olivier Ferrand, en juin 2012, l’ancien patron de la CFDT François Chérèque en était devenu le président.

« Terra Nova a fait le choix d’un financement par contributions privées afin de conserver une liberté totale par rapport aux pouvoirs publics quels qu’ils soient. »

 

 

 

 

Advertisements
 
1 commentaire

Publié par le février 6, 2017 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Vive la sécu et le combat de classe…

  1. k.e guillon

    février 7, 2017 at 10:34

    Ne « leurre » faite pas dire ce qu(ils ne disent pas (officiellement)….

    Il n’y a pire insécurité que la soit disant sécurité sociale qui est une insulte au bon sens…. et qui surtout fait perdre des milliards à la rentabilité capitalistique et ce au nom des droits de peuples à avoir, soit disant, accès aux couvertures. Est-ce que cela les protégera de la mort? Non. Alors pourquoi empêcher le capital de se faire son autoroute de profits, avec les péages où ils doivent casquer lourd pour assurer une survie de gens qui fuient, comme la, peste des dividendes (ils ne doivent pas savoir ce que c’est, sinon, ils seraient du côté des mutuelles privées!

    http://wp.me/p4Im0Q-1wU

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :