RSS

Vu d’Alger : les pleureuses d’Alep

16 Déc
Les pleureuses d’Alep !
Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
Le Président tunisien aujourd’hui à Alger. Qu’est-ce qui est
attendu de Béji Caïd Essebsi ? Qu’il puisse parler avant…

… Haddad !

En attendant les primaires à gauche et le scrutin, les «buffetistes du bord de Seine», entre deux coupes de champagne et un p’tit-four, s’ennuient d’une cause. Alors, bruyamment, en faisant tanguer leurs péniches luxueuses, en trépignant du mocassin Mauboussin, ils s’en sont trouvé une nouvelle de cause : Alep, la martyre ! Mon Dieu les tombereaux de larmes qui s’abattent en tsunami permanent, continu sur les écrans de toutes les chaînes. «En libérant Alep de l’Armée islamique, de Daesh, Assad a fait couler un bain de sang effroyable.» A lire comme ceci «Effroyaaaaaaable» pour rester dans le ton mondain de ces déclarations ! Eh oui, mon coco, Bachar a récupéré une ville de son pays, l’a débarrassée de la vermine verte et noire. Et tu voulais qu’il la libère comment, Alep ? En chantant «Hallelujah» de Léonard Cohen et en agitant de beaux fanions couleur arc-en-ciel, tout en invitant les snipers barbus à faire l’amour, pas la guerre ? Ils sont marrants les neurasthéniques désœuvrés du bord de Seine, tout de même ! Ils jurent aux victimes de Nice, du Bataclan et de Charlie qu’ils mèneront une guerre sans merci contre leurs assassins, et dans le même temps, dans un drôle d’exercice de bipolarité, ils reprochent à Bachar de faire le boulot, tout le boulot, celui de nettoyer Alep du cancer intégriste et d’en libérer la population. Je ne connais pas de guerre propre. Encore moins lorsqu’il te faut en mener une de guerre contre la plus sale armée du monde, la plus bouchère des milices, la plus sanguinaire des phalanges, Daesh. A Alep, ce sont les armées russes et syriennes qui sont allées au casse-pipe pour libérer quartier après quartier. Au même moment, à des milliers de kilomètres, les péniches s’offusquaient de la violence inouïe de cette offensive contre les tangos. Je pense, très humblement, que les péniches devraient s’occuper de sujets plus en rapport avec leurs Mauboussin. Comme les particules fines diesel et le pic de pollution à Paris ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 3245

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le décembre 16, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Vu d’Alger : les pleureuses d’Alep

  1. leca

    décembre 16, 2016 at 7:18

    Excellent !
    Bon, les pinailleurs comme moi diront à notre ami Hakim que Mauboussin fait surtout dans les bijoux. Il s’agit peut- être de Louboutin mais il ne chausse que les femmes.. On est loin de la politique, encore que la particularité des chaussures Louboutin soient les semelles rouges.
    Quel temps fait il à Alger ? Ici à Paris il fait froid. je regrette ma Corse. Je vais enfiler des multi-polaires juste pour faire plaisir à histoireetsociété

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :