RSS

Poutine pratique la méthode Coué en contemplant Trump…

05 Déc

Poutine: Trump est intelligent, il va bientôt être conscient des niveaux différents de responsabilité

Russian President Vladimir Putin © Mikhail Klimentyev
Si en Russie, les communistes avaient tout de suite dénoncé Trump en voyant en lui le plan B de l’impérialisme, d’autres comme le pitre nationaliste Jirinovski s’étaient bruyamment réjoui. Les communistes avaient vu en lui le milliardaire que l’établissement avait propulsé dans la mesure où l’échec des démocrates était patent.
Vladimir Poutine, le président russe, a manifesté comme les Chinois sa volonté de travailler avec les Américains, il réitère ici sa proposition, mais si on sait lire entre les lignes on a l’impression qu’il emploie un peu la méthode Coué :
« Le succès commercial de Donald Trump veut dire qu’il est est un homme intelligent qui va rapidement s’adapter à son nouveau rôle en tant que président« .
Est-ce qu’il peut exister une indépendance nationale dans un monde marqué par la mondialisation capitaliste? 
Cela appelle deux remarques: la première est que si Poutine est incontestablement un homme d’Etat, un des meilleurs de la période, est-ce qu’on peut pour autant considérer qu’il n’a pas atteint ses propres limites, celle de ses liens avec une oligarchie prête à se vendre aujourd’hui comme hier ?
Comme le déclarait dans un récent article Harari, un des anthropologues les plus influents face aux grandes mutations et défis de l’espèce :
« Pour moi, le problème est que le système politique ne fait pas son travail. Il n’y a aucun parti qui pense à l’avenir de l’humanité. Prenons le cas de la Russie: il y a 100 ans, Lénine avait une vision futuriste et une mauvaise technologie disponible. Il a pensé à la façon de créer une nouvelle société et à détruire celle qui était là. Aujourd’hui, Vladimir Poutine a une technologie beaucoup plus sophistiquée que Lénine, bien que sa plus grande ambition se résume à essayer de retrouver pour la Russie l’empire des tsars.Vous devez comprendre que la politique a perdu la capacité à avoir des visions avec un sens de l’humanité, mais ils se trompent et sont cruels. »(1)
il y a une grande différence entre un Lénine capable d’inventer un nouveau monde et y compris de construire une URSS qui dépasse les effets du colonialisme russe pour créer une fraternité entre des peuples, donner un sens à la mosaïque qui aujourd’hui retrouve des tensions avec les intérêts oligarchiques.
Pratiquement ce sur quoi Poutine table pour reconquérir un rôle pour la Russie a été mis en place sous l’Union Soviétique.
Comment peut-on prétendre respecter la dialectique entre intérêt national, intérêt privé et paix internationale et concurrence monopoliste?
De cette première proposition en découle une seconde, l’intelligence déployée dans les affaires, l’accumulation du capital par n’importe quel moyen n’est peut-être pas celle qui convient dans la tâche que décrit Vadimir Poutine lui-même, à savoir la construction de nouvelles collaborations dans un monde multipolaire. Notons que nous avons parlé de méthode Coué, incontestablement la plaidoirie de Poutine en faveur de la prise de conscience de Trump est suscitée par les premiers pas de Trump sur la scène internationale en particulier l’affaire de Taiwan et de la Chine, autant que la nomination de son entourage. .

 » Le fait que Trump a réussi à atteindre le succès dans les affaires, donne à penser qu’il est un homme intelligent », a déclaré M. Poutine dans une interview avec la chaîne NTV de Russie.  » Et comme il est intelligent, cela signifie qu’il sera pleinement et assez rapidement au courant d’un niveau de responsabilité différent. Nous supposons qu’il agira de cette façon « , a-t-il ajouté.

Vladimir Poutine a également abordé la situation géopolitique actuelle, en disant   comment les tentatives pour établir un monde unipolaire ont échoué. C’est peut-être d’ailleurs ce qui explique l’élection de Trump, pas seulement un Trump produit des révoltes populaires mais un Trump qu’a laissé accéder au pouvoir le capital qu’il s’agisse de celui de Wall Street comme celui du complexe industrialo militaire et qui depuis longtemps notait l’échec d’Obama.

 » Je crois que ce n’est pas un secret, tout le monde peut voir que beaucoup de nos partenaires préfèrent se référer aux principes du droit international, parce que l’équilibre du pouvoir dans le monde est progressivement restauré , » dit-il.

 » Mais cela est inévitable! Les tentatives pour créer un monde unipolaire n’ont pas réussi. Nous vivons dans une autre dimension. La Russie a toujours eu ce point de vue – que, tout en protégeant nos intérêts nationaux, nous devons respecter les intérêts des autres pays. Donc, cela est la façon dont nous établissons des relations avec d’autres pays .  »

Cette analyse qui présente un fait incontestable, c’est-à-dire l’impossibilité désormais pour les Etats-Unis et leurs alliés de prétendre à eux seuls gérer la planète  remet en cause la première proposition de Poutine concernant Trump: il lui suffirait d’avoir l’intelligence de l’homme d’affaire, du capitaliste à la recherche d’une accumulation de profits pour penser un monde multipolaire. Penser dialectiquement les intérêts nationaux dans le respect de ceux des autres est un exercice qui paraît pour le moment totalement incompatible avec « l’intelligence » de Trump.

En début de  cette semaine, lors de son discours annuel aux législateurs russes, M. Poutine a déclaré que Moscou est prêt à coopérer avec la nouvelle administration américaine, soulignant, « nous avons une responsabilité partagée pour assurer la sécurité internationale.  »

Visiblement Trump n’a pas encore compris que l’Etat capitaliste était l’instrument destiné à défendre les intérêts du capital malgré la concurrence acharnée qui caractérise justement le capitalisme. Il n’a pas plus compris la logique des relations internationales basées sur le respect de la souveraineté de chacun. C’est exactement le contraire du mode d’intelligence qu’il a acquis au cours des années. Elevé dans une famille du Klux klux Klan, il est convaincu de l’inégalité entre races et classes. Peut-être Poutine pense-t-il de même mais il a subi l’emprise du communisme et donc une certaine conception de l’égalité et de l’intérêt général. Il suffit d’analyser un des derniers géant de l’histoire communiste qu’était Fidel Castro pour mesurer à quel point le capitalisme est incapable d’atteindre ce mode d’articulation entre intérêts nationaux et internationaux.

Je crois simplement qu’il découvre à quel point Trump est totalement ingérable, inculte, brutal et qu’il cherche un mode d’emploi.

Il a également déclaré que la Russie est prête à participer à la résolution des crises mondiales et régionales si nécessaire.

 » Nous comprenons l’étendue de notre responsabilité et nous sommes sincèrement disposés à prendre part à la résolution des problèmes mondiaux et régionaux, bien sûr, où notre participation est appropriée, nécessaire et demandée,  » a déclaré le président. Pour diner avec le diable il faut des couverts à long manche, la flatterie dans l’attente est la méthode la plus brutale et dont on peut espérer de l’efficacité quelle que soit le « mode d’intelligence » que l’on subodore chez l’autre.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 5, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :