RSS

Il y a trois ans déjà… Quand on voit à quoi tient la pseudo superiorité masculine… et toutes les « supériorités »

01 Nov

b2c29-image9Il y a trois ans, j’avais le coeur brisé. La fracture ne se refermera jamais, mais je suis ainsi faite que le malheur me rend arrogante… Avoir si mal et subir de surcroît l’imbécilité ordinaire des idées toutes faites me donne envie de hurler… Aujourd’hui j’ai d’autres tragédies ordinaires et je me dis que l’héroïsme des petits vaut toutes les fausses gloires comparables à cet homme qui, dans le métro,  prétendait m’imposer son droit à me voler mon espace. Donc voici il y a trois ans…

Je suis en train de faire une crise, je rentre de Marseille. Dans le métro je suis assise à côté d’un septuagénaire qui a les jambes écartées au point de ne me laisser aucune place. Une manie très masculine par parenthèse. Poliment je le demande de placer ses jambes autrement et je dis d’un ton courtois. « C’est une manie très masculine! » ce qui est vrai…
Le type me toise et sans changer réellement de position, il dit à voix haute « C’est parce que NOUS, nous avons des couilles! »
Je lui réponds à haute voix:
« Comme à votre âge visiblement elles ne vous servent plus qu’à enquiquiner les femmes, il vaudrait mieux qu’on vous les coupe! »

En cinq minutes il s’est mis à m’insulter et moi je lui répondais poliment mais sans lui laisser le moindre espace, un exemple quand il m’a traitée d’enculée… je lui ai répondu: « peut-être mais vous vous êtes tellement moche que même de dos vous n’arriverez même pas à l’être…  »

Il est devenu littéralement fou, il s’est dressé et il m’a dit : »je vais voir où tu descends et je vais te faire ta fête! » Il agitait son sac en me disant là-dedans j’ai ce qu’il faut pour te faire taire…

J’ai continué à lui dire « Allons vous vous vantez mon brave! vous êtes un minable… »
Mais quand je suis sortie de la rame, je n’était pas fière à la station Saint Charles… Il était derrière moi et à ma grande stupéfaction je le vois détaler et reprendre une autre rame du même métro. A mes côtés je vois un jeune géant costaud, un jeune beur qui me dit : « Ne vous inquiétez pas ce genre d’individu joue les malins avec les femmes mais il fout le camp devant un homme, c’est pour ça que je me suis mis à vos côtés… »

Je rentre encore secouée et je trouve un commentaire où un niais avantageux m’explique qu’en dénonçant la misogynie de Proudhon comparée à la position politique de Engels et de Marx, il voit en moi une féministe incapable de contextualiser… Pauvre idiot justement je contextualise, Proudhon appartient au monde artisanal avec son mode de production domestique où hommes et femmes ont un rôle bien tranché, alors que Marx et Engels voient surgir la grande industrie, l’exploitation des femmes et des enfants, terrible mais aussi base d’une émancipation… Bref Proudhon est un réac et c’est pour cela que nos bobos l’exhument… Trop c’est trop si je tenais ce pédant je l’étriperais, je me contente de le supprimer de la liste facebook, il paye pour le type du métro… j’en ai marre de ces paternalistes et autres machistes qui croient toujours avoir quelque chose de plus que vous… Quand on voit à quoi tient leur supériorité imaginaire …

Danielle Bleitrach

 
2 Commentaires

Publié par le novembre 1, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Il y a trois ans déjà… Quand on voit à quoi tient la pseudo superiorité masculine… et toutes les « supériorités »

  1. Jeanne Labaigt

    novembre 1, 2016 at 1:24

    Bravo!

     
  2. pedrito

    novembre 1, 2016 at 3:58

    Des rustres, des connards comme çà: par millions!!! Tout est permis aux abrutis….

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :