RSS

Le défenseur des droits des enfants à Yaroslavl a dû se justifier face aux critiques sur un portrait de Staline dans son bureau

04 Fév

Marianne, un fois de plus, nous présente une anecdote mais celle-ci en dit long sur la relation à l’Histoire du peuple russe. Plus encore le débat auquel donne lieu la publication de ladite anecdote dans un journal proche du pouvoir. Ici nous sommes persuadés que Poutine et son parti entretiennent la mémoire de Staline parce qu’ils veulent en être les héritiers autocrates. C’est beaucoup plus compliqué que cela, si Poutine cultive la mémoire de la grande guerre patriotique et une certaine relation à l’URSS, ils le font aussi parce que le peuple russe le ressent ainsi. Mais dans le même temps, ils mènent une campagne anti-communiste qui se heurte aux commentaires des internautes ou de ceux qui interviennent après une émission de télévision. (Note de Danielle Bleitrach, traduction de Marianne Dunlop)

3 février 2017

Photo: facebook.com/bogdanova.elena.a

Texte: Olga Nikitina

http://www.vzglyad.ru/news/2017/2/3/856525.html

Le Médiateur pour les enfants dans la région de Yaroslavl, Mikhail Kroupine a répondu aux critiques contre lui par rapport à la présence dans l’un de ses bureaux d’un portrait de Joseph Staline avec une petite fille.

Kroupine a déclaré à RIA « Novosti » que l’image de Staline est une partie seulement de la décoration des bureaux de son personnel. Il a également souligné que le portrait de Staline ne se trouve pas dans la salle d’attente.

L’ombudsman de Yaroslavl a souligné qu’il est impossible de mettre aux murs des photos des enfants d’aujourd’hui, il faut obtenir le consentement des parents.

« Donc, nous avons accroché des photos historiques, accroché des portraits qui étaient dans le domaine public », – a-t-il dit.

Dans le bâtiment, a continué Kroupine, il y a aussi des portraits de Lénine avec des enfants et des photos du Président russe.

Hier l’adjointe à la Douma régionale de Yaroslavl, Elena Bogdanova, a publié un message sur Facebook, exprimant sa surprise de voir la photo « Staline et Mamlakat » dans le Bureau de l’Ombudsman. Bogdanova a admis être  » un peu choquée. »

« Je suis venu à la réception du Commissaire aux droits de l’enfant dans la région de Yaroslavl, et j’ai été un peu choquée par l’image qui pend sur le mur derrière le secrétaire du président, je n’ai pas pu résister, j’ai photographié … »

Les réseaux sociaux ont partagé l’indignation de Bogdanova.Beaucoup ont souligné que l’histoire de l’image est ambigüe.Par exemple, les utilisateurs d’Internet écrivent que cette fille dans les bras du chef n’est pas, contrairement à la croyance populaire, Mamlakat Nakhangova que Staline aurait prétendument récompensée pour ses succès dans la récolte du coton, mais la fille du Commissaire à l’Agriculture de Bouriatie-Mongolie Gel Markizov.

Peu de temps après que cette photo a été prise, le père de la jeune fille a été reconnu comme un espion et a été fusillé, et sa mère a été exilée, disent les internautes.

Je me suis amusée à traduire les commentaires sous l’article de VZGLIAD :

Andrei Dnepropetrovskij, Krymsk : Que l’adjointe (du député) de la Douma d’Yaroslavl Helena Bogdanova rédige une note explicative, disant pourquoi elle a été choquée!!! Peut-être qu’elle reçoit un deuxième salaire de Fashington et doit le justifier, qui sait!!!

Oboukhov Denis, St-Pétersbourg : En tant qu’utilisateur des réseaux sociaux, le fait ne me dérange pas. Et je soutiens l’ombudsman de Yaroslavl.On peut donc présenter la « nouvelle »  ainsi : »Les utilisateurs des réseaux sociaux ont soutenu l’ombudsman de Yaroslavl et approuvé l’affichage d’un célèbre portrait de Staline dans son bureau! » … j’espère que VZGLIAD publiera cela en « première page »…

Oboukhov Denis, St-Pétersbourg :« Après ma mort on déversera beaucoup d’ordures sur mon tombeau. Mais le vent de l’histoire les dispersera » – Joseph Vissarionovich Staline.

Marina Krylova : Au seul nom de Staline les libéraux sont pris de convulsions, ils ont peur que le dirigeant défunt leur demande ce qu’ils ont fait de leur pays.

Oboukhov Denis, St-Pétersbourg : C’est vrai que s’il avait accroché le portrait d’un homme « de premier plan » : Eltsine, Gorbatchev ou un d’aujourd’hui, grâce à qui nos enfants ont un présent cauchemardesque et un avenir inexistant, il aurait été encensé !!!

Alchimiste moscovite : A la place de Poutine, Staline. Ce fonctionnaire ne manque pas de perspicacité. Staline était maître dans son pays, tandis que celui-là, c’est… juste une colombe de la paix off-shore, il est là par intérim.

Ivan Sousanine : Placardez Staline dans tous les bureaux, pour qu’ils marchent droit, bordel.

Mikloukho-Maklaï, Krasnodar : Il ne manque que la photo de Lavrenti Pavlovitch [Béria, NdT] pour que la députée Bogdanova ait une attaque. Merci à tous les camarades qui gardent la tête froide. No pasaran !

Nicolas Orton, Моscou : Quel crétin, si tu chies dans ton froc, n’affiche pas le portrait, si tu l’as affiché, pourquoi te justifier.

vova ivanov: Il y a en Russie une élite de voleurs bien organisée qui craint Staline plus que le diable. Ce sont eux qui mènent la campagne antistalinienne. Comme c’est triste que Vova [Vladimir Poutine, NdT] les garde au pouvoir.

Abyrvalg Abyrvalgov, Léningrad : Bref, le peuple a tranché, Bogdanova doit être envoyée chez le médecin, pour vérifier son état mental.

Drynnn Dubovy : Poklonskaia avec le portrait de Nicolas II, y compris à la manif « Régiment immortel », c’est parfait. Staline avec un enfant chez le défenseur des droits des enfants, c’est mal. Hum…

Abyrvalg Abyrvalgov, Léningrad : mais Staline est un ange en comparaison avec les cannibales qu’on a aujourd’hui !

Khassan Abdukhalikov Khoudjand : C’est le complexe d’infériorité.

Nicolas Koulinitch, Bobrouïsk : Elle aurait sans doute préféré le portrait du poivrot Boris.

Katia Katerina : Et Bogdanova est au courant que c’est sous Staline qu’on a vaincu Hitler ?

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le février 4, 2017 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Le défenseur des droits des enfants à Yaroslavl a dû se justifier face aux critiques sur un portrait de Staline dans son bureau

  1. etoile rouge

    février 4, 2017 at 12:30

    Avec ses erreurs et ses grandes victoires STALINEc’est le symbole du communisme ayant existé dans des conditions tragiques. En ce sens gloire à STALINE!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :