RSS

Des documents de la CIA confirment que l’Opération Condor a cherché à «liquider» les défenseurs des Droits de l’Homme

17 Déc

Publié le 17 décembre 2016

 

On le savait, du moins les gens de ma génération ne pouvait l’ignorer s’ils avaient un peu fréquenté les milieux de l’exil et pas seulement latino-américains (je pense à l’assassinat de Dulcie September) c’était de Wahington que venaient les ordres des terribles dictatures latino-américaines. L’armée française on le sait avait fourni des tortionnaires formés durant la guerre d’Algérie. Et les exilés devaient se protéger en exil, leurs organisations étaient infiltrées par des gens qui se prétendaient de gauche. Cela a donné une grande prudence aux gens de ma génération, à leur capacité à « sentir » le flic y compris dans l’excès. Je me souviens de Fournial, un des meilleurs connaisseurs de l’Amérique latine et de la méfiance qui était la sienne. L’hégémonie du PS non seulement a signifié la fin de cette méfiance mais la vague atlantiste qui niait cette réalité au profit de la dénonciation des « crimes communistes » (note et traduction de Danielle Bleitrach)

La Maison Blanche a déclassifié plus de 500 documents confidentiels, à la demande d’une ONG, ces documents  montrent comment la CIA et le Département d’Etat ont  collaboré avec l’Opération Condor dans les dictatures du Cône Sud (Argentine , Chili, Uruguay) pour achever les défenseurs DD.HH. liés à la gauche .

Graffiti à Buenos Aires exige la justice pour les victimes de la guerre sale.

Graffiti à Buenos Aires exigeant la justice pour les victimes de la sale guerre. Soman / wikipedia.org

L’Assassinat des exilés des dictatures sanglantes du Cône Sud faisait partie de l’Opération Condor, ont confirmé les documents déclassifiés de la CIA et du Département d’Etat.

Il s’agit de plus de 500 documents contenant une information qui révèle comment les USA ont collaboré avec les régimes dictatoriaux en Argentine, au Chili et en Uruguay, pour « liquider » les dirigeants syndicalistes et politiques de gauche, non seulement dans leur pays d’origine, mais en Europe, où beaucoup étaient exilés et où ils étaient  engagés dans la défense des droits humains.

 » certains dirigeants d’Amnesty ont été mentionnés comme cibles ,  » dévoile l’un des rapports de la CIA, en date de mai 1977.

Le portail de la politique argentine donne des  détails sur le fait que certains des responsables de meurtres ont été formés à Buenos Aires, ils ont voyagé en Europe déguisés en hommes d’affaires et ont eu la tâche d’infiltrer les organisations de défense des droits DD.HH. « en feignant des connexions marxistes et socialistes » .

Un autre des documents confidentiels, cité par La Jornada, rapporte que les pays du réseau Condor avaient prévu d’anéantir les Latino-Américains vivant en France : «Avec la publication  de cette documentation révélatrice, le président Obama a fait avancer la cause des droits de l’homme en Argentine et ailleurs ,  » a déclaré Carlos Osorio, directeur de la documentation du projet Southern Cone.

Les documents ont été rendus publics sous la pression de plusieurs organisations non-gouvernementales dédiées à la recherche de la vérité des crimes de la dictature militaire en Argentine, comme CELS et les Mères de la Plaza de Mayo, désigne RFI . En mars de cette année, après sa visite à Buenos Aires, le président américain, Barack Obama, a promis de divulguer des informations qui ont confirmé ce que nous savions déjà: la main de Washington dans la répression brutale du Cône Sud.

Selon les déclarations faites par le conseiller à la sécurité de la politique étrangère d’Obama elle-même, Susan Rice, il y aurait plus de 4000 documents secrets qui seraient portés à à la lumière « à la demande du gouvernement argentin. » On estime qu’il y avait plus de 30.000 disparus seulement dans ce pays.

Nazareth Balbás

Advertisements
 
2 Commentaires

Publié par le décembre 17, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Des documents de la CIA confirment que l’Opération Condor a cherché à «liquider» les défenseurs des Droits de l’Homme

  1. M.L.

    décembre 17, 2016 at 1:59

    A reblogué ceci sur Secours Rouge Québecet a ajouté:
    On le savait, du moins les gens de ma génération ne pouvait l’ignorer s’ils avaient un peu fréquenté les milieux de l’exil et pas seulement latino-américains (je pense à l’assassinat de Dulcie September) c’était de Wahington que venaient les ordres des terribles dictatures latino-américaines. L’armée française on le sait avait fourni des tortionnaires formés durant la guerre d’Algérie. Et les exilés devaient se protéger en exil, leurs organisations étaient infiltrées par des gens qui se prétendaient de gauche. Cela a donné une grande prudence aux gens de ma génération, à leur capacité à « sentir » le flic y compris dans l’excès. Je me souviens de Fournial, un des meilleurs connaisseurs de l’Amérique latine et de la méfiance qui était la sienne. L’hégémonie du PS non seulement a signifié la fin de cette méfiance mais la vague atlantiste qui niait cette réalité au profit de la dénonciation des « crimes communistes » (note et traduction de Danielle Bleitrach)
    La Maison Blanche a déclassifié plus de 500 documents confidentiels, à la demande d’une ONG, ces documents  montrent comment la CIA et le Département d’Etat ont  collaboré avec l’Opération Condor dans les dictatures du Cône Sud (Argentine , Chili, Uruguay) pour achever les défenseurs DD.HH. liés à la gauche .

    Graffiti à Buenos Aires exigeant la justice pour les victimes de la sale guerre. Soman / wikipedia.org

    L’Assassinat des exilés des dictatures sanglantes du Cône Sud faisait partie de l’Opération Condor, ont confirmé les documents déclassifiés de la CIA et du Département d’Etat.
    Il s’agit de plus de 500 documents contenant une information qui révèle comment les USA ont collaboré avec les régimes dictatoriaux en Argentine, au Chili et en Uruguay, pour « liquider » les dirigeants syndicalistes et politiques de gauche, non seulement dans leur pays d’origine, mais en Europe, où beaucoup étaient exilés et où ils étaient  engagés dans la défense des droits humains.
     » certains dirigeants d’Amnesty ont été mentionnés comme cibles ,  » dévoile l’un des rapports de la CIA, en date de mai 1977.
    Le portail de la politique argentine donne des  détails sur le fait que certains des responsables de meurtres ont été formés à Buenos Aires, ils ont voyagé en Europe déguisés en hommes d’affaires et ont eu la tâche d’infiltrer les organisations de défense des droits DD.HH. « en feignant des connexions marxistes et socialistes » .
    Un autre des documents confidentiels, cité par La Jornada, rapporte que les pays du réseau Condor avaient prévu d’anéantir les Latino-Américains vivant en France : «Avec la publication  de cette documentation révélatrice, le président Obama a fait avancer la cause des droits de l’homme en Argentine et ailleurs ,  » a déclaré Carlos Osorio, directeur de la documentation du projet Southern Cone.
    Les documents ont été rendus publics sous la pression de plusieurs organisations non-gouvernementales dédiées à la recherche de la vérité des crimes de la dictature militaire en Argentine, comme CELS et les Mères de la Plaza de Mayo, désigne RFI . En mars de cette année, après sa visite à Buenos Aires, le président américain, Barack Obama, a promis de divulguer des informations qui ont confirmé ce que nous savions déjà: la main de Washington dans la répression brutale du Cône Sud.
    Selon les déclarations faites par le conseiller à la sécurité de la politique étrangère d’Obama elle-même, Susan Rice, il y aurait plus de 4000 documents secrets qui seraient portés à à la lumière « à la demande du gouvernement argentin. » On estime qu’il y avait plus de 30.000 disparus seulement dans ce pays.

    Nazareth Balbás

     
  2. josephhokayem

    décembre 17, 2016 at 5:07

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :