RSS

Après le vote des communistes : préserver l’unité du parti et mener campagne d’une manière décomplexée

27 Nov

&

JLM fait 53% de voix au sein du PCF, Le poids de la Région parisienne, en particulier la  Seine Saint Denis et ses élus aura été déterminante avec plus de 76% des votes dans ce sens… Mais la poussée en faveur d’un candidat communiste est également forte en particulier en province où c’est la première fois où on assis,te à une telle remise en cause de l’option défendue par le secrétaire national.Effectivement, malgré un Congrès qui a été pétri de confusion et a représenté une perte de temps, les communistes ont manifesté le souci de préserver leur parti, son autonomie, à plus de 44% mais pas seulement.  Bien des communistes ont voté pour le soutien à la candidature de Mélenchon parce que leur principale crainte était de devoir se ranger derrière le PS, que la canididature communiste ne soit que le prélude à des primaires en faveur d’un Montebourg ou même d’un Valls. Ce souci a été particulièrement fort chez les syndicaliste et chez ceux qui sont le plus attachés à la souveraineté nationale, cela nous est apparu illusoire, mais il ne faut pas ignorer le contenu d’un tel vote.

Beaucoup de camarades devant les actuelles grandes manoeuvres du PS, y compris l’hypothèse d’un Valls se présentant selon les voeux de Bartelone (Seine saint denis) aux primaires pesent par le vote mélenchon avoir écarté l’hypothèse , ils n’ont fait que la renforcer: vous ne voyez pas que l’option 1 peut également conduire à appuyer cette primaire alors que les camarades qui soutenaient l’option 2 ont au moins exigé dans un tel cas une réunion des communistes pour l’entériner… Donc le risque est moins maîtrisable dans l’option 1 que dans l’option 2

Pour cette raison mais aussi pour le rôle de la présence aux présidentielles et les conséquences sur les législatives, ce n’était pas mon choix, je l’ai dit sans marquer pour autant la moindre injustice à l’égard de Mélenchon, dont j’apprécie bien des positions internationales et c’est la grande faiblesse de notre parti, de sa direction de n’avoir pas su se ranger dans ces nouveaux rapports de force internationaux. Pourtant   là aussi l’entourage de Mélenchon me parait des plus suspects y compris sur ce plan là. Donc il y a beaucoup d’inconnu. Le vrai problème qui doit nous préoccuper n’est pas ce qu’a fait ou n’a pas fait Mélenchon y compris refuser les primaires, où il n’avait pas tort et prétendre se présenter an candidat au-dessus des partis, ce qui laisse mal augurer de l’avenir, mais bien d’analyser ce qui nous a conduit à cette situation.Le rôle joué en particulier par la direction du PCF.  Notre faiblesse d’analyse sur ce contexte international, sur le rôle de l’Europe, sur le PS et ce que les communistes avaient réellement à proposer est patente. Le Congrès, je le répète a été ce qui nous a conduit à ce ralliement et il faudra bien l’analyser..

Je crois qu’il faut le faire en évitant les affrontements, à chaque moment bien rester sur l’essentiel, l’attachement de l’immense majorité à leur parti. Il faut beaucoup réfléchir en particulier à nos divisions, et se  se demander si la stratégie adoptée au moment du Congrès par certains camarades qui tout en étant proches de nos analyses ont voté « la base commune » en prétendant l’amender, ne nous a pas fait perdre du temps et a peut-être radicalisé les positions.. Mais il ne s’agit pas de chercher les responsables simplement trouver les moyens d’une plus grande efficacité à l’avenir… Les conditions le permettent et l’exigent…

Les communistes ont voté et je ne suis pas sure que devant cette courte majorité et le contenu réel de ce vote, certains lieutenants de Mélenchon- qui ne cachaient  pas leur joie à l’annonce des résultats, je pense à Corbières qui faisait une tête d’enterrement- -n’ont pas compris la réalité de la période et qu’ils n’ont pas mesuré mieux que nous  ce qu’un tel parti risque de changer la donne.

Donc il me semble que si nous voulons éviter les affrontements inutiles, diviser le parti id’une manière suicidaire, il faut accepter ce vote et respecter le choix majoritaire en voyant bien sa double dimension, le soutien à la candidature de Mélenchon, mais dans le même temps la volonté de préserver le parti et de donner à la campagne, en particulier celle en faveur des candidats aux législatives, toute sa dimension, développer nos propres propositions. Donc Après des moments bien compréhensible de déception, de colère et même de tentation de démission, il faut que chacun sur le terrain, dans le concret de celui-ci se mette en ordre de bataille pour mener la campagne qu’ont voulu les communistes. Un communisme décomplexé à l’égard du PS mais aussi de tous ceux qui voudraient le mettre en tutelle.

je l’ai dit à plusieurs reprises et je n’ai pas changé d’opinion, nous sommes dans une période historique nouvelle, avec un capitalisme lui aussi totalement décomplexé et l’invraisemblable débat dans les primaires de la droite concernant la manière dont serait imposé une formidable régression à notre peuple, le challenge de l’extrême-droite, le néo-libéralisme, le bellicisme  du PS qui nous a cette situation si elle rend illusoire pour moi l’hypothèse d’une alternative crédible au niveau du deuxième tour des présidentielles montre qu’un espace grandissant s’offre devant les communistes, à condition qu’ils perdent l’habitude de croire se jouer à chaque vote, qu’ils baissent les bras à chaque désillusion au lieu de voir les possible qui s’offrent à nous. Cette période historique, celle de l’aggravation de l’exploitation et du pillage accru des peuples, du danger grandissant de guerre est aussi  est certes celle de l’apparition d’un monde multipolaire comme le répètent à juste raison certains camarades, mais dans un contexte de périls menaçants: déjà passer de la domination impérialiste à un monde multipolaire serait compliqué si tout le monde était d’accord, mais les Etats-Unis et l’occident feront tout pour l’empêcher y compris la guerre nucléaire et de surcroît les facultés de résistance de ceux qui revendiquent la souveraineté est affaiblie par le poids des solutions capitalistes allant à l’encontre des intérêts de la majorité de la population, ce qui rend le fascisme toujours plus dangereux. C’est pour cela que l’on ne peut pas se contenter de « mouvements » dans un programme démagogique et confus. le socialisme est la grande tâche historique de notre société comme celle de tous les autres pays de la planète. Nous avons besoin d’un parti et d’une stratégie.

Hier il est mort un géant politique, Fidel Castro.  Ce qui l’a caractérisé c’est non seulement ses aspects visionnaires, son art de penser les développements d(‘une situation sur cinquante ans et plus, mais c’est aussi son art de renforcer autour de lui le peuple cubain, le terrain concret de sa résistance. Il a plongé son audace visionnaire dans l’histoire de ce peuple, dans son aspiration à l’égalité face à l’esclavage, au racisme,  son aspiration à la souveraineté, il a travaillé ces aspirations et leur a donné quelle que soit la situation deux points d’appui essentiel: le droit à la santé et à l’éducation. Aucune défaite, depuis la condamnation à perpétuité après l’échec de la prise de la caserne de la Moncade après la débâcle du Granma, après la chute de l’union soviétique ne l’a détourné de son but. Etre communiste ce n’est pas céder au découragement mais toujours se demander quel est l’essentiel pour parvenir à nos buts.

Aujourd’hui il faut préserver l’unité du parti et mener le combat tel qu’ils l’ont réellement choisi pour le parti mais surtout pour notre pays et pour les périls que nous allons affronter.

Danielle Bleitrach

 

 

 
14 Commentaires

Publié par le novembre 27, 2016 dans Uncategorized

 

14 réponses à “Après le vote des communistes : préserver l’unité du parti et mener campagne d’une manière décomplexée

  1. brise-menu

    novembre 27, 2016 at 5:12

    L’absence d’une présence et d’une parole communiste pour la seconde fois est préjudiciable. L’élection présidentielle, on le regrette mais c’est comme ça, est l’élection d’un individu et son score personnel lui donne une importance dans le paysage politique français qui va au delà de son implantation réelle; Les autres élections municipales législatives ou régionales sont parasitées par l’abstention ou les petits arrangements entre amis. Mais grâce à la présidentielle Le Pen, Bayrou, Mélenchon, Besancenot ou Laguillier sont devenus des têtes sans parti. Nous aurons nous un parti sans tête c’est à dire sans une personnalité pour le symboliser. La crise du Parti est aussi une crise de leadership. On n’a pas un Fidel tous les jours.

     
    • Thoraise

      novembre 27, 2016 at 7:02

      Mais nous allons bénéficier de la notoriété de Mélenchon, puisque l’un de nous devra discuter pied à pied avec lui pour s’opposer à son tempérament dictatorial et à ses propositions inacceptables.
      J’espère que le Parti délèguera un communiste nettement plus ferme et charismatique que Laurent, un homme qui ne mettra pas, comme Laurent, sa réflexion sous la tutelle des zozos de la commission économique du PCF.
      Courage.

       
  2. histoireetsociete

    novembre 27, 2016 at 7:05

    je suis totalement d’accord, et c’est pour cela que je voulais un candidat communiste, mais il est vrai que nous manquons de Fidel… En revanche il faut aussi tabler sur la désillusion qu’entraîne désormais cette élection, sur la prise de conscience accrue de la nécessité d’un parti… Et y compris dire ce que nous avons à dire sur notre programme, par exemple sur la politique énergétique qui ne peut pas être celle de mélenchon, c’est pour cela que le problème n’est pas mélenchon mais la reconstruction sur le terrain à partir du concret qui est aussi local de notre propre campagne… je n’attends pas grand chose de la négociation avec Mélenchon, je propose au contraire la plaine conquête de notre autonomie et pour cela bien s’appuyer sur le local, dans les présidentielles mais surtout dans les legislatives..

     
  3. Thoraise

    novembre 27, 2016 at 7:11

    Et par ailleurs nous aurons le tissu des candidats du PCF aux législatives: là aussi il faudra négocier avec fermeté avec la camarilla anticommuniste et plutôt limitée politiquement qui entoure Mélenchon. Corbière et Bompard sont des minus (en 2012 déjà les interventions de Bompard sur Facebook étaient nulles et très faciles à contrer).
    Généreux et Girard sont sans doute plus ouverts et conciliants.
    Ils le devront car il n’est pas question de leur laisser une flopée invraisemblable de circonscriptions, quand le PG a 8000 adhérents (concentrés en IdF, et issus du PS) et le PCF 50.000! Quant à Ensemble!:/

     
    • histoireetsociete

      novembre 27, 2016 at 7:16

      là encore la négociation ne me parait pas l’essentiel, il faut agir dès maintenant en occupant le terrain, en imposant nos candidats… C’est ce que mélenchon a fait pour les présidentielles et nous sommes en mesure comme vous le notez d’agir sur le terrain avec efficacité en général… C’est ce qu’on disait jadis « l’UNion est un combat » et nous serons dans ces conditions unitaires pour deux… si nous savons utiliser nos positions qui ne sont pas négligeables.

       
      • joel faudot

        novembre 27, 2016 at 7:50

        chere danielle; je partage l’essentiel de tes analyses; y compris sur le vote des communistes. Nous nous sommes liés à ce Melenchon et de la sorte ne pourrons plus décider d’un autre choix possible. Ce qui moi me terrorise, c’est ce qui va arriver aux plus fragiles avec le projet fillon. Parce que le choix de melenchon ouvre un boulevard à fillon. Le seul but de melenchon est d’arriver devant le candidat socialiste, les conséquences sociales il s’en fout. Nous aurions du pouvoir dissocier le calendrier electoral de la vie du parti et pouvoir évaluer ce que l’urgence de la situation exigeait de nous. Parfois, face à la menace il faut opter pour l’union de toutes les forces souhaitant empecher la catastrophe, sans pour autant renier quoi que ce soit de nos aspirations révolutionnaires. J’observe qu’en dehors du parti personne ne semble se soucier de cela et considere comme acquise la victoire de la droite. Tous ces boutiquiers me font honte. Depuis 1936, le parti cherche à réaliser l’union sur un projet progressiste; mais aujourd’hui on dirait que cet objectif s’est évaporé. C’est la raison pour laquelle il faut renforcer le PCF

         
  4. Thoraise

    novembre 27, 2016 at 8:49

     » Le seul but de melenchon est d’arriver devant le candidat socialiste, les conséquences sociales il s’en fout ».
    Ah ça camarade, je ne comprends pas ton raisonnement, ni pourquoi Mélenchon ouvrirait à lui tout seul un boulevard à Fillon [plus que si Chassaigne avait été présenté???].
    Ce sont nos erreurs et divisions qui ouvriront, le cas échéant, un boulevard à Fillon.
    Et les incommensurables fautes du pouvoir socialiste sortant

     
  5. histoireetsociete

    novembre 27, 2016 at 8:57

    Il y a là les 5 propositions importantes que nous avons faites et qui me semblent correspondre mieux que ces querelles vide de sens à ce que nous pourrions développer, ùmalheureusement je n’arrive pas à importer le fichier PDF correspondant. Si Pam me lit peut-être pourrait-il faire quelque chose pour surmonter mes incapacités au monde merveilleux de l’informatique…

    5chantiers …pdf
    (415.64 ko)
    télécharger

     
    • Thoraise

      novembre 27, 2016 at 9:02

      Ce lien ne correspond à rien, chère Danielle:/
      5 Chantiers: ne serait-ce pas le texte de pam?

       
      • histoireetsociete

        novembre 27, 2016 at 9:07

        oui c’est un tract intitulé 5 chantiers pour un président communiste que je trouve très intéressant et qui en tous les cas mérite discussion. Il présente l’avantage d’orienter le débat non sur une critique assez vide et parfois injuste du programme de mélenchon, mais de partir de nos idées, pour mener une campagne autonome qui ne se donne pas l’objectif de déquiller melenchon ou autre mais de voir si nos propositions trouvent un écho dans la population…

         
  6. histoireetsociete

    novembre 27, 2016 at 9:10

    merci je suis vraiment nulle… c’est exactement ça… Je suis nulle en informatique mais j’ai quelques idées fixes: je crois que les communistes doivent ne pas se diviser et pour cela mettre en évidence deux objectifs essentiels: démontrer l’utilité de leur parti alors que la situation devient de pire en pire et que les propositions de la droite montrent comment, le PS ayant ouvert les vannes, on assiste à une formidable régression en particulier dans le domaine de la santé et de l’éducation… En suite et cela va avec bien avoir pour but le socialisme. Si le parti oubmlie ça, il n’a aucune raison d’être, mélenchon ou pas mélenchon… Il me semble que c’est aussi la leçon que j’ai tiré de Fidel…

     
    • Frank

      novembre 27, 2016 at 1:35

      Nous payons très cher l’inconscience de R.Hue et Buffet.
      Laurent n’en peut plus et tout son entourage est aveugle,sans racine et sans vision.
      Au regard de tant de ‘mignoneries’ directionnelles,Mélenchon serait un moindre mal si au sortir de la période nous n’aurons plus malheureusement de PCF …

       
  7. brise-menu

    novembre 28, 2016 at 6:48

    Et s’il y avait un candidat communiste ? Oui oui . On s’ en trouve un, un vrai, un pur et dur, prolo ça nous changerait, un CGTiste, métallo, femme. Les élus du PC, ceux de FVR, de VPC et d’autres tout ceux qui ne se résolvent pas à l’absence d’une parole communiste, lui donnent leur parrainage s’ils en ont un et puis on lance la campagne,on lance une souscription , Les morceaux de la coordination se recollent à cette occasion, toutes les forces militantes à l’intérieur ou l’extérieur du parti se conjuguent. Et notre candidat, et bien ce qu’il dit dans les medias surprend, interpelle, séduit parce que ça sonne juste. Il parle aux masses, d’exploitation, de capitalisme, de socialisme, de la guerre et du fascisme qui menacent. Alors il monte il monte le ou la petite communiste, il dépasse Poutou, Arthaud, le lambertiste de service et puis Pinel du MRG, puis l’ecolo, le PS, il se rapproche de Mélenchon, le dépasse …
    je rêve ? sans doute,

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :