RSS

Poutine considère comme un acte de provocation l’attentat contre l’ambassadeur russe

20 Déc

Poutine loin de répondre à la provocation maintient la réunion tripartite et charge le service du renseignement extérieur d’assurer la sécurité de la délégation turque mais aussi impose une enquête parallèle et conjointe avec les services turcs sur l’origine de l’attentat (note et traduction de Danielle Bleitrach)
19 décembre 2016 | + |

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que l'ambassadeur de Russie en Turquie, Andrei Karlov,

L’attentat contre notre ambassadeur en Turquie, Andrei Karlov, constitue un acte de provocation visant à contrecarrer la normalisation de nos relations avec la Turquie et à entraver une solution au conflit en Syrie, a dénoncé le président Vladimir Poutine.

L’action terroriste  est dirigée contre les efforts conjoints faits par la Russie et la Turquie, avec des nations comme l’Iran, pour  rechercher une solution négociée au conflit de cinq ans en Syrie, a déclaré le chef de l’Etat.

Au cours d’une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le chef du Service de renseignement extérieur, Sergueï Narychkine, Poutine a estimé que la seule réponse à ce genre de provocation est de renforcer la lutte contre le terrorisme.

Le président a chargé Narychkine de renforcer la sécurité de la mission diplomatique turque dans ce pays, ainsi que la protection des autres ambassades dans la capitale, et les missions russes à l’étranger.

 Poutine a également considéré qu’il devait exiger du  gouvernement turc des garanties de sécurité supplémentaires pour les membres du personnel diplomatique russe dans cette nation Euro-asiatique, selon la Convention de Vienne.

Trouvons ceux qui ont ordonné et sont à l’origine de l’attentat. Pour cela, le Comité de recherche de la Russie (SKR) va ouvrir une enquête sur ce qui est arrivé à Ankara, a-t-il dit.

En outre, une commission d’enquête commune créée avec la Turquie, depuis l’arrivée d’une délégation de SKR dans les prochaines heures, a déclaré M. Poutine, qui a dit qu’une telle décision était intervenue dans une récente conversation téléphonique avec son homologue turc  Recep Tayyip Erdogan.

La télévision officielle a diffusé l’information sur le fait que  l’attaquant était un policier qui a travaillé pendant quatre ans dans les organes de sécurité.Il a tiré une première fois dans le dos de Karlov, puis à plusieurs reprises quand celui-ci était étendu sur le sol, en criant que  c’était une vengeance pour Alep, dont la partie orientale a été presque entièrement libérée cette semaine par les troupes syriennes, soutenues par la Russie.

La veille, après l’évacuation de plus de 10.000 qui se sont rendus et leurs familles, les radicaux qui devaient être les derniers à sortir de la ville ont attaqué un convoi de bus dans lequel devaient être évacués les civils de deux villages assiégés par eux près de cette ville.

(Con información de Prensa Latina)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 20, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :