RSS

‘Trump surestime le pouvoir des USA »: la Chine met les feux de signalement dans un éditorial sévère

07 Déc

 Le feuilleton des relations sino-américaine se poursuit. Trump en réponse à l’indignation chinoise  en rajoute une couche: « Nous leur vendons des armes (au Taiwanais) mais moi je n’aurais pas le droit de répondre au téléphone »  Il se déplace sur un terrain miné en officialisant une vente d’armes qui irrite déjà la Chine. Il tweet à tours de bras des insultes comme s’il était dans une querelle d’ivrogne dans un bar. Un article du tabloïd (Global Times) du quotidien du peuple fait le point en considérant que la Chine doit se préparer à une situation dans les relations sinoaméricaines sans équivalent et qu’elles peuvent conduire à une guerre nucléaire. La Chine doit se préparer à toutes les éventualités et Trump surestime le pouvoir des USA tout en ignorant ce que la puissance impose à celui qui l’exerce. (note et traduction de Danielle Bleitrach pour Histoire et societe)

U.S. President-elect Donald Trump (L), China's President Xi Jinping (R). © Reuters
La récente rupture du président élu Donald Trump avec le protocole  sur  Taiwan – suivi de tweets effrontées dirigés contre  la Chine – ont conduit  Global Times de Pékin  à émettre une critique cinglante sur le personnage,, une rupture avec  leur approche jusqu’ici  mesurée sur les  États-Unis.

Trump a provoqué l’ indignation la la  semaine dernière quand il a pris un appel téléphonique avec le leader taïwanais Tsai Ing-wen, que la Chine ne reconnaît pas comme un représentant officiel. Cela a irrité Pékin, et  Trump s’est mis  à tweeter toute  une série de messages posant des  problèmes sur la politique commerciale chinoise en réponse – ainsi que se demandant pourquoi il ne peut pas avoir un appel téléphonique avec le leader taïwanais lorsque les États-Unis lui  vendent  déjà ouvertement des armes.

Interesting how the U.S. sells Taiwan billions of dollars of military equipment but I should not accept a congratulatory call.

Un nouvel éditorial est paru   dans le Global Times, une  tabloïd du journal le Quotidien du Peuple du Parti communiste visant  à riposter au président élu, interrogeant ses intentions à l’ égard de Pékin.

« On ne sait pas  si Trump a attaqué  la Chine parce qu’il avait été irrité par certains commentaires réprimandant  sa réception d’ un appel téléphonique du dirigeant de Taiwan Tsai Ing-wen, ou si ça a été   une nouvelle étape murement  réfléchie  dans une politique envers  la Chine . Quoi qu’il en soit, sa réponse est stupéfiante, «  déclare l’éditorial.

Les auteurs se demandent également si l’ «imprévisible» Trump n’est soudainement encore plus  isolationniste qu’ il le prétend , et s’il a été stimulé par une force extérieure pour adopter  une ligne dure avec la Chine, qu’il a plus tôt a également accusé dans un tweet de « [dévaluation] de la monnaie américaine » et de  la construction « d’un complexe militaire massif » sur une île contestée de la mer de Chine du Sud.

« Peu importe les raisons qui sont derrière remarques scandaleuses de Trump, il semble inévitable que relations sino-américaines vont connaitre une recrudescence   de problèmes sur un mode inusité  pour la première fois  à la Maison Blanche par rapport à  tout autre prédécesseur. Nous devons être pleinement préparés, mentalement et physiquement, pour ce scénario « .

Mais le point principal de Pékin ici est que Trump devra  s’incliner devant  la Chine – parce qu’il est le joueur le plus fort, sur le plan économique.

« Trump peut faire beaucoup de bruit , mais cela  ne le dispense pas des règles du grand jeu de la  puissance» , écrit le Global Times. « Il ne dispose pas de ressources suffisantes pour faire face à la Chine aussi étourdiment, la deuxième plus grande économie, le plus grand pays de négociation et une puissance nucléaire. Ses nombreuses paroles   ne deviendront pas des actes. De plus, sauf pour certains radicaux politiques, la plupart des gens aux États – Unis ne veulent pas prendre le risque de sombrer dans un conflit majeur nucléaire  « .

Il suit une suggestion que toute la puissance retrouvée va la tête de Trump.

« Remarques irréfléchies Trump contre une puissance majeure montre son manque d’expérience dans la diplomatie. Il a peut-être surestimé la puissance des États-Unis. Il peut déjà être obsédé par le pouvoir qu’il est sur le point d’avoir  … Il peut aussi croire que si la Chine, la plus grande puissance après les Etats-Unis, est impressionné par Washington, cela va l’aider  résoudre tous les autres problèmes « .

L’éditorial promet alors que la Chine va s’adapter aux nouveaux défis d’une présidence de Trump, et « doit être déterminée à affronter  ses demandes déraisonnables durant son règne , et se battre si ses mouvements nuisent aux intérêts de la Chine, quelles que soient les conséquences du dynamique de la relation sino-américaine « .

La Chine et Taiwan sont sur un terrain particulièrement fragile en ce moment, puisque  Tsai est connue pour son opposition à une Chine unifiée, tandis que la Chine  considère Taiwan comme une province. Les Chinois ne cachnte pas que les armes que récemment les États-Unis ont vendu à Taiwan  a été une source de beaucoup de colère.

En ignorant  le champ de mines potentiel, Trump a répindu aux félicitations de  Tsai pour sa récente élection (bien plus tard, il a tweeté le contenu de sa conversations avec  Tsai à qui il avait suggéré de l’appeler).

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 7, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :