RSS

Les oies du Capitole pétitionnent en proie à l’effroi…

19 Jan

Afficher l'image d'origine

Il faut saluer une des nouveautés de la période et ne pas en négliger l’importance: : un certain nombre de personnes sous influence médiatique, dans notre beau pays,  sont en train de découvrir les dangers du nucléaire militaire. Ils vont même jusqu’à s’inquiéter de l’usage que les Etats-Unis – qui sont la seule puissance à avoir prouvé à Hiroshima ce dont ils sont capables dans ce domaine- présentent peut-être un danger… Oui mais voilà, ce sain effroi a ses limites.  Nos oies restent proches du capitole qu’elles sont censées garder de toutes les invasions barbares.

Le Capitole, celui des Etats-Unis a donc encore et toujours ses oies. Les oies cacardant,  répondent toujours aux   appels de Soros, qui comme chacun le sait est un grand défenseur de la démocratie, surtout quand ça lui rapporte. Il n’a pas de sympathie pour Trump, jusque là comment le lui reprocher? Mais ceux qui partagent son antipathie ont du mal à comprendre à quel point Démocrate à la Soros et Républicain à la Trump sont les deux faces de la même médaille, celle d’un impérialisme qui n’a que le profit pour horizon et qui ira très loin pour le défendre.

Mais revenons à nos oies… Depuis l’élection de Trump, elles n’arrêtent pas, les dames patronnesses du Nouvel Observateur, le Courrier international, j’en passe et des meilleures nous refont le coup du grand Satan, mais cette fois il niche aux Etats-Unis même, Le ver est dans le fruit, cela complique la situation. Tout Hollywood, tous les plateaux de télé sont mobilisés pour dénoncer Trump, pourtant on ne peut pas dire que cela leur ait réussi…Mais on ne change pas une stratégie qui perd quand on est dans son bon droit ou qi’n est convaincu de l’être… Ils ont fait élire un plouc raciste, misogyne, homophobe et nouveaux riche multimilliardaire vulgaire  et ils remettent ça… Oui, bien sur ce n’est pas de la faute à leur stratégie, ni au bilan des démocrates pour le petit peuple, non c’est de la faute des Russes… Et dans le fond le pire reproche adressé à Trump, c’est qu’il est la créature des Russes au point d’envisager de faire la paix avec cette puissance nucléaire…

Il est important que les États-Unis défendent le principe fondamental selon lequel les grands pays ne vont pas envahir et tyranniser les pays plus petits.  Barack Obama (il parle de la Rissie)

Pas le moindre doute sur le fait que leur idole Obama raisonnerait comme un panier percé ou que son statut autoproclamé d’exceptionnalité nationale n’est pas plus recevable que les égarements trimpiens. Quand dans sa dernière conférence de presse Obama déclare que les sanctions imposées à la Russie étaient justes puisque cette dernière avait envahi l’Ukraine, il ne pense pas le moins du monde à l’invasion (pour parler des plus récentes) de l’Irak, de la libye, de la Syrie, etc.. par son propre pays… pas un poil de sa tête ne s’interroge sur le fait que la relation que les Etats-Unis a avec ces derniers pays ne sont peut-être pas de même nature que ceux que la Russie a avec la Crimée… Et bien, les oies approuvent cette démonstration et en retirent une bonne part de leur effroi face au méchant Poutine comme de cet amour sans borne pour Obama. dans le fond, le malheur est que la Russie a déteint sur les Etats-Unis et pas que les Etats-Unis en sont à avoir pour candidats soit Clinton, soit Trump. Comme-nous…

Alors c’est là que le raisonnement est bien de celui d’oies effrayées, le problème ne serait-il pas que les Etats-Unis de Trump et la Russie de Poutine  copinent au point que leur président en arrivent à appuyer  ensemble par pure méchanceté sur le bouton nucléaire,ue peut-on attendre de ces monstres?

mais ce n’est pas là la seule bizarrerie – on n’ose parler de raisonnement- dans cette détresse de nos volatile/ Il y a en France deux paradoxes: le premeir est que ceux qui sont contre l’avortement sont aussi en général pour la peine de mort. Mais il y a aussi le fait que ceux qui dénoncent le nucléaire civil se fichent parfaitement du nucléaire militaire. Les oies appartenaient jusqu’ici majoritairement à cette seconde catégorie. Pas moyen de leur faire partager notre inquiétude sur l’accumulation d’un arsenal nucléaire déjà en capacité de faire sauter la planète. En particulier, quand nous observions la manière dont l’OTAN, les missiles prétendaient encercler la Russie, l’autre puissance nucléaire.

mais nos oies ont eu la révélation, sans doute leur a-t-il suffi d’imaginer l’ignoble Poutine flanqué du non moins ignoble Trump en train de ricaner et ensemble comme deux débiles malfaisants en trai  de faire sauter la planète. Remarquez que nos oies se fichent parfaitement de l’appel lancé  par le président chinois Xi, à Genève réclamant la destruction de l’arsenal nucléaire. Elles ne sont que les groupies d’Obama qui continue à vouloir faire la peau à son sucesseur ce qui est un sentiment humain universellement partagé, mais un peu mesquin.

Come preuve, il  y a eu cet appel à signer reçu hier et qui témoigne de la fébrilité de tous ceux qui depuis des années se sont rassuré sous la douce protection américaine et qui s’insurgeaient volontiers contre le nucléaire civil, mais dédaignaient le nucléaire militaire. Ceux qui depuis des années se sont convaincus de la mission civilisatrice de l’occident et de la légitimité de nos interventions contre les tyrans qu’on leur désignait et qui soulevait leur indignation, le temps de faire avaler la nécessité de l’expédition, au profit des pétroliers et des marchands d’armes. Bref tous les fans d’Obama, ce sont les mêmes qui expédient ce genre de pétition et dites vous bien que ce genre d’oies seront capable de nous envoyer en guerre contre la Chine si une campagne les en persuade. Ce que je me demande c’est jusqu’où vont aller les initiateurs et comment rameront-ils les brebis égarées par l’effroi de Trump et leur passion éperdue pour Obama, pour retrouver le chemin de l’atlantisme? Parce que comme il n’est pas sûr qu’ils arriveront à destituer Trump, soit ils choisissent la guerre civile pour les Etats-Unis derrière Obama Lincoln ou ils finiront bien par devoir nous faire accepter les pires foucade de Trump, au nom des droits légitimes du capitalisme et de son bras armé, sans parler des subventions votées chaque années très ouvertement aux Etats-Unis pour financer dans les médias occidentaux l’adhésion à leurs errances.

Nous n’aurons plus Hollande et il va être difficile de faire mieux dans le genre, mais rien ne dit que nous n’ayons pas pire dans la continuité. Que vont faire les oies, quelle pétition signer? .

Extrait de la pétition:

En cas d’alerte, le Président peut lancer des armes nucléaires au moins 20 fois plus puissantes que celles d’Hiroshima — en quelques minutes. La décision est à la merci des fausses alertes et des erreurs d’appréciation. Mais lorsque le Président décide la
mise à feu, rien ne peut l’arrêter.

Il est inimaginable que quiconque y ait un jour recours, mais avec Trump au pouvoir, nous avons toutes les raisons de nous inquiéter. Il a fait preuve d’une légèreté et d’une inconscience terrifiantes au sujet de l’arme nucléaire, demandant à un conseiller
politique pourquoi les États-Unis ne l’utilisaient pas, et annonçant qu’il s’engagerait dans une « course à l’armement nucléaire »!

Obama peut prendre cette décision aujourd’hui d’un trait de plume — une fois au pouvoir, il serait très difficile pour Trump de revenir dessus. Il semble évident qu’une disposition aussi dangereuse et destructive doit être abolie!
Signez maintenant et diffusez tout autour de vous pour faire entendre un immense appel international — Obama n’a plus que trois jours pour agir: 

Obama: ne laissons pas Trump déclencher le feu nucléaire

À de nombreuses reprises, notre mouvement s’est engagé pour un monde stable et pacifique. Que Donald Trump ait le doigt sur le bouton nucléaire menace tout ce pour quoi nous avons travaillé. Faisons tout notre possible pour empêcher une
catastrophe nucléaire à la sauce Trump.
Voilà la pétition que j’ai reçu hier, expédiée par une amie à moitié convaincue, mais le fait est qu’elle était à moitié préparée par la clameur de nos oies médiatiques à mettre son nom sous ce machin dont le sens du ridicule aurait dû l’écarter.
Danielle Bleitrach
Advertisements
 
1 commentaire

Publié par le janvier 19, 2017 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Les oies du Capitole pétitionnent en proie à l’effroi…

  1. etoilerouge

    janvier 19, 2017 at 3:30

    si j’ai compris les salopards pétitionnaires TRUMP veut s’entendre avec la RUSSIE mais le bouton nucléaire peut être déclenché par TRUMP? Pas par OBAMA ni CLINTON Femelle?
    Je pense que cette » propaganda staffel » cherche à banaliser la possibilité d’une guerre nucléaire. En ce qui concerne l’arsenal de la RF celui-ci a été construit sous DE GAULLE dans une période d’indépendance nationale réelle. La défense était sous le concept  » tout azimuth ». Les adversaires de cette politique d’indépendance critiquait le ridicule de l’armement français .
    Aujourd’hui la RF étant sous le contrôle de l’OTAN soit la puissance USA il faut ajouter aux USA la puissance nucléaire française! Idem pour l’Angleterre! Ou bien sortir de l’OTAN en affirmant à nouveau une défense tout azimuth. Pourquoi pas? Cela comprend la nécessité de la défense conventionnelle du territoire par les troupes de l’OTAN qui alors encerclerait de fait notre pays!
    Ne doit-on pas plutôt interpréter ainsi le renforcement militaire à l’est de l’OTAN lequel noie le continent ouest européen sous les armes ce qui rend les vélléités d’indépendance de la FRANCE sous le feu nucléaire américain?
    Il faut sortir au plus vite de l’OTAN, l’Euro, l’UE.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :