RSS

Une alliance Russie-Chine sur le mode otanesque pour contrer l’Amérique ? par Andrey Polounine

26 Jan

_ukraine_protests-945

http://svpressa.ru/politic/article/164955/

Le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping (Photo: Zuma / TASS)

Moscou et Pékin devraient penser à créer une alliance militaire. Telle est l’opinion exprimée le mercredi 25 janvier par l’amiral Vladimir Komoedov qui dans la dernière Douma dirigeait la Commission de la Défense.

«Il est temps pour la Russie et la Chine de se mettre d’accord sur quelque chose. Si les relations avec les États-Unis ne s’améliorent pas, alors il pourrait être intéressant de penser à une alliance militaire », – dit Komoedov.

L’amiral a rappelé que l’ancien président américain Barack Obama avait désigné la Russie et la Chine comme les principaux rivaux de l’Amérique. Si la Chine et la Russie créent un bloc militaire, a déclaré Komoedov, « tout se remettra en place ».

Remarque: des signaux montrant que Beijing est prêt à envisager un scénario de convergence sont déjà apparus. En juillet 2016, le président chinois Xi Jinping, lors de la réunion consacrée au 95e anniversaire du Parti communiste chinois, a déclaré: «Le monde est à un point de changement radical. Nous voyons comment l’Union européenne s’effondre progressivement, l’économie américaine se porte mal, tout cela va changer l’ordre mondial. Plus rien ne sera comme avant, dans 10 ans, nous aurons un nouvel ordre mondial dans lequel la clé sera l’union de la Chine et de la Russie ».

Certains experts ont estimé que le dirigeant chinois proposait à Moscou de passer d’une alliance économique et politique à une alliance militaro-politique, en mesure de prendre les devants dans le cas d’un effondrement de l’ordre mondial existant.

Une coopération militaire étroite avec la Chine, comme le prouve l’expérience de l’Union soviétique, est tout à fait possible. Il suffit de rappeler que, après la conclusion du Traité d’amitié, d’alliance et d’assistance mutuelle entre la Chine et l’URSS, le 14 février 1950, les spécialistes soviétiques ont activement contribué à la formation de l’industrie des missiles de la Chine. Et en 1957, sur décision du gouvernement soviétique, la Chine a reçu une licence pour la production et un ensemble complet de documentation sur les missiles tactiques soviétiques P-2, et offert un modèle de R-5M – le premier missile soviétique capable de transporter une ogive nucléaire.

Cependant, il n’a pas été possible de créer une alliance militaire durable entre l’Union soviétique et la Chine. En raison des différents idéologiques pendant la Révolution culturelle en Chine et après le Printemps de Prague de 1968, lorsque les autorités chinoises ont déclaré que l’Union soviétique s’était engagée sur la voie de « l’impérialisme socialiste », les relations entre Moscou et Pékin se sont détériorées. Et tout cela a fini avec les conflits frontaliers sur l’île Damansky et aux environs du lac Zhalanashkol.

Cette situation a immédiatement été mise à profit par les Américains: au début de 1970 est venu en Chine pour une mission secrète le conseiller à la sécurité nationale Henry Kissinger, et il s’est mis d’accord avec le Premier ministre chinois Zhou Enlai pour un rapprochement.

Mais depuis lors, la situation a radicalement changé. Une alliance militaire entre la Russie et la Chine peut-elle se nouer cette fois-ci?

– À court terme, la création d’une alliance politico-militaire entre la Russie et la Chine est difficilement envisageable, – a déclaré le directeur adjoint du centre d’information analytique de Tauride Sergey Ermakov. – Il y a trop de facteurs dans ce scénario qui ne peuvent pas être anticipés, et qui peuvent changer radicalement l’image géopolitique du monde.

Une alliance plus rigide et formalisée entre la Chine et la Russie sur le modèle de l’OTAN  affecterait les intérêts de tous les acteurs majeurs du monde, y compris les États-Unis, l’Inde, l’Iran, et même l’Europe. Si un bloc militaire russo-chinois apparaissait, l’ensemble du système actuel des relations internationales devrait être reconstruit. Oui, ce système est souvent l’objet de critiques, même Donald Trump dit que l’ONU est obsolète. Mais le problème est que personne n’a rien proposé de mieux pour remplacer les institutions existantes.

Une alliance militaire entre la Russie et la Chine, même annoncée comme purement défensive, détruirait le système existant, puisque elle serait perçue par tout le monde comme un défi. On voit bien ce qu’est devenue l’OTAN, qui a été créée à l’origine comme une alliance de défense collective.

Les États-Unis et le Japon, dans le cas d’un rapprochement politique et militaire entre la Russie et la Chine, risquent de ne pas être très enthousiastes.

Il est nécessaire de prendre en compte un point fondamental : une alliance militaire doit toujours avoir un nouvel objectif stratégique, et relever de nouveaux défis stratégiques. En fait, un tel objectif ne peut être que celui-ci : la transformation radicale de l’ordre mondial existant. Et la grande question est de savoir dans quelle mesure le Kremlin est prêt à abandonner la stratégie d’adaptation au système existant, et viser quelque chose de plus grandiose.

Et au niveau régional de la sécurité, je crois que discuter de la création d’un bloc militaro-politique avec la Chine est clairement prématuré.

« SP »: – La Chine elle-même est-elle prête à conclure une alliance militaire avec nous?

– Pékin a également une position très équilibrée. Je pense que du point de vue de la partie chinoise, une telle union n’est pas nécessaire immédiatement. La Chine et la Russie ont un partenariat dans le domaine politico-militaire – ce que confirme la récente déclaration du secrétaire de presse du président russe, Dmitri Peskov, disant que les autorités russes ne considèrent pas le déploiement de missiles balistiques chinois près de la frontière entre les deux pays comme une menace. Cette situation ne suppose pas de prise de décisions brutales, et s’inscrit dans la logique de relations stables de bon voisinage.

Traduit par Marianne Dunlop pour Histoire et Société

Advertisements
 
1 commentaire

Publié par le janvier 26, 2017 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Une alliance Russie-Chine sur le mode otanesque pour contrer l’Amérique ? par Andrey Polounine

  1. josephhokayem

    janvier 26, 2017 at 7:05

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :