RSS

LETTRE DE LA TURQUIE AUX PEUPLES DU MONDE

09 Août

Le Comité central du Parti communiste de Turquie (KP) a publié une déclaration pour les peuples du monde à la suite de la tentative de coup d’Etat en Turquie le 15 juillet

traduction en français par danielle Bleitrach pour Histoire et societe.

 

« Nous avons assisté à une tentative de coup d’Etat en Turquie dans la nuit du 15 Juillet. Malgré ses obscurités et les incertitudes concernant les acteurs qu sont derrière, ce fut une véritable tentative de coup d’Etat.

 

 Que Fethullah Gülen ait été derrière le coup d’État et  que Fethullah Gülen ait des liens profonds avec l’administration des États-Unis sont des faits. De plus, il y avait plus que quelques traces de Pentagone et CIA derrière la tentative de coup d’Etat.

 

L’échec de cette tentative de coup d’Etat est bon pour notre peuple. Si le coup avait réussi, les personnes qui travaillent, déjà accablés par tous les problèmes imaginables dont  le système capitaliste les accable, auraient dû faire face à des conditions plus lourdes et plus destructrices.Il faut garder à l’esprit que les putschistes ont une orientation pro-OTAN et islamiste et ils ont été au service des monopoles internationaux depuis des décennies.

 

Un autre fait que l’on doit garder à l’esprit est que Fethullah Gülen a émergé dans l’arène de la politique dans les rangs de l ‘ « Organisation de la lutte contre le communisme ». Cette organisation a été fondée en 1960 par la CIA.

 

Ce qui est intéressant et ironique est le fait que Erdoğan, la cible principale du coup d’Etat, et les comploteurs partagent le même background idéologique et politique. Islamisme, anti-communisme et la fidélité complète à la classe capitaliste sont des caractéristiques de Erdoğan aussi bien que celles de Fethullah Gülen, Erdoğan a également joué un rôle important dans les scénarios du Moyen-Orient menés par les Etats-Unis

 

Il y a quelques raisons à la tension récente entre Etats-Unis, pays de l’UE et Erdoğan. L’échec en Syrie, le déclenchement continu des tensions au sein de la Turquie, la création d’une grande marge de manœuvre avec le soutien électoral derrière Erdogan, son «hors de contrôle»  sont quelques-unes des premières raisons qui viennent à l’esprit. Cependant, cette tension est progressivement devenue un facteur essentiel dans les conflits économiques et politiques profonds en cours entre les Etats-Unis et les forces sous l’influence américaine contre la Fédération de Russie.

 

Comme Erdoğan et sa clique sont dans une lutte existentielle, face à l’isolement national et international, l’administration Poutine, en utilisant la tactique de  » la carotte et le bâton « , a manipulé Erdogan pour l’inciter à rompre les liens avec l’OTAN ou au moins ne pas soutenir les politiques de l’OTAN de l’encerclement de la Russie.

 

Après la tentative de coup d’Etat, il y a beaucoup dans les cercles gouvernementaux en Turquie qui  accusent les États-Unis et l’UE et plaidant pour « la collaboration avec la Russie ». Sans aucun doute, cette tendance actuelle ne fait pas partie des préférences de la bourgeoisie de la Turquie, mais le produit de la clique du gouvernement à la recherche d’un refuge sûr et qui a eu extrêmement peur suite à la tentative de coup d’Etat.

 

La dissolution des relations économiques, politiques et militaires de la Turquie avec en particulier l’Allemagne et des États-Unis ne peut être que le résultat d’une révolution socialiste. Un changement d’axe dans l’ordre actuel ne fera qu’augmenter la possibilité de chaos, les conflits, la guerre civile et internationale.

 

Les développements montrent que les négociations difficiles entre le gouvernement actuel et les États-Unis et l’UE continueront. La bourgeoisie turque est de plus en plus à la tête d’initiatives en ce sens alors que l’opposition au sein du système joue le rôle de médiateur pour les négociations en cours.

 

D’autre part, la Turquie traverse une période qui a suivi le coup d’Etat où toute loi a été suspendue, toutes les décisions et la restructuration de l’Etat sont monopolisés par une petite clique de gouvernement. Bien que ce ne soit pas à une échelle de masse, les arrestations et les purges qui ciblent les comploteurs sont maintenant étendues à des secteurs progressistes, révolutionnaires et communistes qui ont lutté contre la secte de Fethullah Gülen et d’autres organisations islamistes similaires.

 

Dans ces conditions, le Parti communiste fait l’appel suivant aux peuples du monde, aux organisations de la classe ouvrière, à toutes les forces révolutionnaires et communistes:

1. Vous ne devez pas faire un choix entre Fethullah Gülen ou le gouvernement actuel. Les comploteurs ont exécuté un plan sanglant, perfide et insidieux. Le gouvernement actuel est cependant un tas de comploteurs, ayant opprimé nos peuples pendant des années. C’est avec les millions de travailleurs qui souffrent sous l’exploitation capitaliste et la répression et les représentants politiques de ces travailleurs que vous devez être solidaires.
2. Le débat dans la presse internationale pour savoir si « le coup d’Etat était réel ou non » est un piège, celui qui devrait être évité. Ce qui doit être discuté sont les armes nucléaires dans la base Incirlik, les opérations secrètes de l’OTAN, comment au nom de Fethullah Gülen a été fondée cette   organisation secrète qui sert la classe capitaliste dans plus de cent pays, les profits qui lient l’islamiste Erdoğan et les dirigeants européens «laïques» , le pillage des ressources publiques de la Turquie par les monopoles internationaux et l’immense exploitation à laquelle tous les ouvriers et travailleurs en Turquie sont soumis.

3. Nous devons nous défendre contre toutes les interventions et les tentatives d’une «révolution de couleur», même ceux qui apparemment sont contre le gouvernement anti-peuple de la Turquie. Il n’y a pas de bon et mauvais capitaliste. L’insincérité des déclarations faites par l’OTAN et l’Union européenne exprimant des inquiétudes concernant les questions de la liberté et de la démocratie en Turquie est évidente. La libération sociale en Turquie sera le produit des seules personnes qui travaillent en Turquie.

4. De même, il est incompréhensible que la Russie de Poutine soit dépeinte comme le libérateur. La position de la Fédération de Russie vers la Turquie est totalement pragmatique et est entièrement façonnée par les intérêts de la classe dirigeante russe. L’administration Poutine qui exaltait Erdoğan il y a un an a déclaré le même Erdoğan un criminel de guerre après la chute de l’avion de guerre russe et même remis un dossier complet des preuves de l’ONU. Cependant, quelques semaines avant la tentative de coup d’Etat, l’histoire d’amour entre Poutine et Erdogan a été ravivée. Nous ne laisserons pas les forces au sein de l’ordre mondial impérialiste-capitaliste être ceux qui déterminent l’avenir de notre pays.
5. L’Islam modéré est un concept fabriqué par les États-Unis. La liberté de croyance et de culte est un droit fondamental. Cependant, la religion doit être poussée hors de tous les domaines de la politique et du droit. Il n’y a pas de version modérée de celui-ci. Toute personne ou mouvement en Turquie qui prétend  faire de la politique au nom de la religion ou avec des références religieuses commet un crime. La situation actuelle en Turquie est une occasion pour apprécier l’importance de la laïcité et comprendre sa signification vitale pour les opprimés. Cette possibilité ne peut être utilisée à bon escient qu’en reliant ces gains antérieurs de l’humanité avec la lutte contre le capitalisme, et non pas en désactivant le domaine des idéologies racistes et xénophobes en Europe.

6. L’histoire de la Turquie est l’histoire de coups d’Etat, assassinats politiques, fanatisme religieux et militarisme. Cependant, la Turquie ne se limite pas à ça. Tout au long de son histoire, il y a eu aussi de bons développements en Turquie. La République de Turquie a été fondée à la suite de la lutte menée conjointement avec la jeune Russie soviétique contre l’occupation impérialiste. Depuis 1923, les luttes contre la guerre, la tyrannie, l’exploitation capitaliste n’ont jamais cessé d’exister, avec des actions de masse de la classe ouvrière. Un poète communiste international comme Nâzım Hikmet est le produit de ce pays. Le mouvement populaire légitime qui s’est soulevé contre le gouvernement il y a trois ans soulignait également le fait qu’il existe également un autre front en Turquie qui a récemment été témoin de la lutte entre deux clans islamistes. Nous vous demandons de suivre le front des travailleurs, d’être solidaires avec eux et de faire entendre sa voix. Contre le capital, les dictateurs, comploteurs des monopoles, les travailleurs, les intellectuels révolutionnaires et les militants communistes ont la tradition de l’internationalisme.
A BAS l’IMPERIALISME

L’OTAN, IMPERIALISTE UE COMME SOURCE DE COUPS D’Etat  doivent être dissous

VIVE LA LUTTE DE L’HUMANITE POUR L’ÉGALITÉ, La LIBERTÉ ET La JUSTICE « 

 

PARTI COMMUNISTE, TURQUIE

Advertisements
 
2 Commentaires

Publié par le août 9, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “LETTRE DE LA TURQUIE AUX PEUPLES DU MONDE

  1. Jeanne Labaigt

    août 9, 2016 at 2:30

    C’est un communiqué qui permet de comprendre très clairement ce qui se passe vu de Turquie.
    Car les choses telles qu’elles nous sont transmises ne sont pas claires, les relations complexes: je liste ce que je trouve le plus préoccupant:
    – Ce rapport avec la Turquie de la Russie
    -La question des rapports de forces en Russie entre les différents clans et le peuple, le poids du KPRF dont personne en France (à part vous, Marianne et toi) ne parle jamais.
    – la question géopolitique de la route de la soie, du triangle Iran Russie Turquie dont tu ouvrais hier l’approche avec cet article remarquable.
    – La question des anciennes Républiques soviétiques turcophones qui sont dans l’alliance qui se nomme je crois « le Conseil turcique » et dont je ne sais pas grand chose, mais dont je me dis que cela devrait jouer un rôle fondamental (à savoir dans quel sens ?)
    – La question de la possible déstabilisation de la Chine par les mers ,mais aussi par les confins ouïgours (donc turcophones).
    – derrière tout cela l’Otan d’un côté et les alliances diverses côté Pacifique.

    Toutes ces questions sont préoccupantes, la lutte pour la Paix devient de plus en plus nécessaire comme exigence première, elle ne peut être qu’en lien avec la lutte communiste pour l’établissement du socialisme par la lutte de classes.

     
  2. histoireetsociete

    août 9, 2016 at 4:00

    chère jeanne, tu as vraiment le don de la synthèse la plus claire… C’est exactement ce que tu dé »cris et qui rend la situation si complexe et la nécessité urgente d’un combat pour la paix…

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :