RSS

Ziouganov sur l’élection du Président des États-Unis: «Je vous assure, rien  ne changera fondamentalement »

09 Nov

Afficher l'image d'origine

Le 9 novembre, avant l’ouverture de la session plénière de la Douma d’Etat, le président du Comité central du Parti communiste, chef de la faction du Parti communiste à la Douma d’Etat, Ziouganov s’est adressé aux journalistes.

Service de presse du Comité central du Parti communiste. Aleksey Bragin. Vidéo Alexey Shelyakov
09/11/2016 10:59

https://kprf.ru/party-live/cknews/160047.html

traduction pour histoireetsociete de Marianne Dunlop

– Vous avez probablement remarqué que depuis 8 heures on voit les mêmes chiffres, les nouvelles données ne sont pas saisies. Cela rappelle notre histoire, quand les ordinateurs tombent en panne à une heure du matin, et le matin apparaissent des résultats complètement différents.

Et, pourtant, Trump est en train de gagner tranquillement la victoire. Il a fait un raffut politique, non seulement en Amérique mais dans le monde entier.

J’ai regardé leur site: la panique règne chez les dirigeants de l’Ukraine. Selon eux, c’est le candidat de Poutine qui a remporté l’élection américaine. Ils ont déjà aperçu Tchourov dans six États américains où Trump gagne.

Mais plus sérieusement, les élections américaines auront des conséquences considérables. Tout d’abord, nous sommes en présence d’une crise systémique sévère, qui a commencé il y a près de 10 ans dans cette même Amérique. Après quoi, près de 200 pays se sont effondrés dans l’abîme de la crise. Je tiens à vous rappeler que les deux dernières crises systémiques se sont terminées par des guerres, dont notre pays a fait les frais.

La situation générale me rappelle les divisions profondes qui aujourd’hui affectent non seulement l’économie et les classes sociales, mais aussi l’élite politique.

Cela s’est manifesté principalement aux Pays-Bas, qui ont refusé de soutenir les politiques US visant à l’aggravation de la situation en Ukraine. Et aussi en Angleterre, où la classe possédante a voté pour que l’Angleterre reste dans l’Union européenne, tandis que les citoyens du pays qui ont senti la menace que leur apporte une Union européenne soumise à Washington, ont voté la sortie de l’Angleterre de l’Union européenne.

Et aujourd’hui on en voit les conséquences dans les élections aux États-Unis. La fracture s’est étendue sur les deux partis de gouvernement. D’une part personne ne voulait voir Trump il y a un an dans la direction du Parti républicain. Et ce Trump avec une image d’homme politique non systémique a réussi en un an gagner la sympathie de nombreux segments de la population. Et maintenant il gagne en toute confiance l’élection.

Vous connaissez la tradition des élections aux États-Unis. Si les états hésitants apportent leurs voix à un candidat, alors le candidat gagne. Sur les sept États hésitants Trump en a remporté cinq. Donc, si des tricheries apparaissent aujourd’hui, ce sera trop visible. Et ne fera que compliquer la situation aux États-Unis.

Quant aux démocrates, un grand schisme a surgi en leur sein. L’ancien candidat à la présidence des États-Unis pour les démocrates et sénateur du Vermont Bernie Sanders, a dit qu’il allait se présenter devant les urnes avec un programme socialiste. Et il a participé aux primaires avec une grande assurance. Lorsque Clinton lui a demandé de la soutenir lors de l’élection, il lui a posé un certain nombre de conditions assez strictes. Elle a été forcée de les accepter.

La première condition, augmenter les impôts sur les riches. La deuxième condition, les heures de travail à pas moins de 15 dollars. Troisième condition, les familles qui reçoivent moins de 100 000 dollars en revenu annuel devraient avoir droit à une éducation gratuite. Elle a accepté ces exigences de base, qui sont de nature socialiste.

La campagne électorale en elle-même a été parfaitement scandaleuse. Je suis de près la politique de l’Amérique. Certains espèrent que vont arriver Trump ou Clinton, et qu’il y aura des changements sérieux. Rien de fondamental ne changera. Parce que les époques changent, les technologies, et même le climat, mais la stratégie américaine depuis 200 ans a toujours été la même. Une stratégie d’expansion, l’affirmation de leur primauté. Et ces dernières années – une politique globale pour maîtriser les principales ressources stratégiques. Que ce soit les matières premières, les informations ou les flux financiers. Et Trump mettra en œuvre cette politique, qui est dessinée sur la bannière du capital américain.

D’un autre côté, il a ses opinions sur de nombreux points.Si Trump se décide à poursuivre une politique visant à renforcer leur position intérieure, résoudre leurs problèmes internes, et non pas s’ingérer sur tous les continents et pays, ce sera un certain soulagement pour nous.

Traduit du russe par Marianne Dunlop pour Histoire et Société

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 9, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :