RSS

Qui a la place du mort ? Macron, Lénine et le portrait de Dorian Gray…

01 Fév

L’image contient peut-être : 1 personne, arbre et plein air

On se bouscule pour savoir qui tombera dans le fossé quand il n’y a plus que les ambitions personnelles et une vague ivresse de changement électoral pour vous guider…

Confirmation de la manœuvre elyséenne au profit de Macron

Beaucoup de gens ne savent pas que la politique c’est une question d’espaces, de lieux où se positionner parce qu’il vous sont favorables.  C’est  la leçon que jadis, nous jeunes militants, nous tirions de Lénine.  Il est vrai que celui-ci se situait à un tout autre niveau stratégique que nos nains locaux, mais son exemple, sa lecture apprenait à chaque militant à raisonner de la manière suivante: quel est mon meilleur terrain, quel est celui de l’adversaire? Où veut-il m’entraîner et moi vers quoi est-ce que je veux l’attirer pour le vaincre? L’adversaire pouvait temporairement prendre figure mais il était une classe sociale dans le mouvement du monde mis en branle par la lutte des classes et l’espace n’était jamais de ce fait statique. 

Voici que le Monde rapporte des propos de Hollande qui s’y connait en place, mais ce n’est pas pour transformer le monde mais pour gagner un congrès du PS, question d’échelle mais aussi de stagnation… Il vient de déclarer qu’en prenant sa place Valls avait pris la place du mort.

C’est bien cette métaphore automobile que le président a choisie en privé pour parler de la candidature de son ancien Premier ministre, comme le rapporte le journal Le Monde : « Ce que Manuel ne comprend pas, c’est que me remplacer équivaut à prendre la place du mort. » aurait déclaré le président à ses proches fin 2016.

Après avoir prononcé ses vœux en Corrèze début janvier, François Hollande aurait également envoyé par SMS « à ses fidèles », qu’il avait eu l’occasion de « mesurer la défiance et le rejet dont Valls fait l’objet » rapporte Le Monde. Des informations qui apportent un nouvel éclairage au silence, voire au désintérêt du président pour le scrutin des primaires. Cela ne fait que confirmer ce que j’avais analysé, l’Elysée et ses fidèles jouent Macron en se conformant aux vœux du patronat et de ceux qui prétendent aller vers plus d’Europe. Ce SMS aurait donné le signal. D’abord de la destruction de Fillon, ensuite de la « belle alliance »…

Qui est-ce qui a négocié l’échange de documents entre la droite et le gouvernement, des noms sont prononcés, celui de le Foll, le rival de Fillon dans la Sarthe et de Rachida Dati… L’affaire ne date pas de ces derniers jours… Les primaires servent de couloir de la mort pour celui qu’on laisse s’engouffrer. A droite comme à gauche..

Le fin du fin jusqu’au sordide de ce petit président ce serait de se prononcer officiellement pour Hamon… Mélenchon n’espère plus qu’en ce dernier geste qui lui dégagerait un peu d’espace alors que le sien est investi déjà par Jadot et maintenant par Hamon. Il n’avait pas mal joué en refusant les primaires, mais sa grande erreur a été d’exclure le parti communiste et ses élus. Ce qui est bien dangereux quand on est une petite grenouille qui même à Henin Baumont n’arrive pas à se faire aussi grosse que le boeuf, il ne lui reste plus que la Place de la République, l’espace de « nuit debout » s’il ne change pas de posture.

On a le sentiment de quelque chose de gâché parce que rien n’est à la hauteur de la colère populaire, en France mais pas seulement… Est-ce que tout ce monde-là va se reprendre et dépasser « un mouvement » dirigé vers la satisfaction des ambitions personnelles ? De petits chefs avec des groupuscules qui tiennent dans une cabine téléphonique et qui s’étranglent mutuellement tant l’air leur manque?

Il faut se rendre compte de la situation du monde et les devoirs que cela nous impose à tous, se dire que l’ébranlement du capitalisme, l’impossibilité d’éviter le chaos, la destruction de sa course sans frein et toutes les tentatives pour que les choses demeurent en état sont vaines, nous ne savons même plus si les lueurs que nous devinons sont celles du crépuscule ou de l’aube…  Ce que Lénine avait comme but pour définir tous les déplacements stratégiques était justement l’audace de l’envisager totalement différent. Ce n’était pas cette conception narcissique du pouvoir qui aveugle ceux qu’il veut perdre parce que le seul qui gagne est celui qui garantit que rien ne changera dans l’ordre du monde et que le capitalisme se présentera encore comme jeune beau et original, et n’a rien d’autre à nous offrir qu’un Macron…

Macron est  une sorte de portrait de Dorian Gray,vous vous souvenez de ce roman fantastique d’Oscar Wilde, ce beau dandy incarnant la jeunesse tandis que seul son portait vieillit, on le retrouve un jour mort, corrompu, laid à faire peur tandis que son portrait a retrouvé la jeunesse et la beauté. Le capitalisme en est de plus en plus à plaquer une image sur son vieillissement et sa décadence, il faut nous faire croire à son renouvellement pour que tout croupisse à l’identique jusqu’à la mort de tous…  Pourquoi quand on décrit tous ces gens là, Fillon, mais aussi Macron, ce qui remonte est une littérature du XIX e siècle, une France caricaturale à force d’être conservatrice pour Fillon en train de poser en famille devant le manoir, Bel Ami ou Dorian Gray pour Macron, le couple balzacien uni par l’avarice provinciale de Hollande et madame Royale… Tous ces gens ne sont pas des contemporains… Et un jour l’image apparaît comme la réalité et c’est comme dans l’élection de Trump: les masques tombent… Le pouvoir du capital est à la place du mort.

Danielle Bleitrach

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 1, 2017 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :