RSS

L’obscénité de Donald Trump sur Fidel Castro Ruz, par Leyde E.Rodriguez Hernandez

04 Déc
 Afficher l'image d'origine

Voici la réponse à Trump, argumentée et ouverte sur un avenir inquiétant,  d’un ami cubain, spécialiste des relations internationales. Le calme des Cubains face à l’imprévisible, au médiocre (note et traduction pour Histoire et société par  Danielle Bleitrach

Le président nouvellement élu de l’empire américain, Donald Trump, a sorti ses griffes  sur  Cuba  avant son arrivée à la Maison Blanche le 20 janvier 2017, comme s’il était encore dans la campagne électorale qui lui a donné un étrange triomphe pour la plupart des ploutocraties de la planète, parce qu’il a près de deux millions de moins de votes électoraux que sa rivale Hillary Clinton, elle-même une éminente représentante des intérêts de l’establishment impérialiste. Et cette allusion scandaleuse à Cuba était liée à la mort du leader historique de la Révolution cubaine Fidel Castro Ruz, elle a provoqué le rejet de la majorité du peuple cubain. Selon les informations rapportées par plusieurs médias comme USA et Russie Today,le nouvel empereur Yankee a vociféré contre le défunt leader de la Révolution cubaine avec des épithètes et des insultes, ce qui démontre l’indécence et l’agressivité politique qui caractérise l’idéologie néo-fasciste de son gouvernement, également appelé conservateur ou d’extrême-droite.

Voici un bref résumé des irrespectueuses déclarations de l’abominable multimillionnaire qui va régir les destinées de la principale puissance impérialiste de notre temps.

« Aujourd’hui, le monde salue la mort d’un dictateur brutal qui a opprimé son peuple pendant près de six décennies. L’héritage de Fidel Castro se réfère à des pelotons d’exécution, le vol, des souffrances inimaginables, la pauvreté et le déni des droits fondamentaux de l’homme.

Alors que Cuba reste une île totalitaire, je souhaite que ce jour signifie la fin  des horreurs qui ont duré trop longtemps, et que cela aille vers un futur dans lequel le merveilleux peuple cubain vive enfin dans la liberté qu’il mérite

Bien que les tragédies, les décès et la douleur causées par Fidel Castro ne puissent être effacées, notre gouvernement fera tout son possible pour que le peuple cubain puisse enfin commencer son voyage vers la prospérité et la liberté. Je me joins aux  Cubano-Américains qui m’ont soutenu pendant la campagne présidentielle, y compris l’Association des anciens combattants de la 2506 Brigade qui m’a donné son appui, en espérant qu’un jour proche ils verront un Cuba libre « .

..

A ces déclarations inacceptables, qui offensent le peuple cubain, on peut facilement répondre. Quant à moi, je veux juste réagir avec les arguments suivants:

Aujourd’hui, le peuple cubain, le monde progressiste et anti-impérialiste se souvient et se rappelle la libération du peuple cubain de la domination américaine sur Cuba, établie par une intervention militaire depuis la fin du XIXe siècle jusqu’en 1959, qui a marqué la souveraineté et l’indépendance  définitive du peuple cubain.

Merci, merci Fidel! Jamais nous n’oublierons qui nous a affranchis de l’impérialisme yankee, et qu’avec le peuple cubain vous avez construit une société différente: l’altruisme, la solidarité et beaucoup plus juste et démocratiques que les sociétés capitalistes occidentales. Et grâce à vous et l’internationalisme du peuple cubain, beaucoup d’autres personnes dans le Sud ont été rendues plus libres du colonialisme et du néocolonialisme imposé durant des siècles d’oppression par les puissances capitalistes occidentales.

Cuba a remporté sous la direction de Fidel Castro, malgré le harcèlement continu extérieur des États-Unis, des résultats exceptionnels dans le développement humain: l’abolition du racisme, de l’émancipation des femmes, l’éradication de l’analphabétisme, la réduction drastique de la mortalité infantile, l’élévation du niveau culturel général… en termes d’éducation, de santé, de recherche médicale et de sport, Cuba a atteint des niveaux qui le placent dans le groupe le plus efficace des nations. Merci, merci Fidel!

Pour ses réalisations sociales et politiques, Cuba restera une île anti-impérialiste  révolutionnaire, anti-capitaliste. La mort de Fidel et son héritage signifie un moment de réaffirmation de nos  idées justes pour un avenir meilleur, plus prospère et durable, pour améliorer notre liberté, l’indépendance complète et la préservation du socialisme.

A Miami, dans la  8ème rue à Little Havana, le quartier cubain de cette ville, des centaines de personnes sont descendues dans les rues pour célébrer la mort de Fidel Castro. Le prochain occupant de la Maison Blanche, Donald Trump, a rejoint par opportunisme les secteurs indésirables et imprésentables minoritaires des Cubano-Américains qui l’ont soutenu pendant la campagne présidentielle, y compris les survivants de la brigade mercenaire muggy 2506, vaincue par Fidel et les Cubains dans les sables de Playa Girón (baie des Cochons), en moins de 72 heures. Ainsi, le Trump haïssable a rejoint les terroristes de Miami dans leur lutte contre le gouvernement et le peuple cubain. Et ceci est le fruit également de son  incapacité morale et intellectuelle de juger objectivement et de mesurer l’héritage de Fidel Castro Ruz ; ce dont étaient capables des ennemis de la Révolution cubaine comme  l’ancien secrétaire d’Etat américain Henrry Kissinger, dans son livre Diplomatie, pour ne citer que l’un d’eux..

Trump, continue sa campagne électorale contre Cuba après son investiture et le 20 janvier, il recevra des réponses appropriées et la forte résistance du peuple cubain, inspiré par l’héritage de son commandant en chef. Une nouvelle administration républicaine, bien que nous sachions qu’elle est néofasciste et qu’elle a menacé de fermer l’ambassade des Etats-Unis à La Havane devraient envisager enfin, qu’en décembre 2014, l’administration Obama a admis l’échec de ses politiques anti-cubaines, leur défaite diplomatique et a lancé un processus de normalisation qui implique le respect du système politique cubain, mais pour le faire il faudrait qu’il soit mieux avisé. Obama lui-même a dit à juste titre: « L’histoire se souviendra et jugera de l’impact énorme » de Fidel Castro Ruz, tel qu’il est  rapporté par les médias internationaux. Tels sont les contrastes de vues politiques entre un Obama protocolaire et un Trump brutal et impudique. Trump, sans expérience politique et diplomatique, mais qui représentera les intérêts américains.

Le cours des relations américano-cubaines à partir de janvier 2017 est encore un mystère une fois que Trump prendra ses fonctions. Mais le fait est que le caractère étrange du personnage n’effrayera pas le peuple cubain face à un pouvoir politique imprudemment conseillé, en sachant d’où cela vient. Le peuple cubain vaincra, comme l’a dit Fidel dans l’un de ses derniers discours. Nous saurons continuer à nous  battre pour la fin du blocus économique, commercial et financier, pour le retour du territoire occupé illégalement par les Américains à Guantanamo, où ils maintiennent une base militaire transformée en prison ignominieuse; à la fin des transmissions illégales de « Radio et TV Martí », qui tentent d’une manière infructueuse  de renverser le peuple cubain et de rétablir la domination américaine à Cuba, comme dans les pires moments de la «guerre froide».

Par conséquent, nous nous appuyons sur de bonnes raisons de défendre notre culture, notre indépendance et notre souveraineté nationale, notre socialisme ; en  sachant que Donald Trump est un personnage imprévisible et que sa présidence pourrait plonger les Etats-Unis et les relations internationales, dans leur  ensemble, dans un chaos  beaucoup plus dangereux que le désordre du fonctionnement du système international actuel.

.Leyde E. Rodríguez Hernández. Blog Visiones de Política Internacional

Rebelión ha publicado este artículo con el permiso de la autora mediante una licencia de Creative Commons, respetando su libertad para publicarlo en otras fuentes.

Envía esta noticia
Compartir esta noticia: delicious  digg  meneame twitter

Advertisements
 
3 Commentaires

Publié par le décembre 4, 2016 dans Uncategorized

 

3 réponses à “L’obscénité de Donald Trump sur Fidel Castro Ruz, par Leyde E.Rodriguez Hernandez

  1. raimanet

    décembre 4, 2016 at 9:26

     
  2. josephhokayem

    décembre 4, 2016 at 3:33

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :