RSS

Les États-Unis lancent un raid aérien sur l’hôpital de Mossoul utilisé par Isis

18 Déc

Les États-Unis lancent un raid aérien sur l’hôpital de Mossoul utilisé par Isis. On croit rêver tant il y a un deux poids deux mesures suivant qu’il s’agit des Américains ou des Russes et des Syriens. L’extraordinaire hypocrisie de nos belles âmes nous racontant avec des trémolos et force photos d’enfants ce qui se serait passé à Alep et acceptant avec le sourire la même chose à Mossoul est proprement stupéfiante. Par parenthèse, il s’agit de ma part d’une lecture rapide d’un article de The Guardian, comme le dit Marianne je ne suis pas une traductrice je suis un « passeur », je vous dis ce qu’il y a dans l’article, je ne déforme pas mais je conseille avant diffusion un retour au texte en anglais (note  de Danielle Bleitrach pour histoire et société).

Le Central Command dit avoir exécuté une « frappe de précision » sur le bâtiment à partir duquel les combattants Isis avaient tiré sur les forces irakiennes depuis plus d’un jour

Des soldats irakiens se tiennent près d'un feu sur la route principale de Erbil à Mossoul mercredi. Les États-Unis a déclaré qu'il avait lancé une attaque contre un hôpital de Mossoul où les combattants Isis fonctionnaient.
Des soldats irakiens se tiennent près d’un feu sur la route principale de Erbil à Mossoul mercredi. Les États-Unis ont déclaré qu’ils avait lancé une attaque contre un hôpital de Mossoul que les combattants d’Isis utilisent. Photo: Manu Brabo / AP
https://www.theguardian.com/us-news/2016/dec/07/islamic-state-iraq-mosul-hospital-airstrike-us-military

Le Commandement central américain (Centcom) a dit qu’il avait lancé une « frappe de précision » sur un bâtiment du complexe de l’hôpital al-Salem à partir de laquelle les combattants d’Isis avaient lancé feu de grenade « lourd » de mitrailleuse et de lance-roquettes sur les forces irakiennes.

On ne sait pas si la frappe a pris fin avec la menace décrite de la présence des combattants Isis à l’hôpital al-Salem, sur le côté est de la ville assiégée. Les Etats-Unis et les combattants irakiens pendant des semaines ont lutté pour reprendre le contrôle de Mossoul, deuxième ville d’Irak, dernier bastion majeur d’Isis dans le pays.

Les Irakiens ont réclamé l’appui aérien, a déclaré Centcom dans un communiqué mercredi, après avoir subi un feu soutenu d’Isis dans le complexe.

The Guardian est incapable de vérifier indépendamment du compte-rendu de Centcom. Des médias sociaux ont publié une vidéo qui prétendait montrer des attentats suicides d’Isis avec des véhicules chargés d’explosifs dans le complexe hospitalier, auquel Centcom a fait allusion dans sa déclaration.

Au cours des deux dernières années, des frappes aériennes émanant de diverses armées – États-Unis, Russie et Arabie – ont frappé les hôpitaux en Afghanistan, Syrie, Yémen et maintenant en Irak. Des associations de défense des droits humains ont averti que l’augmentation des attaques sur les hôpitaux menace de porter un coup durable au concept reconnu de sanctuaires dans la guerre.

Dans un sondage publié cette semaine, le Comité international de la Croix –Rouge a constaté que 82% des personnes interrogées dans 16 pays ont considéré qu’il était mal d’attaquer  » les hôpitaux, les ambulances et les travailleurs de la santé dans le but d’affaiblir l’ennemi ».

En octobre 2015, un hélicoptère de combat américain AC-130 a ouvert le feu sur un hôpital de Médecins Sans Frontières à Kunduz, en Afghanistan, une ville que les talibans avaient envahi. La frappe a fait 42 morts parmi les civils.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 18, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :