RSS

WikiLeaks met au défi Obama de présenter  les documents qui incrimineraient Poutine

16 Déc

L’administration Obama envisage de révéler tout ce qu’elle  sait à propos de « l’argent de Poutine » en réponse aux prétendu «piratage» Russes, déclare le principal éditorialiste du   Financial Times.

wikileaks / RT / pixabay.com

Si le président Barack Obama veut que les documents qu’il prétend détenir  sur le président russe Vladimir Poutine, soient considérés comme « crédible » il devrait les  livrer à Wikileaks pour qu’ils soient authentifiés selon leurs standards  ont-ils, déclaté  à partir de ce portail.

« Obama devrait soumettre les  documents à WikiLeaks pour être authentifié par nos normes si il  veut être considérée comme crédible »,déclare  un tweet qui a paru aujourd’hui dans le compte rendu officiel de WikiLeaks.

Gideon Rachman,le  chef chroniqueur de politique étrangère pour le Financial Times a annoncé aujourd’hui via son compte Twitter que l’administration Obama « envisage de révéler tout ce qu’il sait à propos de l’argent Poutine ».

Avant cela, le président américain  avait promis  de  répondre aux supposées cyberattaques russes  qui cherchaient à  influencer les élections US « Je pense qu’il n’y a aucun doute , quand un gouvernement étranger tente d’altérer l’intégrité de nos élections, nous devons répondre. Et nous le ferons , où et quand nous le déciderons ,  » a déclaré Obama dans une interview avec la chaîne NPR jeudi.

Obama should submit any Putin documents to WikiLeaks to be authenticated to our standards if he wants them to be seen as credible.

renseignement américain continue d’accuser la Russie, bien que WikiLeaks ait déjà révélé ses sources

Plusieurs hauts  responsables du renseignement  américain accusent la Russie d’avoir  « piraté » le réseau informatique du Comité national démocrate en 2015 et en 2016, au cours de la campagne électorale, ainsi que les courriers privés John Podesta, chef de la campagne présidentielle du candidat démocrate Hillary Clinton.

Toutefois, le mercredi, l’ ancien ambassadeur britannique en Ouzbékistan, Craig Murray, maintenant associé à WikiLeaks, a déclaré   dans une interview avec le Daily Mail que l’origine de ces «hacks» ne sont pas en Russie , mais des documents et des e – mails publié par le portail , ils ont été livrés directement à lui lors d’une rencontre  clandestine à Washington, par un américain écoeuré « par la corruption de la Fondation Clinton. »

« Aucune des fuites n’est venue de la Russie ,  » a déclaré Murray, expliquant que sa véritable source « avait un accès légal » à cette information.  » Les documents proviennent d’une filtration interne, et non pas de« piratage » at – il dit.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le décembre 16, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “WikiLeaks met au défi Obama de présenter  les documents qui incrimineraient Poutine

  1. salim sellami

    décembre 16, 2016 at 6:08

    A reblogué ceci sur salimsellami's Blog.

     
  2. k.e guillon

    décembre 19, 2016 at 9:29

    La vérité Wikileaks s’il ment…..
    Ils devaient débouter Hillary! Et maintenant au bas ma…. mama mia.
    Vivement que l’on en soit au 48éme!

    http://wp.me/p4Im0Q-1rf

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :