RSS

Qui tente de brouiller la Russie avec la Chine? par Youri Afonine

26 Jan

Aujourd’hui, les médias russes et les réseaux sociaux sont en effervescence après que la Chine a placé des missiles à la frontière avec la Russie. Faut-il y voir une menace de la part de la Chine? Voici le commentaire de Youri Afonine, secrétaire du CC du Parti communiste, député à la Douma d’Etat.

Service de presse du Comité central du Parti communiste

24/01/2017

https://kprf.ru/party-live/cknews/161845.html

Examinons d’abord dequels missiles il est question. Il s’agit du missile balistique intercontinental « Dongfeng»-41 (DF-41) [en chinois 东风,Vent d’Est]. Maintenant, à propos de la source de cette nouvelle. En Russie, elle est apparue suite à une publication dans le journal Global Times. C’est un journal chinois, édité en anglais et appartenant au « Quotidien du Peuple » – le principal journal officiel de la Chine et du Parti communiste chinois. Le texte anglais de l’article peut être lu à ce lien: http://www.globaltimes.cn/content/1030353.shtml

La nouvelle dans le journal chinois est présentée comme suit. Tout d’abord, il est dit que certains médias à Hong Kong et Taiwan ont montré des photos du missile « Dongfeng »-41, précisant que les photos provenaient de sites internet de la Chine continentale. Puis Global Times affirme que les photos ont été prises dans la province du Heilongjiang (Province de Chine, limitrophe de l’Extrême-Orient russe), et ajoute que «les analystes militaires estiment qu’il s’agit probablement d’une fusée de la deuxième brigade de missiles stratégiques » Dongfeng « -41, qui doit être déployée dans le nord-est de la Chine ». Autrement dit, l’information est donnée de manière quelque peu détournée – en se référant à certains médias à Hong Kong et Taïwan et l’avis d’analystes militaires anonymes. Mais la crédibilité du journal et le texte de l’article laissent peu de doutes : ce sont des informations que le gouvernement chinois veut faire connaître au monde. Autrement dit, un signal.

Seulement à qui est adressé ce signal? Pour comprendre cela, revenons au missile « Dongfeng »-41. C’est le plus récent missile balistique intercontinental à trois étages. Sa portée, selon les experts militaires, est de 12 à 15 mille kilomètres. En fait, les paramètres de cette arme elle-même indiquent clairement qu’elle n’a pas été créée pour l’attaque contre la Russie. En effet, même depuis les régions centrales de la Chine, éloignées de la frontière russe, la distance jusqu’à Moscou et à Saint-Pétersbourg ne dépasse pas 5-6.000 km. Pour de telles distances on n’a tout simplement pas besoin d’un missile avec une telle portée. Par conséquent, il est évident que « Dongfeng » -41 a été créé comme une arme de dissuasion pour les Etats-Unis. Car la province chinoise du Heilongjiang n’est qu’à 11 à 12.000 kilomètres des zones les plus reculées des États-Unis.

Autrement dit, la fuite d’informations sur le déploiement des DF-41 dans le Heilongjiang est une mise en garde sans équivoque à l’adresse des États-Unis. Et l’article du Global Times lui-même le montre clairement. Car il poursuit en disant que «les États-Unis n’ont pas montré assez de respect pour la puissance militaire de la Chine ». Et cela donne à penser que l’armée chinoise a choisi spécialement le moment de l’inauguration de Trump, qui pendant sa campagne électorale a eu quelques paroles très dures envers la Chine, pour divulguer partiellement des informations sur le déploiement d’armes de nouvelle génération.

Ainsi, il ne s’agit aucunement de menacer la Russie. En outre, le déploiement par la Chine de missiles « Dongfeng »-41 visant les États-Unis près de la frontière avec la Fédération de Russie suggère un niveau assez élevé de confiance entre nos pays. Le fait est qu’une base de missiles balistiques est une cible très attractive pour les attaques ennemies. Et pour mieux la protéger, bien sûr, il ne faut pas la placer à proximité des frontières d’un ennemi potentiel, de crainte qu’elle ne soit victime d’une attaque aérienne soudaine ou d’une action menée par des groupes subversifs à la frontière. Pour clarifier la situation, nous allons poser la question suivante: où sont situées les bases de missiles balistiques intercontinentaux américains? Elles ne sont pas dans la partie centrale de l’Amérique, mais dans les États du Dakota du Nord, du Montana et du Wyoming – sur la frontière avec le Canada. Pourquoi donc? Parce que le Canada, membre de l’OTAN, le plus proche allié des USA –n’est pas considéré par eux comme un ennemi potentiel. Du point de vue américain, c’est un « arrière » fiable, couvrant les bases de missiles des États-Unis. De même, le placement des missiles « Dongfeng »-41, essentiels pour assurer la sécurité de la Chine, près de la frontière russe indique que la République populaire de Chine ne voit pas dans notre pays son ennemi.

Pendant ce temps, les réseaux sociaux russes commentant le placement des « Dongfeng »-41 dans le Heilongjiang sèment un véritable vent de panique. Qui est à l’origine de ça n’est pas difficile à savoir. Ce sont les libéraux. Qui dépeignent l’Occident comme un ami et un modèle pour la Russie. Et tentent à toutes forces de brouiller notre pays avec la Chine socialiste. Je voudrais vous dire, mesdames et messieurs les libéraux, calmez-vous! Personne ne vous croira. La Russie a déjà commencé à comprendre qui est son ennemi et qui est son ami.

Traduit par Marianne Dunlop pour Histoire et Société

Advertisements
 
1 commentaire

Publié par le janvier 26, 2017 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Qui tente de brouiller la Russie avec la Chine? par Youri Afonine

  1. anisioluiz2008

    janvier 26, 2017 at 9:41

    A reblogué ceci sur O LADO ESCURO DA LUA.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :