RSS

Un débat, que chacun juge sur pièce…

25 Nov

Un débat a eu lieu dans ce blog autour d’un texte que j’ai refusé de laisser paraître. Un intervenant qui ne cesse d’envoyer des textes en faveur de Mélenchon nous a une fois de plus mis un lien vers un texte de Médiapart. Certains sites et blogs refusent les liens pour ne pas être assaillis de propagande, Marianne et moi nous avons choisi de  publier ces liens parce qu’ils sont le plus souvent passionnants et certains de nos lecteurs sont devenus de véritables co-auteurs de ce blog en nous les  proposant.

Mais le lien en question à mes yeux renvoyait à un article qui était une véritable ignominie anticommuniste, illustrant bien la nature des insultes que les communistes subissent de Mélenchon et de ses partisans. Personnellement je n’ai jamais souhaité que les relations se dégradent à ce point là et je refuse de publier une littérature qui d’où quelle vienne me parait dégradante pour les uns ou pour les autres.

Voici donc l’envoi non publié jusqu’ici d’un interlocuteur qui signe l’air de rien: et qui répond à Pedrito

Après une longue discussion
Allez, je vais encore vous mettre un autre lien, cette fois d’un Insoumis, encore un « vieux » qui va vous donner de quoi réfléchir sur sa vision des communistes qu’il connait bien et dont nombre d’entre eux sont des amis. Essayez de vous retenir de « gerber » ce n’est pas un ennemi.

https://blogs.mediapart.fr/boudinovitch/blog/241116/consultation-des-militants-du-pcf-peut-il-y-avoir-une-bonne-nouvelle

Chacun peut désormais juger… C’est à la suite d’une longue discussion avec Marianne que j’ai accepté de publier ce texte, Marianne me disant qu’il faut que les communistes se rendent compte de la manière dont ils sont traités et s’il est possible d’avoir la moindre confiance en des gens pareils. Je ne voulais pas figer les camps, un certain nombre de communistes pour des raisons qui leur appartiennent et que je ne partage pas ayant choisi d’appuyer la candidature de Mélenchon, je n’ai pas envie de diviser un parti déjà affaibli et je considère que le PCF ne se joue pas à chaque élection mais sur le long terme, même si depuis plus de 20 ans il subit des attaques de l’extérieur et de l’intérieur. Ce qui se passe avec cette candidature mélenchon, les divisions provoquées et les attaques contre le PCF ne relève pas de la seule responsabilité de mélenchon et de ses partisans. Bien plus coupables sont ceux qui nous ont placés dans cette situation.

Mais je crois qu’il n’y a pas que du négatif dans cette période où pour la première fois de l’histoire du PCF une conférence nationale met en minorité le secrétaire national et ce sur le fond, sans crise, cette position étant suivie d’un débat très important au sein du parti. Débat qui dépasse la question du vote pour ou contre Mélenchon mais qui pose des problèmes là encore de fond sur la nature du rassemblement et le parti lui-même. Ce n’est pas un hasard, je crois, si nous avons un tel débat, il se situe bien dans le prolongement de l’important mouvement qui pendant des mois s’est développé en France, comme d’ailleurs à des mutations importantes au plan international. Cette prise de conscience sur fond de luttes exige du sang froid, une écoute et un affrontement sans complaisance mais sans hostilité envers les personnes… Nous avançons vers cela et les présidentielles n’en sont pas l’horizon indépassable… Ceux qui aujourd’hui subordonnent tout à cette élection; veulent limiter le débat à un affrontement de personne se trompent de période…

Voilà donc jugez sur pièce de la nature de ce à quoi on subordonne l’avenir du PCF si on ignore le fondamental…
Danielle Bleitrach

PS. je crois que si quelqu’un peut écrire sa colère pour avoir été maltraitée par le PCF c’est bien moi, mais il ne faut pas être communiste pour confondre les minables petites histoires entre des individus et ce qu’on attend historiquement d’un parti communiste.

Ce qui se joue ne relève pas du désagrément de ne pas être jugé à sa juste valeur, mais bien de notre droit à la santé, à l’éducation de nos enfants, à la paix, de notre dignité à tous les instants de notre vie, du refus de l’arbitraire, de notre droit à la culture, au développement des capacités de tous, etc…  Je reviens à chaque fois à cette phrase de Robespierre: « nos raisons d’exister valent mieux  que notre existence »… toujours à méditer et à rendre concret.

 
4 Commentaires

Publié par le novembre 25, 2016 dans Uncategorized

 

4 réponses à “Un débat, que chacun juge sur pièce…

  1. Jeanne Labaigt

    novembre 25, 2016 at 10:47

    Il faudrait dire à votre intervenant que s’il était comme moi il ne pourrait depuis plus trois ans mettre le moindre post sur le site de Mélenchon.
    Bannie à vie je suppose avec mon adresse IP pour avoir dit ce que je pensais à deux ou trois reprises de ses tergiversations, appels du pied à tous et à chacun de Mamère à Duflot en passant par Montebourg (et oui !) car Mélenchon cherche depuis 2012 des « alliés » ou plutôt des marche -pied tout azimut .
    Quant aux critiques de fond sur le nucléaire, l’UE, la moindre petite remarque réitérée ou la moindre interrogation sur la justesse des positions vous fait perdre tout imprimatur possible pour un peu que vous en envoyiez plusieurs à quelques jours d’intervalle, et ceci même à caractères comptés.
    Je voudrai signaler un article totalement insupportable (encore plus que ce lien-ci) d’Alexis Corbière que l’ami El diablo a jugé bon de mettre sur son site pour faire l’état de l’art, si j’ose dire.
    Cet article, au delà de l’aspect insultant envers Chassaigne et de la vulgarité de la pensée(je ne parle pas de l’expression et du style) montre que Mélenchon et ses thuriféraires n’ont rien compris de ce qu’était le fait d’être élu pour un communiste.
    Il ne s’agit pas « d’avoir des places » mais de « conquérir des positions « pour les exploités et d’un point de vue de classe.
    On peut penser ce qu’on veut de Chassaigne, mais dans le débat et la lutte contre la loi El Khomeri il a tenu bon et a été bon, ils auraient été plus nombreux un groupe de communistes pesant fortement et portant la parole de tous ceux qui étaient dans la rue on n’en serait pas là.
    Je pense comme Danielle que la candidature communiste est-la seule capable de permettre de reconstruire une force communiste, je n’ose parler, car moi je n’ai pas repris ma carte, et si je la reprend maintenant je ne pourrai voter.
    En tous les cas, comme citoyenne je n’irai pas voter Mélenchon, je voterai communiste, sinon pour moi abstention aux deux tours .

     
  2. Thoraise

    novembre 25, 2016 at 12:06

    J’ai lu ce texte, et surtout regardé le parcours de ce « boudinovitch », donné sur Médiapart et par une recherche internet. On n’est pas du tout étonné de voir que ce type a été trotskiste militant à 22 ans et l’est demeuré un nombre important d’années ensuite.
    Que, du haut de son apparent non-engagement actuel, il donne des leçons de pro-mélenchonisme [sourcé aux écrits de Lénine, et bien entendu à la responsabilité du stalinisme ultérieur, et du mouvement communiste international qui ne le condamnait pas], aux communistes ne doit pas nous étonner: tous ceux qui sont [ou ont simplement été trotskistes pendant une période de leur vie], 1/ se rallient à Mélenchon, qui l’a été aussi (« je suis communiste, puisque j’ai été trotskiste, ce qui est une forme de communisme », [JLM fête de l’Humanité 2016]), 2/ s’adressent aux communistes du ton pontifiant qu’un maitre d’école troisième république adoptait à l’égard de ses élèves (forcément limités intellectuellement) pour leur apprendre la vie, et surtout -c’est une constante trotskiste- sans jamais révéler d’où il parle!

     
  3. brise-menu

    novembre 25, 2016 at 2:06

    je n ai jamais vu de trotskyste se dissoudre dans le parti communiste; ils y sont insubmersibles et traités anti corrosion (stalinienne évidemment) Par contre au PS ils s’y noient des leur arrivée et deviennent d’excellents socio-démocrates, parfois dans la tendance la plus droitière: camba, jospin, dray , weber, on mettra filoche un peu à part. Cette étonnante mutation fait penser à celle des saumons qui remontent le courant pour frayer en changeant de couleur et de visage.

     
  4. Frank

    novembre 27, 2016 at 1:05

    Un mélenchoniste aprés la décision de 53,6%,du PCF de soutenir JLM,a laissé le post déplorable mais trés éclairant suivant:’Et bien c’est une vraie tuile qui nous tombe dessus, !Les parrainages ont les auraient obtenus sans les communistes .le pire c’est que l’apport de ces vieilles barbes sentencieuses risque de nous couter des voix chez les catégories sociaux professionnelles moyennes plus .
    On va devoir se « fader  » les sempiternelles rengaines sur l’apport « historique  » du Pcf et gna gna scro gneu gneu ,1936 , le CNR et le programme commun patati patata !
    Enfin bon , il fallait si attendre, ca fait 3 mois que j écris que le PCF n’as plus les moyens de ses ambitions et je ne m étais pas trompé , incapable de courir sous ses propres couleurs, il a fini pas venir a Canossa pour éviter une déroute piteuse.
    Même le PS ne lui a rien proposé c’est dire !
    Surtout que désormais plus question pour le PCF de rejoindre les PS pour les législatives , heureusement que la FRANCE INSOUMISE désigne ses candidats fin novembre, sinon on aurait du se taper des negos avec les dirigeants du grand parti ouvrier ! . Déprimant !
    A chaque chose malheur est bon, privé la lisibilité des présidentielles , il y a fort a parier que la disparition des écrans radars du PCF , nous évitera a l’avenir de genre de problème
    A savoir supporter un  » allié » encombrant’

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :