RSS

la réflexion du jour: pouvez-vous faire l’effort SVP?

14 Août

Afficher l'image d'origine

A la suite de nombreux commentaires -complètement à côté de la plaque-  sur les réseaux sociaux sur mes textes et en particulier celui où j’annonce ma non participation à la fête de l’Humanité, je voudrais vous poser une question:   quelqu’un pourra-t-il me dire ce qu’il faut faire avec les gens qui ne lisent pas le texte que vous publiez, se contentent d’une vague impression sur le titre (et aussi de votre mauvaise réputation) et se croient obligés de vous faire la leçon d’une manière stupide, à vous donner la nausée…

Ces gens là me paraissent   légions et souvent ils se croient communistes… Mon mari me disait: heureusement que nous n’avons pas pris le pouvoir à la libération, nous étions une telle bande de cons satisfaits de nous même et donneurs de leçons que ça aurait été une catastrophe… Aujourd’hui alors que la question du pouvoir ne se pose même plus, visiblement le pli est resté… Là encore je crains les interprétations hâtives, mon mari et moi étions et je suis communiste d’une manière entêtée et je pense sans interpréter sa pensée que nous considérions qu’il aurait mieux valu à la France quelques ministres comme Ambroise Croizat (celui qui a créé la sécu) que la bande de tarés qui a proliféré sous d’autres étiquettes que celle du PCF. Même s’il y a eu et il demeure des gens redoutables. dans le genre directeur de conscience et procès a priori. Sans parler de ceux qui diffusent des rumeurs incontrôlées sur votre personne, vos engagements avec lesquels ils feignent de la familiarité quitte à vous reprocher des faits bien antérieurs à votre adhésion… 

Donc il faut relativiser ce que la rencontre avec ce type d’individu, généralement « dans la ligne » ou dans leur ligne groupusculaire,provoque d’irritation… Et être persuadé que e je demeure consciente en subissant les propos des crétins qui écrivent sans avoir le monde lu que si le potentiel militant s’affaiblit faute de carburant révolutionnaire,  les autres sont encore pires, comme le dit Castro en parlant de la situation pré-révolutionnaire à Cuba, les gens étaient totalement écoeurés des politiciens et de la politique telle qu’elle était pratiquée, il était impossible de se glisser dans pareil moule...

Pour le moment mes exigences sont plus modestes: pouvez-vous intervenir sur un texte APRES l’avoir lu… SVP…

Danielle Bleitrach

PS sur ce blog c’est plus raisonnable, d’abord parce qu’il ya une censure a priori, ensuite parce qu’effectivement on peut se féliciter de la qualité des commentaires.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le août 14, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “la réflexion du jour: pouvez-vous faire l’effort SVP?

  1. Dietzgen

    août 15, 2016 at 11:54

    Vous avez raison, ne vous laissez pas désarmer par des commentaires prétentieux et infondés.
    Avoir mauvaise réputation auprès de gens médiocres est un compliment.
    Ce blog est d’une grande qualité, continuez ce que vous faites.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :