RSS

Israël a rappelé aux nationalistes ukrainiens Babi Yar

28 Sep

Un article traduit du russe par Marianne qui montre l’ampleur de ce qui se passe en Europe, chez les amis de l’OTAN, le négationnisme est érigé en idéologie officielle et au président israélien qui proteste, ils répondent que tout est de la faute de l’Union soviétique et que ceux qui dénoncent les crimes des collaborateurs d’Hitler sont des propagandistes russes et soviétiques. Nous sommes ici devant les mensonges des agents de la CIA comme Bernard Henri Lévy qui partout ont soutenu ces gens-là au nom des intérêts supérieurs des Etats-Unis. (note de Danielle Bleitrach)

28 septembre 2016

«Бойцы ОУН издевались над евреями, убивали их и выдавали немцам», – напомнил президент Израиля

Photo: Konstantin Chernichkin / Reuters

Texte: Nikita Golobokov, Marina Baltacheva

http://www.vzglyad.ru/politics/2016/9/28/835026.html

 

Des députés ukrainiens se sont indignés des paroles du président israélien Reuven Rivlin, qui a rappelé à la Verkhovna Rada l’implication de l’UPA dans les crimes du nazisme. Le rappel de ces faits historiques a été qualifié d’humiliation de la nation ukrainienne, et le rôle des nationalistes dans la tragédie de Babi Yar de « mythe soviétique ». Le plus zélé a été Oleg Lyashko, dont des collègues de sa faction ont été vus louant Hitler.

Le chef du Parti radical ukrainien et le chef de sa faction à la Verkhovna Rada Oleg Lyashko a exigé des excuses du président israélien pour ses paroles sur la complicité des Ukrainiens nazis dans les crimes contre les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Le discours de Rivlin est humiliant pour les Ukrainiens, donc, je demande au Président d’Israël de présenter des excuses à notre état et notre peuple. A la Knesset (parlement) d’Israël il est temps de reconnaître l’Holodomor comme un génocide du peuple ukrainien, comme la Verkhovna Rada en 2008 a reconnu l’Holocauste comme un génocide des Juifs « , – a dit Lyashko.

 

En effet, cette semaine, Rivlin s’est rendu en Ukraine pour une visite officielle à l’occasion du 75e anniversaire de la tragédie de Babi Yar. Le 27 septembre Rivlin s’est adressé à la Verkhovna Rada, rappelant que sur le territoire de l’Ukraine actuelle au cours de la Seconde Guerre mondiale, environ 1,5 millions de Juifs ont été tués, et leurs complices étaient des Ukrainiens, en particulier les combattants bien connus de l’OUN. « A Babi Yar et d’autres endroits ils (les Juifs) ont été abattus dans les bois près des ravins et des fossés, ils étaient poussés dans des fosses communes. De nombreux Ukrainiens étaient complices du crime. Et parmi eux se sont particulièrement distingués les combattants de l’OUN, qui se moquaient des Juifs, les tuaient, et dans de nombreux cas, les livraient aux Allemands, « – a noté Rivlin.

 

Il a noté que « les relations entre l’Ukraine et le peuple juif aujourd’hui sont tournées vers l’avenir. » Cependant, «nous ne pouvons pas permettre que … l’histoire, sous tous ses aspects bons ou mauvais, soit oubliée. Il est impossible de réhabiliter et de glorifier les antisémites »- a appelé le président israélien.

 

En conclusion, il a exprimé l’espoir d’une identification rapide de toutes les victimes de Babi Yar. « Il est nécessaire d’identifier chaque victime et d’honorer sa mémoire, » –a-t-il souligné.

 

« Accuser l’OUN de l’Holocauste –c’est humilier la nation ukrainienne »

 

Les mots du président israélien ont mis en colère non seulement Lyashko, mais aussi Bogdan Chervak,  vice-président du Comité d’Etat de la télévision et de la radiodiffusion de l’Ukraine et leader de l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN).

« Ce qu’a dit le président de l’Etat d’Israël au parlement ukrainien ne peut être interprété que d’une façon – un crachat au coeur des Ukrainiens. Accuser l’OUN de l’Holocauste, en particulier lors des auditions parlementaires à l’occasion du 75e anniversaire de la tragédie de Babi Yar – est humilier la nation ukrainienne » , – a noté Chervak dans son Facebook . Il a souligné que Rivlin, « n’a pas vu la nouvelle Ukraine», et ensuite il a demandé à la communauté juive en Ukraine d’intervenir dans le débat, de sorte qu’ils persuadent le président israélien que «lire les journaux de Moscou et regarder la TV russe est non seulement nocif, mais indécent ».

 

Cette vague d’indignation est partagée également par le président de l’Institut ukrainien de la mémoire nationale, Vladimir Vyatrovich. Il a affirmé que l’OUN n’a pas pris part à l’Holocauste, et taxé les déclarations du président d’Israël de mythe soviétique.

 

Selon le président de l’Institut de la Mémoire, la responsabilité de cette tragédie n’est pas seulement celle des exécutants, mais aussi du régime communiste soviétique qui a essayé d’étouffer l’ampleur des crimes – car, en URSS, toutes les victimes de Babi Yar étaient appelées  » soviétiques », d’ailleurs, sur le lieu de leur mort on aurait tenté de construire des installations sportives, a déclaré Vyatrovich, cité par DW.

En réponse, l’historien et publiciste russe Dyukov dans sa page Facebook a traité Vyatrovich de « révisionniste débile ». « Non seulement il nie des faits évidents et explorés à fond par les historiens, mais en plus il est incapable de garder le silence quand cela est nécessaire », – écrit-il.

 

Rivlin n’a pas répondu aux requêtes révisionnistes des « patriotes ukrainiens ». Mercredi, il a été forcé d’interrompre sa visite en raison du décès de l’ex-chef de l’Etat Shimon Peres. Pour rappel, le Prix Nobel de la paix, l’ancien président d’Israël, Shimon Peres, est mort mercredi soir à l’âge de 93 ans, des suites d’un accident vasculaire cérébral.

 

Les excuses de Porochenko ont également été considérées comme une « humiliation »

Pendant l’occupation de Kiev – de l’automne de 1941 jusqu’à la libération de la ville en 1943 – Babi Yar est devenu une fosse commune pour des centaines de milliers de victimes des nazis, principalement juifs, mais aussi Tsiganes, prisonniers de guerre et d’autres. En seulement deux jours –les 29-30 septembre 1941 – le nombre de Juifs assassinés a dépassé 33 000. Le nombre exact de morts n’est pas encore défini. Au total, selon les historiens, il y en a eu plus de 150.000, parmi lesquels, selon les chercheurs de l’Holocauste, il n’y avait pas moins de 50 000 Juifs.

 

Porochenko a déjà essayé de présenter des excuses pour les crimes des nazis ukrainiens contre les Juifs. Ainsi, lors d’une visite en Israël en décembre 2015 Porochenko a parlé de l’importance du rôle des Juifs dans  la création de l’Ukraine: « La langue hébraïque a été une des langues officielles dans le jeune Etat ukrainien, et les Juifs en tant que nation ont été directement impliqués dans sa création. » Il voulait parler de la République populaire ukrainienne de l’époque de la guerre civile.

 

Notez que le chef de la République populaire ukrainienne, « l’ataman » Simon Petlioura, selon les historiens, si tant est qu’il n’ait pas participé directement aux pogromes contre les juifs, n’a jamais fait obstacle aux exactions commises par les groupes armés qui se réclamaient de lui. Petlioura a été assassiné en France en 1926 par l’anarchiste Samuel Schwartzbard qui, selon ses propres mots, entendait venger la mort de 15 de ses proches, dont ses propres parents, massacrés en Ukraine par les partisans de Petlioura au cours des pogromes juifs. Schwartzbard a été entièrement acquitté par les jurés français.

 

Nous ajoutons que, étant en Israël, Porochenko a mentionné ces épisodes de la Seconde Guerre mondiale peu glorieux pour les nationalistes ukrainiens. « Nous devons nous rappeler les événements négatifs de l’histoire, quand des hommes de main ont aidé les nazis … Lorsque l’Ukraine a été formée, nous avons déjà demandé pardon pour cela, et je demande pardon encore une fois, à la Knesset, aux enfants et aux petits-enfants des victimes de l’Holocauste, à tous les citoyens d’Israël » , – a-t-il dit. « Les Ukrainiens n’ont jamais vu une telle humiliation dans l’histoire du pays … » – a commenté Lyashko. Ensuite, le député de la Verkhovna Rada du Parti de Lyashko, Artem Vitko s’est filmé dans une vidéo chantant une chanson à la gloire du chef de l’Allemagne nazie Adolf Hitler, après quoi la vidéo a été largement diffusée sur le web .

 

« Des monuments à Hitler en Ukraine –ce n’est qu’une question de temps »

 

Le Président de l’Institut du Moyen-Orient Evgueni Satanovski estime que, malheureusement, la réaction de Lyashko et Vyatrovski aux paroles du président d’Israël est tout à fait prévisible. «Le régime actuel a élevé au rang de héros du peuple de l’Ukraine les  responsables de l’assassinat des Juifs et des Polonais, ceux qui ont travaillé pour l’Abwehr, les SS, la Gestapo. Ils n’ont pas encore érigé de monuments à Hitler, mais tout cela est une question de temps « – a estimé l’expert.

 

En ce qui concerne la réponse officielle d’Israël à de telles déclarations, selon Satanovsky, la décision appartient aux dirigeants israéliens.

 

Le politologue israélien et ancien agent du renseignement Yakov Kedmi estime que le rappel par le président israélien Reuven Rivlin de l’inadmissibilité de la glorification d’antisémites à la Verkhovna Rada d’Ukraine est une bonne étape. « Avec cette déclaration, il a équilibré le fait même de la visite de Porochenko en Israël en décembre 2015», – a dit l’expert à notre journal.

En outre, Kedmi a commenté sévérement la réaction à cette déclaration des propagandistes ukrainiens. À son avis, ni Israël ni le peuple juif n’ont besoin d’aucune preuve que les Banderistes ont participé à l’Holocauste.

 

«Nous savons mieux qu’eux, qui et où a exterminé notre peuple, nous disposons de nombreuses preuves réelles, qui ne sont ni de la propagande ni de la spéculation. Je suis vraiment désolé que lorsque Porochenko a visité Yad Vashem, on ne lui ait pas offert  un livre avec des milliers de documents et de preuves sur les complices des nazis, qui sont maintenant considérés comme des héros de l’Ukraine « , – a dit la source. Kedmi a ajouté qu’il « a des amis dont les parents ont été tués par les Banderistes pendant la Seconde Guerre mondiale, et des amis, dont la famille a été tuée par les collaborateurs baltes. Nous n’avons pas étudié l’Holocauste dans des ouvrages de propagande, elle a touché tous les foyers, et toutes ces déclarations de Lyashko et Vyatrovski, on n’en a pas besoin, « .

Traduit du russe par MD pour H&S

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le septembre 28, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Israël a rappelé aux nationalistes ukrainiens Babi Yar

  1. Jeanne Labaigt

    septembre 29, 2016 at 6:22

    Il y a eu un livre édité chez Actes Sud « Le livre noir des juifs soviétiques » qui a clairement montré l’atrocité de Babyi Yar par des témoignages, aussi ce qu’après on a appelé la Shoa par balle, tout comme l’extermination des juifs et des communistes connus dans les anciennes forteresses teutoniques dans les pays baltes, ainsi que toutes les atrocités nazies que les témoins ont réussi a faire connaître pour que cela se sache souvent en y laissant la vie.
    Ces témoignages ont été recueillis par les journalistes, écrivains, publicistes soviétiques dont Vassili Grossman,Ilya Ehrenbourg qui étaient mobilisés dans les armées soviétiques en 1941.
    Cela a été édité, publié, propagé et les « auteurs » ont cherché avec l’appui (et sous la direction des autorités) à faire parvenir tout cela partout dans le monde, aux Etats unis d’Amérique entre autres pour peser sur l’opinion publique avec l’appui des organisations juives.
    Ce livre a fait le point ne cachant rien, je me suis personnellement fait un devoir d’en lire chaque ligne malgré mon horreur et ma lassitude.
    Mais ce livre a été l’objet d’une propagande et contre propagande absolument effrénée:
    On a pu dire que c’est contraintes et forcées que les autorités soviétiques ont utilisé ces textes pour contacter les occidentaux, car l’antisémitisme régnait comme chacun sait de façon terrible en URSS.Ce livre aurait été mal vu.
    On a pu lire aussi que si des éditions ont été partielles c’est que les Soviétiques ne voulaient pas que certains de leurs concitoyens soient vus comme alliés des Nazis et DONC que c’est un nationalisme soviétique (pas Russe) qui aurait empéché sa diffusion.
    Heureusement ,les temps « heureux » de la chute du communisme (sic) venus on pouvait enfin les traduire avec une typographie adaptée (un peu à la manière dont on édite Montaigne et les différentes éditions des « Essais ») .
    Bref, ce texte fondamental: commande de l’URSS qui a fait connaître au monde l’extermination criminelle faite par les Allemands et leurs alliés nazis est devenu une dénonciation de l’URSS elle même.
    Dans ce texte je vois vingt ans plus tard la prolongation immonde de ce cheminement.
    Et la phrase atroce:  » Des monuments à Hitler en Ukraine –ce n’est qu’une question de temps » ne me semble plus une impossibilité.
    Néanmoins il faut lire et propager ce livre qui ne cache rien, qui moi m’a appris tant de choses et qui est , si on le lit honnêtement, une plongée dans la façon dont les soviétiques et parmi eux, les juifs soviétiques ont du faire face à la barbarie de l’Allemagne nazie.

     
  2. etoile rouge

    octobre 3, 2016 at 5:59

    L’URSS ce satan anti juif dont radio MOSCOU était dirigée par LEVITAN, le secrétaire du parti communiste de l’Ukraine était juif ETC… et il existe encore aujourd’hui une république juive certes petite. Mais de quoi parle-t-on? De la propagande à la GOEBBELS des anti communistes et fascistos- nazis d’hier et des libéraux de plus en plus fascistes d’aujourd’hui, de la haine et de l’intérêt géostratégiques des STATES à enfoncer le monde hier soviétique aujourd’hui russe car le capitalisme et l’impérialisme sont plus puissants que jamais et suivent les lois scientifiques décrites par K MARX ce penseur « oriental » comme disent les nazillons d’hier et d’aujourd’hui!
    Décidément comment ne pas voir que c’est de l’intérieur que les ennemis du communisme ont atteint nos organisations démocratiques?

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :