RSS

Pris sur le vif, après l’élection américaine…

09 Nov

Ce matin à la cure, aux thermes, un homme harangue le personnel (féminin) qui l’écoute: « les américains sont des imbéciles incultes machistes, racistes, c’est pour cela qu’ils n’ont pas voulu d’une femme progressiste ».
j’interviens et je lui dis: « Non c’est parce qu’elle est vénale, corrompue, payé par les financiers et qu’elle a porté la guerre partout y compris en Libye, comme Sarkozy »… Le véritable problème est le même qu’en France. il n’y a pas le choix, ces élections sont devenues le moyen de mobiliser les capitaux, la presse leur est acquise et sitôt élus ils donnent à leur bailleur de fond et trahissent le peuple comme Hollande. »
Le bonhomme s’indigne et me dit qu’il est membre du PS. je lui dis que j’ai voté Hollande mais que jamais plus le PS n’aura ma voix et j’ajoute que je ne pardonne pas la loi El Khomery.
Le gars m’avoue qu’il est membre de la CGT et que cette loi n’est pas bonne mais qu’avec la droite ça aurait été pire.

12
Je lui dis: moi je ne voterai que s’il y a un candidat communiste. Il hausse les épaules: » les communistes feront 1%. Je lui dis peut-être mais je préfère donner de la force à ce parti-là qui est le seul capable d’affronter le capital que vous servez et de lutter contre les fascistes que vous faites venir au pouvoir. Et puis ne vous inquiétez pas dans quelque temps le pS en sera à 1% là où l’avait conduit la SFIO (je ne dis pas quand, il fera 1% je dis simplement que la chute est inéluctable)… les communistes sont les seuls capables de défendre le peuple et de lutter contre les fascistes, ça toujours été le rôle  des communistes, payer pour vos erreurs…

Tout le monde m’écoute étonné et je dis au revoir en poursuivant ma cure… Ce qui était intéressant c’était l’écoute du personnel… j’ai senti même de l’intérêt quand j’ai parlé du PCF… parce que toute la discussion portait sur la déception à l’égard de la politique… et pas comme il l’avait cherché sur les femmes, voire ce qui n’était pas mal pour un membre de la CGT, une description des américains comme des « édentés » (Hollande), des « incultes » (Macron) … il était peut-être à la CGT mais bien imbibé de PS… Il minimisait l’orientation de la loi Khomri, la manière dont on faisait l’hypothèse que le redressement de l’économie passait par les cadeaux aux entreprises, la perte des emplois stables, au profit d’emplois précaires, d’une surexploitation… Une économie que l’on dit redressée au niveau des profits mais qui creuse précarité, inégalités… Met les travailleurs au desespoir…

Oui l’Amérique s’est jetée dans les bras d’un capitaliste, raciste et un tantinet cinglé mais si personne n’en tire leçon autrement que pour nous proposer Clinton, nous n’irons pas loin. L’intérêt des femmes qui m’écoutaient pour le choix communiste ne me paraît pas isolé, encore faut-il oser.

Danielle Bleitrach

 
2 Commentaires

Publié par le novembre 9, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Pris sur le vif, après l’élection américaine…

  1. pedrito

    novembre 10, 2016 at 5:49

    Voilà où nous en sommes, après que le PS ait noyauté la C.G.T, comme on peut le déplorer dans toutes les entreprises et les services: le PC est moribond, des communistes de plus en plus nombreux l’ont abandonné. Je ne vote plus.
    Reste que s’il y a un candidat du PC, et à cette seule condition, comme nous l’annonce aujourd’hui le blog « Faire vivre le PCF », je me déplacerai aux urnes pour y porter ma voix citoyenne
    Mais que les socialistes ne perdent pas de vue que PLUS JAMAIS je ne cautionnerai leurs trop nombreuses trahisons!!!!!!!!!!!

     
  2. brise-menu

    novembre 11, 2016 at 12:52

    J’aimerais voter pour un candidat communiste qui soit communiste. Sinon à quoi bon ? Rallumer les étoiles ? je n’arrive pas à comprendre que les communistes de l’intérieur et ceux de l’exterieur ne puissent pas se mettre d’accord sur un candidat et l’accompagner le plus loin possible pour qu’une voix communiste se fasse entendre à cette occasion et non pas celle de gens qui veulent réorienter la BCE, une europe sociale, une gauche unie bla bla bla et qui renient leur (glorieux) passé. Ce que trois groupuscules trotskystes chacun de leur coté parviennent à faire à chaque élection, les communistes d’opposition ne l’envisagent même pas.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :