RSS

Syrie, deux poids, deux mesures que l’on soit à l’est ou à l’ouest

02 Nov

Wrecked Air Force Intelligence offices in Damascus (17 March 2012)

Al Nora en Syrie, reportage de la BBC…
l’envoyé spécial de l’ONU « horrifié » par les bombardements sur l’ouest d’Alep

AFP30/10/2016

Non seulement ce qui se passe à Mossoul est présenté comme différent de ce qui se passe à Alep suivant qu’il s’agit d’une coalition qui semble préoccupée à se faire la peau entre soi, mais à Alep même, la vision des médias est différente suivant que ceux qui bombardent sont à l’ouest (Al Qaida) ou à l’est (l’armée syrienne). L’armée syrienne gouvernementale bombarde l’est d’Alep, le monde hurle (et surtout hurle avec les loups). Al Nosra et compagnie bombardent l’ouest d’Alep, et font des victimes civiles, et c’est silence radio. Ah oui, c’est qu’Al-Nosra « fait du bon boulot » (dixit l’ex-ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius). Et pourtant Al-Nosra est une branche d’Al Qaida qui est venu tuer des citoyens français sur le sol français. Y a-t-il dans cette étrange conception de l’information le simple résultat du fait que 95 % des sources d’information en France sont détenues par des milliardaires dont certains sont aussi des marchands d’armes ?

L’envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, s’est déclaré dimanche « horrifié » et « choqué » par les nombreux obus et roquettes lancés sans discrimination par des groupes armés sur des quartiers civils à l’ouest d’Alep, durant les dernières 48 heures.
Dans un communiqué publié à Genève, M. de Mistura ajoute que des informations crédibles font état d' »un grand nombre de civils tués, dont plusieurs enfants, ainsi que des centaines de blessés ».
« Ceux qui prétendent qu’il s’agit de soulager le siège d’Alep-est devraient se rappeler que rien ne justifie l’usage d’armes disproportionnées et sans discrimination, y compris les armes lourdes, dans des secteurs habités par des civils, et il pourrait s’agit de crimes de guerre », a ajouté l’envoyé spécial de l’ONU.
Par ailleurs, l’envoyé spécial a réitéré la condamnation par le Secrétaire général de l’ONU des récentes attaques d’écoles des deux côtés de la ville, y compris l’usage de bombardements aériens dans les quartiers civils.
« Les civils des deux côtés d’Alep ont suffisamment souffert en raison de tentatives stériles mais mortelles pour soumettre la ville », a-t-il dit. « Ils ont besoin à présent d’un cessez le feu durable », a-t-il conclu.
De violents combats faisaient rage dimanche à la périphérie ouest d’Alep au troisième jour d’une offensive des groupes rebelles qui cherchent à briser le siège imposé par le régime de Bachar al-Assad aux quartiers de l’opposition.

http://www.lorientlejour.com/article/1015562/syrie-lenvoye-special-de-lonu-horrifie-par-les-bombardements-sur-louest-dalep.html

 
1 commentaire

Publié par le novembre 2, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Syrie, deux poids, deux mesures que l’on soit à l’est ou à l’ouest

  1. josephhokayem

    novembre 2, 2016 at 6:01

    A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :