RSS

Avec l’histoire de Moscou imposant l’élection de Trump où veulent-ils exactement en venir?

12 Déc

Afficher l'image d'origine

je me demande où ils veulent exactement en venir? « Ils » je parle d’abord du Washington post qui a mené campagne pour Hillary Clinton et qui maintenant publie sur foi de « responsables » qui auraient pris connaissance d’un rapport de la CIA qui conclurait que la Russie a interféré dans l’élection présidentielle américaine pour aider Donald Trump à l’emporter. Selon le journal, des agents de la CIA ont indiqué à des élus qu’il était « assez clair » que le but de Moscou était d’aider Donald Trump à gagner, d’après des responsables qui ont parlé au journal. Le Washington Post note toutefois que l’évaluation de la CIA est loin de constituer un rapport en bonne et due forme reflétant la position des 17 agences américaines du renseignement.

Parce que le « ils » ne se limite pas au Washington post : tout part de la demande de Barack Obama d’a voir un rapport complet sur les piratages informatiques de la campagne. De là on dérape sur les interférences de Moscou supposées. On a déjà vu ça avec le brexit, la main de Moscou sur les démocraties occidentales.Le machiavélique Poutine plaçant à leur tête des pions qu’il déplace à sa guise. Non content de gagner les élections chez lui, y compris par le bourrage d’urnes, le voici devenu directeur de campagne universel.

Pourtant la nouvelle paraît un tantinet bidonnée:  le Washington Post,explique que  « des interrogations demeurent. Le renseignement américain ne dispose ainsi d’aucune preuve montrant que des responsables du Kremlin auraient « ordonné » à des intermédiaires de transmettre les e-mails piratés à WikiLeaks », C’est ce qu’a noté un interlocuteur du quotidien.

Cette intéressante nouvelle est reprise par tout ce que la presse occidentale compte de plus sérieux et de là par le Web, mais exactement où cela peut-il les mener? la tonalité générale de l’information semble le disputer aux rumeurs les plus bidons des complotistes de la fachosphère. Soyons cyniques, cela présenterait un intérêt si l’élection à la présidence des Etats-Unis n’était pas bouclée et s’il s’agissait  par la rumeur d’influer sur le scrutin, mais là on se demande quel est le but de l’opération.

Est-ce qu’ils sont dans l’état d’esprit de Michaël Moore qui pour avoir prédit l’élection de Trump se prend pour le « poulpe » à la veille d’un match, maintenant convaincu que le président ne terminera pas son mandat de quatre années en raison d’une démission ou d’une destitution…«Voilà ce qui va se passer et c’est pourquoi nous ne souffrirons pas durant quatre années avec Donald Trump, parce qu’il n’a pas d’idéologie, mise à part son idéologie à la Donald Trump», a affirmé Michael Moore sur MSNBC. «Et quand vous êtes un narcissique comme cela, qui est tellement narcissique puisque tout tourne autour de lui, il va, peut-être sans le vouloir, briser la loi. Il va briser la loi parce qu’il pense seulement à ce qui sera le meilleur pour lui.»

Donc il démissionnera ou sera destitué.

Est-ce que  « l’enquête » de la CIA rapportée par le Washington post qui ne peut prétendre ni prouver réellement que Poutine a fait Trump, ni que cette allégation suffirait pour mettre en cause l’élection de Trum est alors  le début d’une sorte de coup d’Etat permanent destiné à rendre totalement cinglé Donald Trump?

Bonjour les dégâts, rendre fou un président des Etats-uNis qui dispose de la possibilité de déclencher l’apocalypse nucléaire même s’il y a de fait plus de garde fous que pour notre propre président qui lui peut réellement faire n’importe quoi sans rien demander à personne… ce n’est pas très rassurant.

Le fait est qu’en dehors de cet intéressant objectif : rendre complètement fou un président qui paraît effectivement manquer naturellement de retenue on ne voit pas le but de cette accusation invraisemblable. Ou elle est totalement infondée et on se demande si ceux qui ont lancé des accusations sans fondement contre le président de la Russie ne sont pas eux mêmes complètement irresponsables. Ou elle a des preuves de ce qu’elle allègue et alors il faut destituer Trump et déclarer la guerre à Poutine. Tout le reste n’est que ragôts, agitation vaine par laquelle la grande démocratie Etatsunienne fait la preuve de sa totale décomposition.

Danielle Bleitrach

Advertisements
 
2 Commentaires

Publié par le décembre 12, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Avec l’histoire de Moscou imposant l’élection de Trump où veulent-ils exactement en venir?

  1. etoile rouge

    décembre 12, 2016 at 4:35

    Le mensonge et la rumeur comme élément d’un coup d’état…ou assassinat? Les USA ce GRAND PAYS DEMOCRATIQUE?
    Parce que l’autre , la candidate, elle est claire et pas du tout dangereuse? C’est bien sous OBAMA que l’OTAN c’est à dire les USA ont décidé de mener guerre à tous ceux qui contestent les intérêts américains sachant que ceux ci considèrent que la domination mondiale est leur intérêt. Autrement dit la guerre générale ou la soumission! C’est bien une députée démocrate qui indique que les USA subventionnent les pays soutenant le terrorisme ( député d’HAWAÏ). C’est les mails de WIKILEEKS qui montrent la corruption de Mme CLINTON et donc du parti qui la soutient ..
    TRUMP est peut-être dangereux mais la maquerelle CLINTON tout autant. Sa police assassine de la même façon que les einsatzsgruppen . Voyez les cassettes nombreuses contre le peuple noir ou pas!

     
  2. etoile rouge

    décembre 12, 2016 at 4:42

    Question violence raciste vaut mieux habiter la HAVANE que NEW YORK

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :