RSS

John Kerry est frustré par l’échec en Syrie, dit Kirby: Alep vu de l’Amérique latine …

23 Déc
Afficher l'image d'origine

John Kirby a déclaré que malgré ses «efforts diplomatiques» Kerry n’a pas réussi « en termes de réalisation d’une transition politique » en Syrie.

Le porte-parole du département d’Etat, John Kirby, a déclaré jeudi lors d’une conférence de presse que la secrétaire d’État, John Kerry « est évidemment frustré de la situation  en Syrie. »

«Si vous demandez au secrétaire d’Etat  (John Kerry), il serait le premier à vous dire qu’il est évidemment frustré devant la situation qui est la nôtre en Syrie », a déclaré Kirby. Il a ajouté que «les efforts diplomatiques ont échoué en termes de réalisation d’une transition politique dans laquelle ils peuvent entendre la voix du peuple syrien et peuvent faire quelque chose pour rendre la Syrie plus sûre et unie (une nation) ».

La ville syrienne d’Alep a été libérée grâce aux efforts de l’armée syrienne et au gouvernement du président Bachar Al-Assad, qui ont mené près de six années de combat contre les extrémistes.

Une liesse massive s’est répandue dans les rues d’Alep, après que l’armée ait proclamé l’annonce officielle de la libération de la ville. Les citoyens ont exprimé leur joie face à la victoire de l’armée syrienne et de ses alliés sur le terrorisme.

Brandissant des drapeaux syriens et des photos du président Bachar Al-Assad, les gens sont descendus dans les rues et ont scandé des slogans louant la victoire et l’héroïsme de l’armée et leurs sacrifices.

Al-Asad a déclaré que la victoire à Alep est aussi celle de la Russie et de l’Iran, alliés de l’armée syrienne. Alep symbolise « une rechute pour tous les pays hostiles à la population syrienne qui ont utilisé le terrorisme comme un moyen de promouvoir leurs intérêts. »

L’opposition armée et les terroristes à Alep ont été soutenus et financés par les États-Unis, dans le but de derrocal le Président légitime Bachar al-Assad et imposer un changement de gouvernement qui favorisait les intérêts occidentaux.

Los templos de Alepo llamaron a la oración ritual y el sonido de las campanas resonó en los rincones de la ciudad libre.

Les citoyens célèbrent dans les rues la victoire de l’armée syrienne avec des drapeaux syriens et des photos de Bachar El Assad. Ciudadanos celebran en las calles victoria del Ejército sirio con banderas de Siria y fotos del presidente Bashar Al-Asad. Ils ont célébré la victoire sur le terrorisme.

Voici la vision que Telesur, la radio-télévision  des progressistes d’Amérique latine ont de la chute d’Alep. On découvre à travers leur vision que nos propres médias premièrement ont totalement ignoré le fait que ce qu’ils présentaient comme la ville d’Alep dans sa totalité, au point d’inventer un « maire d’Alep » devenu porte-parole de la ville totalement détruite, n’était en fait que 30% de cette ville et que l’autre partie vaquait plus ou moins à ces occupations en considérant qu’Alep Est était prise en otage par les rebelles devenus en fait djihadistes vivant des enlèvements et des subsides de l’étranger. La « liesse » n’est pas une invention, elle existe bel et bien et en particulier dans les populations chrétienne, alaouite et même palestinienne. Cela dit il faut également voir que cette population des quartiers est d’Alep est composée de pauvres gens, venus des campagnes environnantes où les combats et les poches de résistance entretenues par la Turquie existent et il est possible que cet assaut entraîne une radicalisation d’une partie d’entre eux. Mais la manière dont nos médias nous ont monté une vision d’Alep ville martyre alors même que le silence était fait sur ce qui se passait au Yémen et même à Mossoul était total. L’évacuation sous l’égide de la Russie, de l’Iran et de la Turquie a surpris tout le monde et le discours est apparu de plus en plus en porte à faux. Alep représente la déroute des Etats-Unis qui il est vrai n’ont pas voulu engager les forces correspondant à leur objectif affirmé « en finir avec Bachar El Assad », et plus encore celle de la désastreuse politique française qui a perdu la crédibilité qui traditionnellement était celle de la France dans cette région. Cette débâcle est aussi celle des médias qui sont un véritable « bordel » accompagnant les armées occidentales pour leur servir de filles de joie. Un système de propagande qui dans son immense majorité s’est contenté sur cette question comme d’autres de recopier servilement la presse américaine en pire. Pour autant, il ne faut pas imaginer que c’est le camp du « bien » qui triomphe, tout au plus celui d’une certaine souveraineté nationale. Un autre vaincu est l’idée de la démocratie et des droits de l’homme déconsidérés par les croisades impérialistes et nul ne peut se réjouir de ce dévoiement  (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et société).
Et voici sur le même sujet un reportage de la BBC. Etant bien entendu que cela se passe à Taurus, à proximité de la base russe en plein pays alaouite.
Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 23, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :