RSS

Les amis de nos amis

13 Déc
 Après un long suspense, Donald Trump a fini par jeter son dévolu sur le patron d’Exxon Mobil, Rex Tillerson pour occuper le poste de secrétaire d’État.C’est-à-dire avoir en charge la diplomatie de Trump. Le pouvoir des monopoles sans complexe, mais ce n’est pas tout.

Rex Tillerson est surtout connu pour ses liens étroits et anciens avec la Russie et “avec le président russe Vladimir Poutine, ce qui lui a notamment valu de se voir remettre la médaille de l’Ordre de l’amitié russe en 2013”.

Rex Tillerson et Vladimir Poutine ont fait connaissance dans les années 90 quand le premier supervisait un projet d’Exxon sur l’île de Sakhaline et ont renforcé leurs liens quand le second a pris le pouvoir après la démission de Boris Eltsine le 31 décembre 1999.
Cette amitié sera couronnée par un accord historique signé en 2011 entre le géant énergétique public russe Rosneft et Exxon pour explorer et forer ensemble l’Arctique et la Sibérie.

Cet accord, évalué au départ à 3,2 milliards de dollars mais pouvant potentiellement générer 500 milliards en fonction des découvertes de gisements, est actuellement gelé par les sanctions occidentales contre la Russie.

Qui plus est, la compagnie pétrolière Exxon Mobil a “des contrats de plusieurs milliards de dollars avec Moscou, qui pourrait profiter de la levée des sanctions américaines prises contre la Russie

Et puisque nous sommes en pleines supputations, souvenez-vous, Le Monde titrait il y a peu: le patron de Total, Christophe de Margerie, tué par la CIA ? et le quotidien du soir français ajoutait « Un an après la mort du patron de Total dans un accident d’avion à Moscou, une « information » récurrente impute sa disparition aux services secrets américains »

.Maintenant au moins les choses sont claires, Chritophe de Margerie était un ami de Poutine et il se moquait des sanctions en particulier quand il s’agissait de l’exploitation du pétrole de l’Arctique. Voilà on a enfin compris que c’était un coup d’Exxon… (1)

Vous pensez que j’exagère? Oui je l’avoue, il faut une bonne dose d’imagination pour penser que le PDG d’Exxon a engagé quelques membres de la CIA pour faire la peau à celui de Total, mais est-ce que cela ne revient pas au même, pire encore quand on songe au nombre de gens qui s’étripent de par le monde pour engraisser ces gens-là… En outre, en matière de complotisme, je suis nettement dépassée par ceux qui s’obstinent à dire que si Trump est élu c’est Poutine à qui il le doit : Pourquoi ont-il besoin d’aller chercher Poutine alors qu’il suffit d’imaginer qu’un certain nombres de monopoles en ont assez des « sanctions » américaines prises pour les intérêts de l’émir du Qatar ou pour le roi du chocolat en Ukraine… Ce qui parait exact en revanche c’est que tout ces gens là ont des moeurs de spadassin et que l’ère Trump en est la mise à jour, alors que la vénale Clinton se maquillait encore de droit de l’hommisme et de prétextes démocratiques, avec Trump c’est le capitalisme dans l’exhibitionnisme du profit… Marx a parlé du capitalisme faisant tomber les illusions et les fleurs dont se paraient les sociétés antérieures, il restait quelques fleurs de l’hypocrisie humanitaire et démocratique, elles viennent de tomber. …..

Entre nous les amitiés de Clinton sont du même genre, le « donateurs » de sa fondation ne se gênaient pas y compris les étrangers, saoudiens ou ukrainiens. Visiblement les postes de président et ceux de secrétaire d’Etat aux Etats-Unis sont de l’ordre des marchés dans l’exploitation des ressources et la concurrence intermonopliste, l’impérialisme dans toute sa crudité. Avec la logique ultime: la meilleure manière de défendre les intérêts nationaux c’est de défendre les miens propres moi le capitaliste… Et vous croyez qu’un Macron est si éloigné de cette conclusion et de cette cynique mise en évidence? Après sarkozy et d’autres, avec l’illusion qu’en marchant pour lui vous finirez par en recevoir récompense…

Danielle Bleitrach
(1) Il reste toujours le lot de consolation de la diplomatie française à la Fabius ou à la Ayrault et de savoir que nos trois comiques troupiers Duflot, Mariton et Menucci qui sont bloqués à la frontière syrienne comme la dite diplomatie.

Publicités
 
7 Commentaires

Publié par le décembre 13, 2016 dans Uncategorized

 

7 réponses à “Les amis de nos amis

  1. histoireetsociete

    décembre 13, 2016 at 2:14

    The saker est un site fasciste proche de Dieudonné et Soral il est interdit ici.

     
  2. JACQUES LACAZE

    décembre 13, 2016 at 3:35

    Merci Danielle. Il est en effet très important de publier ces infos. Je pense qu’il faut les analyser principalement comme un tournant important dans le façon de diriger pour la classe dominante. Ceci en ce que, ce sont des membres de cette classe capitaliste qui prennent les commandes. Ils se contentaient de les laisse aux politiciens pourris à la Clinton et autre Valls.
    Et le fait, de ne plus, faire confiance à ses larbins patentés, comme les Clinton, soit un signe de solidité de leur pouvoir. Je interpréterait plutôt comme un approfondissement de la crise politique. Ce me semble une question importante à débattre ??????? …….

     
  3. leca

    décembre 13, 2016 at 4:35

    La stratégie de Trump est simplette , il s’agit de casser l’alliance sino-russe insupportable pour les USA en faisant des risettes à Poutine et les gros yeux aux Chinois. Cela avait bien marché (mais en sens inverse, les risettes à la Chine) du temps de Nixon grâce au révisionnisme de Kroutchev et au maximalisme de Mao. Mais time they are a changin, et les dirigeants des deux pays ne devraient probablement pas tomber dans ce piège que leur tend mister Tambourine Man Trump qui devrait réfléchir aux deux vers de cette chanson :
    Though I know that evenings empire has returned into sand
    Vanished from my hand.

     
  4. histoireetsociete

    décembre 13, 2016 at 4:53

    Il y a peut-être de ça Leca mais pas seulement et je te trouve un peu en train de penser à reculons à partir de ce que tu as déjà vécu la querelle sino soviétique. je pense que cet imbécile de kissinger dsoit donner ces conseils là à Trump… Il faut remettre ça et diviser russes et chinois. Mais je crois qu’il y a autre chose, l’attitude de Netanayoun le prouve, mais personne ne s’interesse au texte sur Israël, parce que le lecteur n’aime pas être bouculé dans ses certitudes. Un communiste a envie de crier vive Fidel et vive les pauvres palestiniens, et il s’en contente… Mais il faut être un peu moins paresseux…

    En l’état j’ai deux choses à préciser par rapport à cette idée de diviser russes et Chinois
    1) est-ce qu’est suffisament pris en compte le fait que les Etats-Unis n’ont plus les moyens ni financier, ni politique de faire face à leur hégémonie?
    2) Est-ce ils ne sont pas par rapport à cette situation en train d’envisager d’abandonner l’Europe, certes pour endiguer la Chine mais y voir aussi un potentiel d’échange économique et de prospérité qu’ils ne trouvent plus en Europe et au Moyen orient.

    Ces deux faits nous incitent à voir la manière dont la classe capitaliste prend directement en main ses intérêts d’une autre manière peut-être.

     
  5. John V. Doe

    décembre 13, 2016 at 7:45

    En réponse au point 1 de la réponse de Danielle à Leca, Trump dégage déjà des moyens financiers en demandant aux européens d’assumer leur défense eux-mêmes et les accompagne en s’arrangeant avec la Russie. L’eurocratie n’aura plus d’autre choix que de renouer avec cette dernière. C’est en tout cas ce que je comprend des déclarations trumpiennes déjà publiées.

     
  6. leca

    décembre 14, 2016 at 2:56

    Je ne sais pas. Cela fait des années que j’entends et je lis que l’hégémonie américaine est battue en brèche et que ses contradictions internes conduisent le pays à sa perte etc etc. Cela se disait déjà du temps du sputnik et ensuite dans les années 70 autour de la guerre du vietnam. L’empire s’effondre mais il est toujours là et d’autres ne sont plus là.et c’est toujours au moment de son agonie annoncée qu’il relève la tête et frappe le plus durement.
    L’impérialisme c’est comme l’océan, ce sont des vagues qui déferlent en permanence. Le camp du progrès , s’il existe, reste lui sur ses positions essentiellement défensives. Cuba a survécu et cela tient du miracle, l’armée syrienne gagne .. des villes syriennes, et la Crimée était déjà russe.
    Pendant ce temps Obama récupère l’amérique latine en démolissant pièce par pièce l’espoir bolivarien dont il ne restera bientôt plus rien, et bunkerise les ex pays socialistes comme jamais .
    Alors que beaucoup ne théorisaient que sur le pivot asiatique.

    (au passage je ne pense pas que Kissinger soit un imbécile; Allende s’en serait aperçu)

     
  7. histoireetsociete

    décembre 14, 2016 at 3:13

    j’ai eu peut-être tort de dire que c’était un imbécile mais comme je l’ai expliqué par railleurs, mon ami Jorge Risquet qui a négocié avec lui à partir de l’Angola m’a dit à quel point il était surfait et comment il avait bénéficié de la divine surprise de la querelle sino-soviétique entre autres. mais pour revenir à l’essentiel selon la bonne vieille dialectique la quantité à un moment se change en qualité. je viens de publier après l’avoir traduit un article sur la relation sino-américaine vu du côté de Trump… excuse moi mais je le trouve infiniment plus intéressant que ton pietinnement sur place le tout dans une période relativement courte qui est notre propre vier, l’empire romain a mis mille ans pour tomber et de là on est passé directement à la découverte de l’Amérique (chute de Constantinople et découverte de l’Amérique même moment), l’ascension de la bourgeoisie a duré 600 ans, la fin de l’hégémonie américaine est nettement plus rapide même si effectivement la grande caractéritique de la période est qu’il n’y a pas de repreneur.
    Une des choses qui m’énerve le plus est ce double discours que je subis depuis des années, ceux qui refusent de voir ce qui est en train de changer et ne voient que la répétition du même sans même envisager la moindre dialectique non une simple ballotement de vieillards grincheux et de l’autre côté il y a ceux qui croient que je suis une « nostalgique » d’un temps dépassé celui de l’Union soviétique. ces derniers ne voient pas que ce sont sur les traces du passé que ceux qui font l’histoire envisagent l’avenir d’où ma volonté de déterrer les cadavres, ce qui bloque la transformation. mais dans le même temps, me faire taxer de nostalgie par des gens qui refusent de voir les contradictions qui s’accumulent me tape sur le système pour dire les choses simplement.
    Non je crois que j’ai appris cela des Cubains, quand ils ont choisi de résister il a fallu très vite qu’ils comprennent le monde nouveau dans lequel ils étaient jetés. Si tu veux résister il faut être lucide à la fois à ce qui a disparu, ce que cette disparitions laisse dans le coeur des hommes et être très conscient de la nouvelle situation pour y faire face.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :