RSS

Est-ce que c’est vrai que la france insoumise présente des candidats aux législatives contre les députés communistes?

11 Jan

30

Les voix officielles se multiplient aux Etats-Unis pour dénoncer le rôle des médias dans le « déclin » de leur système démocratique…En particulier un média russe en anglais RT, qu’il nous arrive ici fréquemment de traduire. Il est vrai que tout cela prend pour ce pays l’allure d’une apocalypse dont ils ne savent comment se prémunir sinon par une bonne guerre que réclament à corps et à cri les monopoles financiarisés de l’armement qui sont la véritable base d’intérêt commun entre les Etats-Unis et l’Europe en particulier un pays comme la France.
Parce qu’en matière de déclin de la démocratie, la France aussi a sa part, non seulement parce que son système médiatique qui a la particularité d’être directement lié au niveau de sa propriété aux marchands d’armes, de Dassault à Lagardère, mais parce que ses élites politiques et culturelles font ce qu’il faut pour nous écœurer. Pour une part cela tient aux institutions, à la manière dont elles excluent désormais du débat public ceux qui ont le plus besoin du changement et qui se réfugient dans l’abstention. Le cirque électoral autour d’un individu souvent gonflé aux médias comme les poulets le sont aux hormones (on pense à Macron mais pas seulement) détruit peu à peu un autre militantisme au quotidien qui faisait régner la solidarité dans les quartiers populaires et liaient le monde de la culture, celui de l’éducation , de la santé aux revendications populaires. A ce tissu social, pour l’essentiel représenté par le PCF, au niveau politique, a succédé une pseudo élite médiatique qui oblige à dire la même chose. Ce que veut le capital d’une manière ou d’une autre y compris et surtout quand on joue l’anti-système.

C’est pour cela que nous avons décidé que notre blog ne participerait pas à cette palinodie de l’élection présidentielle. Mais il me paraît nécessaire de poser une question : est-il vrai que Jean Luc Mélenchon et la France insoumise présente des candidats au législatives contre les députés communistes, en particulier le président du groupe André Chassaigne et dans d’autres circonscriptions. La seule excuse qui nous a été présentée est incroyable, il semble que la France insoumise ait décidé de sanctionner ceux qui s’étaient prononcés pour une candidature communiste. Reconnaissez que si tel était le cas ce serait une double canaillerie, d’abord parce que cela prouve la conception de l’alliance qui est celle de la France insoumise et son grand leader bien aimé et ensuite parce que ces gens-là prétendent donc désormais interdire tout débat dans le parti ?

La conception de l’alliance c’est la même que celle de Mitterrand, il s’agit « de plumer la volaille communiste », et permettez-moi de dire par expérience que l’on ne peut rien attendre de bon d’un social-démocrate, fut-il mâtiné de vert et de gauchisme quand il choisit d’affaiblir le PCF. Nous venons pourtant de faire l’expérience avec la loi El Khomery de la nécessité d’élus communistes, pourquoi Mélenchon diviserait-il notre camp alors même qu’il n’a aucune chance d’être élu et que comme l’a prouvé sa campagne à Hénin Beaumont ses chances sont encore plus réduites au niveau local. Il assurera ce faisant un élu soit à la droite, soit à l’extrême-droite.

Mais pire encore la mise en tutelle et la volonté d’en finir avec le parti communiste semble aller plus loin que le PS n’a jamais osé le faire, puisque ce qui est sanctionné ici c’est le fait qu’André Chassaigne comme pratiquement une moitié des adhérents se soit prononcé pour une candidature communiste. Peut-on aller plus loin dans la mise en tutelle? Et ceux qui ont contribué à cette situation portent une lourde responsabilité.

S’il s’avérait que cette manière d’agir de la France insoumise et de Mélenchon se maintenait il me serait impossible de voter pour lui et d’appuyer une démarche complètement aventuriste.

Nous espérons donc un démenti.
Danielle Bleitrach

Publicités
 
16 Commentaires

Publié par le janvier 11, 2017 dans Uncategorized

 

16 réponses à “Est-ce que c’est vrai que la france insoumise présente des candidats aux législatives contre les députés communistes?

  1. COTTY Jean-Louis

    janvier 11, 2017 at 12:18

    Bonjour Danielle tu es libre de voter comme bon te semble! mais je te rappelle que le PCF s’est prononcé pour la candidature de Mr Mélenchon ainsi que le PRCF je respecte le centralisme démocratique et je pense que je voterais pour Mr Mélenchon.
    Salutations fraternelles communistes.

     
  2. Pedrito

    janvier 11, 2017 at 12:18

    Raison de plus pour se méfier de quelque sauveur suprême que ce soit, même – surtout – un trosksialiste

     
  3. Bâbord

    janvier 11, 2017 at 3:30

    Premièrement, merci pour votre blog toujours intéressant!

    Je voterais Mélenchon aux prochaines élections. Pas pour le personnage, même si sont côté tribun, son expérience de la politique sont de gros atouts pour mener une campagne, mais pour de nombreux points de son programme et parce qu’il est la seule personnalité à gauche susceptible de passer au second tour (et encore, ce serait « miraculeux »). Au regard de la droitisation de la société former un bloc autour de la France Insoumise est un moyen de se compter et d’essayer de peser un tant soit peu dans les débats.
    Vu l’état dans lequel la gauche se trouve actuellement il n’y a plus trop de possibilité de faire la fine bouche et de se disputer en interne. C’est un luxe que l’on ne peut pas se permettre.

    C’est triste à dire, mais pour le moment c’est juste un sauvetage et un rassemblement en bonne ordre que nous pouvons faire… Et pour le coup Mélenchon est une figure suffisamment reconnaissable et qui maitrise très bien la communication, ce qui est très appréciable dans les ténèbres dans lesquels nous devons naviguer.

     
    • hf

      janvier 11, 2017 at 4:47

      La seule hypothèse crédible a été portée pendant des mois par P. Laurent: réunir les forces et courants de la gauche du PS au NPA afin de peser et tenter de passer en évitant le piège mortel de la division. Il ne mettait aucun préalable au nom du candidat, juste une plateforme commune apte à nous éviter le pire; En vain, chacun est resté dans son couloir, voulant « témoigner » et apparaitre. Ce qui de toute façon nous condamne au désastre pour le second tour.
      Et le grand orateur, comme il est dit, va manger le chapeau de son intransigeance et appeler à « faire barrage au FN », comme les autres. Cette attitude indique assez le mépris de tous ces candidats pour ce qui va arriver aux pauvres gens, la tornade sociale et politique contre laquelle la sagesse de gauche eut été de s’entendre. Aussi ne voterai-je pour aucun de ces irresponsables, orateurs ou pas!
      Localement , jean jacques, il n’y a aucun accord avec la FI parce que tout simplement ces bornés là nous envoient paître à chaque tentative de contact. On a réinventé là un sectarisme qu’on croyait révolu.

       
  4. Martin Jean-Jacques

    janvier 11, 2017 at 3:49

    A la réunion des secrétaires fédéraux du PCF (voir l’huma du 11/01/2017) P Laurent a précisé qu’il n’y aurait aucun accord avec la France insoumise aux législatives. Dont acte, c’est la position du PCF qui conduit à de tels comportements. Le PCF est plus conciliant avec le PS qu’avec la FI……

     
  5. histoireetsociete

    janvier 11, 2017 at 3:54

    enfin, il ne faut pas plaisanter, il s’agit de député sortant, c’est honteux… Et cela prouve bien le but de Melenchon et le fait que l’on ne peut pazs faire confiance à celui qui se conduit ainsi… Tout le reste y compris vos arguties est minable…

     
  6. Pedrito

    janvier 11, 2017 at 5:23

    J’ai, dans ma vie de militant, « fait passer au second tour » tellement de menteurs et de bonimenteurs socialistes – n’ayons pas peur de désigner les faux culs-, qui m’ont trahi, qui ont foulé au pied leurs promesses, et démoli la gauche, que je n’arrive plus à donner sérieux du crédit à de telles trompeuses arguties : le second tour, pourquoi faire? Pour trahir, comme toujours, les espoirs des citoyens, surtout les plus modestes, ceux qui attendent depuis toujours de vrais changements, continuer de se moquer d’eux, et s’étonner de la progression des fachos?

    Basta ya!!!

     
  7. histoireetsociete

    janvier 12, 2017 at 5:36

    Ma conclusion sur la nomination par « la France insoumise » de candidats en concurrence avec les députés communistes sortants
    Puisqu’il s’avère que l’information stupéfiante de la présentation d’un candidat adoubé par « la France insoumise » contre André Chassaigne, est non seulement exacte, mais que partout, Melenchon et son groupuscule sectaire de direction agissait ainsi y compris dans des endroits où les communistes avaient approuvé sa candidature, je vous dis ma conclusion.
    L ‘homme qui trahit ses alliés et présente des candidats face aux députés communistes ne mérite pas nos suffrages,Non seulement il s’agit d’une canaillerie sur le plan moral mais c’est une faute politique qui prouve son irresponsabilité par rapport à ses engagements; Cet acte, cette trahison aura pour effet
    1) de faire élire immanquablement quelqu’un de droite ou d’extrême-droite
    2) de diviser ceux qui s’étaient ralliés à sa candidature à la présidence. Quoique en pensent ceux qui sont dans l’exaltation de la bataille, il a très peu de chance d’être au second tour et cette faute mesquine ainsi que l’appétit de ses lieutenants lui enlève toute chance dans ce domaine. En outre quand on part comme ça, il y a peu de chance que les rivalités s’arrêtent et son parti n’en sera pas un.
    . Quelle confiance peut-on avoir en un individu pareil, tant sur le plan moral que sur celui de la tactique politique la plus élémentaire?
    Ceux qui chez les communistes ont contribué à une telle candidature portent une lourde responsabilité non seulement face aux militants, mais face aux travailleurs qui vont être privés de défenseurs.
    Le grand risque est donc que nous ressortions de ses présidentielles et de ces législatives dans un état de débâcle qui nous livrera aux forces conservatrices.

     
  8. Fabien

    janvier 12, 2017 at 10:41

    Bonjour Danielle,

    Il est exact que la France Insoumise, compte, dans l’état actuel des choses, présenter 577 candidats aux législatives. Par contre, l’idée que les communistes qui se sont prononcés contre le soutien à Mélenchon seraient spécifiquement visés, c’est de l’intox pure et dure.Une centaine de candidats ont pour l’heure été investis, en fonction des dynamiques locales, c’est sans rapport avec le profil des communistes sur place.
    Il faut aussi souligner qu’outre le fait que la direction du PCF n’était de toute façon pas demandeuse d’un rapprochement pour les législatives, comme l’a très clairement dit Pierre Laurent, il y a aussi une volonté très claire de rompre avec les petits arrangements d’appareil qui ont coûté si cher par le passé. Mais à mon sens, cela ne marque aucunement une volonté d’éradiquer le PCF. A titre personnel (mais je sais que des hauts dirigeants de la FI pensent la même chose), ce n’est en aucun cas un objectif pour moi.

     
  9. Fabien

    janvier 12, 2017 at 10:53

    Si je comprend bien votre logique, il faudrait qu’a minima la FI ne présente pas de candidats face aux communistes sortants. Pour que cet effort – important, car la démarche entreprise exclut explicitement les accords hors cadre de la France Insoumise, qui est déjà susceptible d’accueillir des partis- soit consenti, il faudrait que le PCF bouge de son côté… or j’ai cru comprendre qu’il y aurait 577 investitures communistes!
    Ceci-dit, je ne serais pas aussi pessimiste que vous. Les choses vont bouger après la présidentielle, car malgré le ressentiment et les griefs accumulés, il reste des gens pragmatiques de part et d’autre!

     
  10. Fabien

    janvier 12, 2017 at 11:04

    Pour que les choses se passent bien, il faudrait déjà dissiper les fantasmes. Beaucoup de gens ont, c’est vrai, été très mécontents des rapports au sein du Front de Gauche, les interminables négociations d’appareil qui paralysent l’action, les stratégies à géométrie variable du PCF… Mais cela ne veut pas du tout dire qu’il veulent la mort du PCF!
    Même le cadre de la France Insoumise, qu’au PCF tant de gens rejettent, est bien plus ouvert que vous ne le pensez. La charte pour les législatives, par exemple, prévoit clairement une réversion du financement public pour les partis engagés dans la France Insoumise. Au PCF, beaucoup reprochent aussi à la FI d’être un cadre à prendre ou à laisser. Outre que je n’ai pas l’impression que l’appareil du PCF voulait négocier sérieusement, la porte était grande ouverte au départ, tout était à contraire avec qui voulait. Seulement voilà, votre direction, à l’époque croyait à une primaire « de toute la gauche ». Le temps qu’elle comprenne son erreur, forcément, les choses ont avancé du côté de la FI, un cadre s’est construit. Ce n’est tout de même pas de la faute de Mélenchon si Pierre Laurent s’est fourvoyé dans la primaire, et a cherché à tout prix à éviter de le soutenir…

     
  11. histoireetsociete

    janvier 12, 2017 at 11:49

    Les faits sont têtus… Ceux quui me connaissent savent mes critiques à l’égard de l’actuelle direction du PCF y compris la manière dont Pierre Laurent a tenté de nous menser vers des primaires à gauche, à l’époque j’ai publié le texte de mélenchon qui les critiquait et j’ai dit qu’il avait raison… J’ai moins apprécié sa candidature « au-dessus des partis », un truc mitterrandien, dans l’esprit de cette constitution qu’il prétend dénoncer mais qui correspond tout à fait à son tempêrament et à sa « personnalisation »… Je me méfie également de ces « mouvements contre les partis qui arrivés au pouvoir cèdent tout de suite à la Tsipras et pire à la pape Grillo… La direction actuelle a fait un Congrès ddans lequel nous avons perdu notre temps et d’atermoiements en atermoiements, elle nous a mené jusqu’ici… Là où des gens dont le parcours est caractéristique, de groupuscules en groupuscules et au PS, le carrièrisme et le jeu des tendances, l’anticommunisme de fait… Vous allez dire que ce sont des a -priori, mais les faits sont têtus et le fait de présenter des candidats devant les députés communistes en dit plus que toutes les arguties pour nous convaincre que demain on rasera gratis…

     
  12. hf

    janvier 12, 2017 at 12:51

    Fabien,
    on ne rentre en « négotiation » avec la FI qu’à titre individuel, pas en tant qu’organisation. la soumission est le ticket d’entrée à la FI! Je peux te faire passer la réponse de FI où je suis si tu veux, à la demande du PCF et Ensemble, tu jugeras sur pièce.
    Pour les élections, il me semble que lorsqu’on se prétend hostile à la présidentialisation, on se doit à une certaine tenue, pas celle qui consiste à incarner la fonction qu’on combat, comme le fait JLM jusqu’à la caricature.
    On le fait au nom d’une conception alternative de la démocratie qui suppose l’existence et le renforcement des partis, expression du parlementarisme, pas en affirmant souhaiter leur « dépassement »;
    On le fait enfin en dénonçant la perversion de la constitution qui fait que, dès le départ avec de Gaulle, mais plus encore avec la réforme de Jospin, véritable « putsch soft », le pouvoir présidentiel a tout fait pour tordre la portée de l’article 20 qui fait des législatives l’élection clé et tend à les transformer en vote de confirmation de la présidentielle. En conséquence, on ne dit pas « moi Président » comme j’entends maintenant Mélenchon le dire à tout bout de champ, mais on construit une base politique la plus large possible pour passer la présidentielle avec en tête l’élection d’un maximum de députés communistes ou autres aptes à imposer les intérêts de notre peuple.
    C’est là où DB a hélas raison. Les procédures suivies par JLM le discréditent dans la recherche d’une alternative réelle, institutionnelle, politique. Son travail de sape contre « les partis », contre le PCF et le quitus qu’il donne aux postures qu’il prétend combattre le discréditent à mes yeux. rendez- au soir du premier tour.

     
  13. Fabien

    janvier 12, 2017 at 4:56

    Il y a des « communistes insoumis » et des « Ensemble Insoumis », entrés à titre individuel. Mais aussi un parti (certes pas de la taille du PCF), la NGS. Et dans « l’espace politique » du mouvement, tous sont représentés à égalité, tout comme dans la commission d’investiture qui fait une large part aux non-encartés, syndicalistes, associatifs, lanceurs d’alerte et autres. Vous voyez qu’on est loin de la « soumission ». Tout comme on est loin d’une démarche anti-parti à la Grillo, les partis ont toute leur place, à condition d’accepter le cadre commun.

     
  14. Fabien

    janvier 12, 2017 at 4:57

    J’entends la critique sur la « personnalisation » dans la démarche de JLM. Mais n’oubliez pas que c’est aussi le seul candidat à proposer de convoquer une constituante. Le ferait-il s’il comptait régner à la Mitterrand?

     
  15. Pedrito

    janvier 12, 2017 at 8:46

    Convoquer une constituante? De la poudre aux yeux, du vent, çà ne coûte rien, une promesse de plus, c’est bien dans l’air du temps, et çà ne pourra plus jamais me décider à faire confiance à un trosktyste aussi ambitieux, hâbleur, et menteur, que son maître la Mitte, celui qui nous a coulés

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :