On peut faire le constat amer du niveau atteint par la presse française qui suit fidèlement les pires errances aux Etats-Unis et dans d’autres médias européens et se demander quel vent de folie les pousse à ainsi relayer des rumeurs et pratiquer un tel déballage. On peut se demander aussi comment l’atlantisme qui demeure leur ligne force va pouvoir récupérer après pareilles exhibitions, tout cela paraît en effet étonnant. Sauf si l’on considère qu’il s’est agi de faire pression très vite sur Trump pour le rappeler à ses devoirs: faire monter la tension avec la Russie pour justifier des livraisons d’armes et l’encerclement de la Russie par les « alliés » européens et en Chine asiatique. Nous convaincre de l’existence d’un nouveau grand satan et justifier partout y compris en France l’effort d’armement aux dépends de nos dépenses de santé, d’éducation. Et quand Trump et son entourage auront compris leur devoir la même presse le soutiendra sans état d’âme (note de Danielle Bleitrach)

Une nouvelle preuve de l’intégrité de certains médias… Cela en devient fascinant, surtout après la bouffée délirante d’Alep, alors qu’ils n’ont que le mot fake news à la bouche…

Bref, comment attenter une fois de plus à la Démocratie, et faire le jeu des populistes.

Il va devenir temps de réfléchir sérieusement aux moyens de sanctionner de telles violations de la Charte d’éthique professionnelle des journalistes.

Ce que contient le rapport de 35 pages qui accable Donald Trump

Source : Le Nouvel Obs, Boris Manenti, 11-01-2017

Une série de notes rédigées par un ancien agent du contre-espionnage britannique met en relief le chantage exercé par la Russie sur le président américain élu.

OB : et hop, on passe d’un rapport probablement bidon à un « chantage » déjà devenu réalité…

À quelques heures de sa toute première conférence de presse en tant que nouveau président américain, Donald Trump se voit accablé par un rapport de 35 pages. Celui-ci détaille le « programme Trump », mis en place par le Kremlin ces dernières années, pour obtenir des éléments compromettants sur le millionnaire élu président des Etats-Unis, afin de le faire chanter notamment sur la base d’une sextape.

Composé d’une série de notes datées de juin à décembre 2016, le rapport aurait été rédigé par un ancien agent des services secrets britanniques pour le compte d’opposants politiques à Donald Trump.

OB : donc du très très lourd : un rapport fuité d’une barbouze, qui n’est plus en poste (viré ?), britannique, payé par les opposants de Trump… Relisez bien la phrase précédente…

Plusieurs médias américains soulignent qu’il est jugé crédible par le renseignement américain, dont CNN et le « New York Times » qui rapportent que les chefs du renseignement ont présenté un résumé du rapport à Donald Trump, mais aussi au président sortant Barack Obama et à plusieurs responsables du Congrès.

L’intéressé a rejeté en bloc sur Twitter ce rapport, criant aux « fausses informations » et à « une chasse aux sorcières totale ! » Le site Buzzfeed a publié l’intégralité des 35 pages du rapport, mardi, précisant qu’il n’est pas en mesure de l’authentifier. Le contenu n’a pas non plus été certifié par des sources officielles.

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, « l’Obs » s’est plongé dans les 35 pages du rapport.

OB : j’espère qu’il a pris une bonne douche après…

# Mise en place de chantages

La note de juin 2016 va plus loin que la sextape, affirmant que les éléments compromettants collectés par les services secrets russes servent depuis à « faire chanter » Donald Trump.

Sur la base d’un témoignage d’un officier des services de renseignement russes, le FSB « a fourni aux autorités suffisamment de matériel embarrassant sur le candidat républicain à la présidentielle qu’elles peuvent le faire chanter si elles le souhaitent. »

# Une sextape captée à Moscou

Une première note, datée du 20 juin 2016, se penche sur « les activités de Donald Trump en Russie et les relations compromises avec le Kremlin ». Celle-ci détaille ainsi comment « le régime russe a cultivé, appuyé et assisté [Donald] Trump depuis au moins cinq ans. »

Sur la base du témoignage d’un haut officier des services de renseignement russes toujours actif au sein du Kremlin, la note affirme que « cette opération Trump a été soutenue et dirigée par le président russe Vladimir Poutine. Son objectif était de semer la discorde et la désunion à la fois aux Etats-Unis, mais plus spécialement dans l’alliance transatlantique [l’Otan, NDLR] perçue comme hostile aux intérêts russes. »

Pour ce faire, le texte raconte comment « les obsessions personnelles et les perversions sexuelles de Trump » ont été exploitées par les services secrets russes afin d’obtenir des « kompromat » (des dossiers compromettants). L’obtention d’une sextape est notamment détaillée :

« Selon un associé de Trump qui a organisé et géré ses voyages récents à Moscou et qui était présent, la conduite (perverse) de Trump à Moscou l’a amené à réserver la suite présidentielle de l’hôtel Ritz Carlton, où il savait que le président Obama et sa femme (qu’il déteste) avaient séjourné lors de l’un de leurs voyages officiels en Russie, afin de souiller le lit où ils avaient dormi en employant un certain nombre de prostituées pour effectuer des ‘golden showers’ [ondinisme, NDLR] devant lui.

OB : journalisme professionnel, quand tu nous tiens…

L’hôtel était connu comme étant sous le contrôle du FSB avec des microphones et des caméras cachées dans toutes les chambres principales afin d’enregistrer tout ce qu’ils veulent. »

La note poursuit, en affirmant que « l’épisode au Ritz Carlton de Moscou a été confirmé par une source E [dont la désignation a été masquée, NDLR], qui a affirmé que plusieurs membres du personnel étaient au courant [lorsque] c’est arrivé en 2013″. Une membre du personnel de l’hôtel d’alors aurait également confirmé l’histoire.

# Mise en place de chantages

La note de juin 2016 va plus loin que la sextape, affirmant que les éléments compromettants collectés par les services secrets russes servent depuis à « faire chanter » Donald Trump.

Sur la base d’un témoignage d’un officier des services de renseignement russes, le FSB « a fourni aux autorités suffisamment de matériel embarrassant sur le candidat républicain à la présidentielle qu’elles peuvent le faire chanter si elles le souhaitent. »

# Remise d’un dossier sur Hillary Clinton

[…]

Lire la suite sur le site du tabloïd : Le Nouvel Obs, Boris Manenti, 11-01-2017

==========================================

Au Washington Post, cette histoire ne les a pas fait rire :

Et qu’apprend-on ensuite : que le site pas sérieux 4Chan déclare avoir fabriqué de fausses informations pour intoxiquer les opposants à Trump… (à prendre au conditionnel, mais on en vient à se demander qui est le plus dingo…)

4Chan Claims To Have Fabricated Anti-Trump Report As A Hoax

Source : Zero Hedge, Tyler Durden, 11-01-2017

In a story that is getting more surreal by the minute, a post on 4Chan now claims that the infamous « golden showers » scene in the unverified 35-page dossier, allegedly compiled by a British intelligence officer, was a hoax and fabricated by a member of the chatboard as « fanfiction », then sent to Rick Wilson, who proceeded to send it to the CIA, which then put it in their official classified intelligence report on the election.

Here is 4Chan’s explanation of how the story came to light:

>/pol/acks mailed fanfiction to anti-trump pundit Rick Wilson about trump making people piss on a bed obama slept in

>he thought it was real and gave it to the CIA

>the central intelligence agency of the united states of america put this in their official classified intelligence report on russian involvement in the election

>donald trump and obama have both read this pol/acks fanfiction

>the cia has concluded that the russian plans to blackmail trump with this story we made up

just let that sink in what we have become.

capture-decran-2017-01-11-a-20-56-19

capture-decran-2017-01-11-a-20-56-02

On january 10, Buzzfeed posted a story under the byline of Ken Bensinger, Mark Schoofs and Miriam elder titled “these reports Allege Trump Has Deep Ties To Russia” and posted a link to a document alleging, among other things, that russia has been cultivating trump for 5+ years, that trump has been in constant contact with the kremlin for information on his opponents, and perhaps most inflammatory, that there are many recorded instances of blackmail of trump in sexual misconduct. A prominent claim is that trump rented the presidential suite of the Ritz Carlton Hotel in moscow, where he knew that the Obamas had slept in; he them hired a number of prostitutes to perform a ‘golden shower’ (pissplay) on the bed and in the room. https://www.buzzfeed.com/kenbensinger/these-reports-allege-trump-has-dee…
https://assets.documentcloud.org/documents/3259984/Trump-Intelligence-Al…

Noted #nevertrump voice Rick Wilson later commented on twitter, stating that the report “gave a new meaning to Wikileaks” (https://twitter.com/TheRickWilson/status/818982395202379777) and that the report was the reason everybody was fighting so hard against the election of Trump. (https://twitter.com/TheRickWilson/status/818983514335047680)

The remarkable thing? It’s all fake. And not only fake; it’s a prank perpetuated by 4chan, on Rick Wilson himself. A post on 4chan on october 26 stated “mfw managed to convince CTR and certain (((journalists))) on Twitter there’ll be an October surprise on Trump this Friday” along with a picture of a smug face with a hash name. http://archive.4plebs.org/pol/thread/94704894/#94705224

on november 1, a person without a picture but is assumed to be the same person posted “So they took what I told Rick Wilson and added a Russian spy angle to it. They still believe it. Guys, they’re truly fucking desperate – there’s no remaining Trump scandal that’s credible.” https://archive.4plebs.org/pol/thread/95568919/#95571329

believe

on january 10, moments after the story broke and began to gain traction on social media, a person with the same smug grin face, and the same hash title for the picture, stated “I didn’t think they’d take it so far.” http://boards.4chan.org/pol/thread/106514445#p106520376

This story has taken on something of a life of it’s own. Going through Rick Wilson’s twitter, you can find many different stories from the time that he had shown the story to a wide number of anti-trump news sources, trying to find a news organization that would actually publish the story. During that time period, he referred to it often as ‘the thing’, and often playing coy with followers on the content with the story with anybody who was not also a #Nevertrumper. Unconfirmed sources has people as high up as John McCain giving the story to FBI Director James Comey to attempt to verify the story. Given that Rick Wilson runs in Establishment circles, it is not an impossible scenario that long-serving senators are falling for what amounts to a 4chan troll trump supporter creating an ironic October Surprise out of wholecloth to punk a GOPe pundit who derogatorily referred to them as single men who masturbate to anime.

While this entire incident is laughable, and even more so if the 4Chan account is accurate, what makes it quite tragic, is that it is no longer possible to dismiss the « fake news » angle to an intelligence report. And if the CIA is compromised, what is left for « news outlets » like CNN and BuzzFeed, which were all too eager to run with the story without any attempt at verification?