RSS

J’admire Fidel, dit Oliver Stone à La Havane

11 Déc

Stone est au festival du film de La Havane et il livre quelques remarques sur Fidel et sur l’affaire Snowden, son propre film (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)

Oliver Stone présentera

Le cinéaste américain Oliver Stone a déclaré samedi à La Havane son admiration pour Fidel Castro, en notant qu’il est l’un des « rares » Américains qui ont pris connaissance de la fin du leader cubain « sans penser qu’il était un hérétique. ».

«Je peux dire que j’ai aimé sa forte personnalité, son pouvoir. Je l’admire pour ce que j’ai appris dans ces interviews, et parce qu’il n’a pas hésité à se dresser et défendre ses idées,  » a dit Stone, qui est l’un des invités spéciaux du 38e  Festival du Film de La Havane .

«Je pense que je suis l’un des rares Américains qui l’a entendu parler sans penser qu’il était un hérétique, » a-t-il déclaré à l’Agence de Nouvelles de Cuba.

Lauréat de trois Oscars (1978, 1986 et 1989) et connu pour ses documentaires sur Fidel: « Comandante » (2003), « A la recherche de  Fidel » (2005) et «Castro en hiver » (2012), Pierre a expliqué qu’il avait connu  Fidel, mort il y a 15 jours à 90 ans, en 1987 et que la première rencontre avait eu « une grande influence » sur sa carrière.

«Je viens d’une famille plutôt conservatrice, qui m’a appris à ne pas être tolérant alors j’étais très ironique à l’idée de cette expérience, un  Voyage à Cuba et une rencontre avec  Fidel, » a-t-il ajouté.

Stone a présenté à La Havane, hors compétition, son film biographique sur Edward Snowden, qu’il qualifie comme « un exercice sérieux de journalisme et de cinéma. »

« Nous avons traité des faits, personne ne connaît les rouages de la NSA (National Security Agency des États-Unis) et personne ne parle afin que les gens comprennent l’importance de la dénonciation de Snowden « , a-t-il dit.

En présentant son film au Festival du Film de San Sebastian en septembre, Stone a expliqué qu’il n’a pas cherché à présenter l’ex-analiste de l’intelligence comme un héros, mais de montrer les raisons qui l’ont conduit à révéler le vaste programme d’espionnage que les États-Unis ont lancé après les attentats du 11 septembre 2001.

Dans le Festival de La Havane, qui a commencé jeudi, sont présentés 437 films dont 111 en compétition dans les catégories de longs, moyens et courts métrages, premiers films,  documentaires et d’animation.

(A partir des informations de l’AFP)

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 11, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :