RSS

L’histoire terriblement tragique derrière la photo de l’Allemand solitaire qui a refusé de faire le salut nazi à Hitler

21 Sep

NouvellesmondeEurope

Amanda Macias , Business Insider Dimanche 28 Août 20161 commentaire

nazi12.png

7K
nazi12.png
Adoptée par le parti nazi dans les années 1930, le tristement célèbre «sieg heil» d’Hitler (signifiant salut à la victoire)  était obligatoire pour tous les citoyens allemands comme une démonstration de loyauté envers le Führer, son parti et sa nation.

Août 1936,  Landmesser, seul, manifeste le refus allemand d’ élever un bras raide droit en   présence d’Hitler lors d’un rassemblement il avait été  avait été un nazi loyal.

Landmesser a rejoint le parti nazi en 1931 et a commencé à tracer son chemin dans les rangs de ce qui allait devenir la seule appartenance politique possible  dans le pays.

Deux ans plus tard, Landmesser est tombé follement amoureux d’Irma Eckler, une femme juive, et alui a proposé le mariage  en 1935.

Après que ses fiançailles avec une femme juive ait été découvert, Landmesser a été expulsé du parti nazi.

Landmesser et Eckler ont  décidé de déposer une demande de mariage à Hambourg, mais l’autorisation a été refusée en vertu des lois de Nuremberg récemment promulguée.

Le couple a vu naître  leur première fille, Ingrid, en Octobre 1935.

Et puis le 13 Juin, 1936, Landmesser a refusé de lever le bras  lors de l’inauguration par   Hitler d’un nouveau navire de la marine allemande.

L’acte de défiance est visible  au milieu de la foule des saluts nazis.

En 1937,Landmesser a tenté de fuir l’Allemagne nazie au Danemark avec sa famille. Mais il a été arrêté à la frontière et a été » accusé de « déshonorer le pays,» ou «infamie raciale», en vertu des lois de Nuremberg.

Un an plus tard, Landmesser a été acquitté pour manque de preuves et a été obligé de ne pas avoir une relation avec Eckler.

Refusant d’abandonner sa femme, Landmesser a bafoué les ordres  nazis et a été à nouveau arrêté en 1938 et condamné à près de trois ans dans un camp de concentration.

Il ne verra pluis jamais la femme qu’il aimait ni son jeune  son enfant .

La police secrète de l’Etat a également arrêté Eckler, qui était enceinte de plusieurs mois d’une deuxième fille du couple.

Elle a donné naissance à Irene en prison et a été envoyé au camp de concentration de-femmes peu de temps après son accouchement.

Eckler est censé avoir été transféré à ce que les nazis appelaient un «centre d’euthanasie » en 1942, où elle a été assassinée avec 14.000 autres.

Après sa peine de prison, Landmesser a travaillé dans  quelques emplois avant d’avoir  été enrôlé dans la guerre en 1944.

Quelques mois plus tard, il a été déclaré mort  au front  en Croatie.

e
Lire l’article original sur Business Insider UK . © 2016. Suivre Business Insider UK sur Twitter .

7

 
1 commentaire

Publié par le septembre 21, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “L’histoire terriblement tragique derrière la photo de l’Allemand solitaire qui a refusé de faire le salut nazi à Hitler

  1. k.e guillon

    septembre 21, 2016 at 9:07

    Du courage de ne pas tendre le bras (ni la main) pour garder sa dignité…..

    http://wp.me/p4Im0Q-1i4

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :