RSS

Dix points à retenir du discours du président chinois Xi Jinping à Davos

22 Jan

 Afficher l'image d'origine

Le discours du président chinois mérite d’être entendu parce qu’il pose d’une manière nouvelle la question de la mondialisation, il ne propose pas la fin des nations mais remet en cause le développement inégal et dans son discours il fait référence à la recherche d’un profit excessif. On ne peut pas renoncer à la mondialisation mais on peut en coordonner le rythme, les choix pour le présent et pour l’avenir de la terre que nous laissons aux générations futures (note de Danielle Bleitrach).

Xinhua | 18.01.2017 08h42

Le président chinois Xi Jinping a prononcé mardi un important discours au cours de la réunion plénière d’ouverture de l’édition 2017 du Forum économique mondial, dans la ville suisse de Davos.

Voici dix points essentiels à retenir de cette allocution de 50 minutes, qui a abordé entre autres sujets la mondialisation, le protectionnisme, l’économie mondiale et le développement de la Chine.

1. La plupart des problèmes qui affectent le monde actuel n’ont pas été causés par la mondialisation économique. Accuser celle-ci de tous les maux du monde n’est pas conforme à la réalité, et n’aidera pas à résoudre ces problèmes.

2. Que cela nous plaise ou non, l’économie mondiale est un vaste océan auquel nul ne peut échapper. Tout effort visant à entraver la circulation des capitaux, des technologies, des produits, des industries et des personnes entre les économies, ou à tenter de canaliser les eaux de cet océan vers des criques et des lacs isolés, n’est tout simplement pas réalisable. Cela va à l’encontre de la tendance historique actuelle.

3. A l’heure actuelle, la tâche la plus urgente qui s’impose à nous est de sortir l’économie mondiale de l’ornière dans laquelle elle se trouve.

4. La croissance mondiale manque de forces motrices solides, ce qui rend difficile le maintien d’une croissance régulière de l’économie globale. La gouvernance économique mondiale est inadaptée, et rend difficile l’adaptation aux nouvelles évolutions de l’économie globale. Enfin, le développement mondial est inégal, ce qui rend d’autant plus difficile de satisfaire le besoin qu’ont les peuples d’une vie meilleure.

5. Le monde doit développer un nouveau modèle de croissance dynamique, basé sur l’innovation. Il lui faut adopter une approche coordonnée et interconnectée, afin de développer un modèle de coopération ouvert et mutuellement profitable, un modèle de gouvernance juste, équitable et adapté aux tendances de l’époque, et un modèle de développement équilibré, équitable et inclusif.

6. Rechercher l’objectif du protectionnisme revient à s’enfermer tout seul dans une pièce aveugle. Le vent et la pluie seront certes maintenus à l’extérieur, mais la pièce aveugle empêchera également de faire entrer l’air et la lumière. Personne ne gagnera quoi que ce soit à déclarer la guerre du commerce.

7. L’Accord de Paris est un accomplissement remarquable, fruit d’un dur travail ; il est conforme aux tendances de fond du développement global. Tous les signataires doivent s’y conformer, et ne pas refuser d’honorer leurs engagements, car il s’agit d’une responsabilité que nous devons tous assumer pour le bien des générations futures.

8. La Chine est devenue la deuxième puissance économique du monde, grâce à 38 ans de réforme et d’ouverture. La voie qu’elle suit est sans détour, et elle mène à un avenir radieux. Si la Chine a réussi à parcourir un tel chemin, c’est parce que le peuple chinois a su, sous la direction du Parti communiste chinois, tracer une voie de développement adaptée à la situation actuelle de la Chine.

9. La Chine aspire à améliorer les performances de la croissance économique, à renforcer la vitalité des marchés pour insuffler une nouvelle dynamique à la croissance, à cultiver un environnement ordonné et propice aux investissements, et à travailler vigoureusement à la création d’un environnement extérieur ouvert et favorable au développement commun.

10. En mai 2017, la Chine accueillera un forum sur l’initiative « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale à Beijing. Cette rencontre visera à discuter des moyens de renforcer la coopération, de construire de nouvelles plateformes de coopération et de partager les fruits de cette coopération. Elle permettra également de réfléchir à des moyens de résoudre les problèmes auxquels les économies globale et régionales sont confrontées, de faire émerger de nouvelles énergies pour parvenir à un développement interconnecté, et de faire en sorte que l’initiative « la Ceinture et la Route » profite largement aux peuples et aux pays impliqués dans sa mise en place.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le janvier 22, 2017 dans Asie

 

Une réponse à “Dix points à retenir du discours du président chinois Xi Jinping à Davos

  1. josephhokayem

    janvier 22, 2017 at 3:13

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :