RSS

Ukraine: Portant la douleur de mon pays martyrisé

30 Nov

21 novembre 2016

http://www.2000.ua/blogi/avtorskie-kolonki_blogi/s-bolyu-o-sudbe-rodnoi-strany_-nahodjasheisja-v-krutom-pike.htm

Valentin Simonenko

Vendredi dernier à Kiev, et quelques jours plus tôt à Odessa, Valentin Simonenko, célèbre économiste et homme politique, a présenté son recueil d’articles, d’interviews et de rapports de recherche « Cinq ans de descente en chute libre. Essai économique.  »

Ce nouveau livre est un travail scientifique sérieux, une étude approfondie des problèmes les plus aigus de la société ukrainienne actuelle. Il donne une description complète d’une des périodes les plus dramatiques de l’histoire récente de notre pays – après le coup d’Etat de février 2014, quand on a assisté à un effondrement rapide de l’économie, et que l’Ukraine est redevenue, en fait, une nouvelle Ruine, « un mélange explosif d’anarchie et de pseudo démocratie oligarchique « , faisant face à la menace réelle de son autodestruction en tant qu’état.

Sur la base d’un matériel factuel énorme, il montre que l’économie ukrainienne est entrée dans une phase de dégradation systémique et de totale de-industrialisation. Ainsi, en 2015 le PIB d’Ukraine, selon la Banque mondiale, représente (en dollars) seulement 34,6% du niveau de 1990, alors qu’en 2013 il atteignait 69,5%. La part des entreprises actives dans le domaine de l’innovation est passée depuis l’indépendance de 60 à 16% (dans les pays développés, cette part est de 70 à 80%, et au Japon de 95%). L’impact des nouvelles technologies sur la croissance du PIB est chez nous de 1%, quand dans les pays développés elle est de 60-80%. Le taux de vétusté des principaux biens publics à la fin de 2015 a atteint 84,5%. Le potentiel d’exportation du pays pour les deux dernières années a été réduit de moitié.

Le montant du salaire mensuel moyen en Ukraine occupe la dernière place parmi les pays européens, tandis que la part des dépenses alimentaires occupe la première place: 50,2% (dans les pays d’Europe occidentale le niveau de salaire est 10-20 fois plus élevé, et 9-13% sont consacrés à l’alimentation.)

Le système de garanties sociales le plus juste au monde a été détruit. L’Ukraine, dont la population a diminué de 10 millions de personnes depuis l’indépendance, est universellement considérée et à juste titre comme un pays en train de mourir. Les plans des politiciens occidentaux, réduire la population de notre pays à 12-15 millions de personnes – sont systématiquement mis en œuvre.

Comment a-t-il été possible de mettre notre pays dans cet état, alors que, jusqu’à récemment, quand il faisait partie de l’Union soviétique, c’était parmi les cinq pays les plus avancés sur le continent? Le livre en décrit clairement les raisons: ceux qui toutes ces années ont gouverné le pays, n’avaient ni une vision de l’état et des perspectives de la société, ni clairement défini les objectifs stratégiques et les moyens réalistes pour les atteindre. Actuellement il nous manque l’essentiel – une approche systématique de la gestion des processus sociaux. Il existe des unités de commande individuelles (sous forme de ministères, de services de l’Etat), mais pas de système.L’Ukraine est un pays avec un territoire, des frontières, des symboles nationaux, une structure étatique, une représentation sur les cartes, mais en tant qu’État elle n’a pas réussi à se constituer.

Une politique pernicieuse de gestion du personnel politique, et une pratique qui se résumait à offrir des postes avantageux à son clan (ceux de « Donetsk » ou de « Vinnitsa »), a conduit à la destruction du professionnalisme dans tous les domaines et à tous les niveaux du gouvernement.

Menée sous la pression des institutions européennes, la déclaration électronique obligatoire des biens des députés du peuple et des hauts fonctionnaires a révélé dans toute sa laideur le vrai visage des accapareurs et des ripoux dans ce gouvernement corrompu.

La démagogie à propos de « la séparation des affaires et du pouvoir » a été abandonnée : les positions les plus élevées dans le centre et les régions sont occupées systématiquement et sans complexes par des millionnaires et milliardaires en dollars. Et le système de concours dans la fonction publique est le plus souvent converti en farce, n’apportant aucune aide au renforcement des principaux domaines en personnel hautement qualifié, honnête, professionnel et incorruptible.

La situation dans le pays est gravement affectée par la lutte pour le pouvoir, une lutte d’une implacable cruauté –tantôt secrète tantôt ouverte -.

Le régime actuel emprunte aveuglément des méthodes venues d’ailleurs pour la politique étrangère et la politique économique sans tenir compte de leur conformité avec les conditions de l’Ukraine, ses intérêts nationaux. Cependant, aucune des réformes réalisées selon les modèles occidentaux et imposées par le Fonds monétaire international, que ce soit la réforme des pensions ou celles de la santé, de l’éducation, du logement et des services communaux, des unités administratives territoriales et ainsi de suite, n’a conduit à une amélioration de la vie des gens.

Les mesures prises sur la décentralisation, avec soi-disant le but de développer l’administration locale, ont eu seulement pour effet le renforcement du régime autoritaire, la formation d’une verticale présidentielle stricte.

Simonenko propose des solutions constructives aux problèmes de la société. «La vie prouve qu’un pays (nation) peut aboutir à un désastre complet s’il ne définit pas le rôle de l’État dans l’économie et ne résout pas les problèmes majeurs de sa gestion – déterminer le mécanisme de la relation entre le centre et les régions. L’évolution de ces dernières années confirme que ce problème est crucial « , – souligne-il à juste titre.

Une attention particulière a été accordée à la présentation de la place et du rôle de la science dans la vie publique et de la société.Il a été noté qu’aucun gouvernement de l’Ukraine «indépendante» n’y a prêté suffisamment d’attention, n’a écouté l’avis des scientifiques, et quant au gouvernement actuel, il détruit la science purement et simplement.

Il existe des secteurs de la vie sociale et politique dans lesquels on a particulièrement besoin de l’éclairage des scientifiques. Jamais encore depuis l’indépendance en Ukraine il n’y a eu autant de violations de la justice et du droit, jamais les gens n’ont été aussi vulnérables à l’arbitraire bureaucratique qu’après le coup d’état de 2014. À la suite de l’application des lois de lustration et décommunisation, violant au moins quinze articles de la Constitution, ont été bafoués des principes fondamentaux comme la présomption d’innocence, le principe de la responsabilité personnelle pour les délits. Ont été bafoués les droits constitutionnels reconnus dans une société démocratique, la liberté, les vies de dizaines et même de centaines de milliers de personnes innocentes ont été brisées.

Le parlement ukrainien s’est dégradé dangereusement, devenant une chambre d’enregistrement, y compris de lois qui violent la Constitution. Beaucoup de projets sont mis au vote à plusieurs reprises, en violation de la loi, jusqu’à ce que les députés donnent la réponse demandée.

Pourquoi ces questions ne sont-elles pas soulevées par des institutions comme l’Académie des sciences d’Ukraine, l’Académie des sciences juridiques, l’Institut de législation de la Verkhovna Rada de l’Ukraine? En outre, l’Académie nationale des sciences n’a même pas défendu ses membres – les célèbres scientifiques, académiciens Peter Shcheglov et Boris Oliynyk, qui ont subi des persécutions.

L’auteur a abordé les questions les plus controversées de notre société, montrant que la poursuite de la politique du régime actuel conduira à l’effondrement et la destruction de notre pays. Cela, les éléments patriotiques de notre pays ne peuvent l’admettre.

La tâche la plus importante aujourd’hui est d’inspirer et d’unir les forces préoccupées par le sort de notre pays natal, capables et désireuses de changer le cours politique, de les doter d’une compréhension des véritables causes de la situation tragique dans laquelle s’est retrouvée l’Ukraine, d’appeler à la lutte organisée pour son avenir meilleur.

Ce livre du citoyen, patriote de l’Ukraine Valentin Simonenko y contribue.

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 30, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :