RSS

Le temps où les guerres impérialistes se préparent, on s’arme et on cherche des alliances à géométrie variable…

09 Août

..

Le journal turc « Al Sabah » cite le président Erdogan et on peut imaginer que dans le contexte il a intérêt à ce que les citations soient exactes »(1) Assad a condamné le coup d’état, mais l’Arabie Saoudite nous a planté le couteau dans le dos »! Voilà qui dit clairement après la dénonciation du rôle des Européens que le dit Erdogan a décidé de tourner le dos à ses anciens on ne saurait dire « alliés » mais complices. parce que cette fois ceux qui sont désignés en priorité dans ce lâchage, ce sont les Saoudiens. Au moment où il se rend à Saint Petesbourg une telle déclaration n’est certainement pas innocente, pas plus que ses menaces à l’égard des Européens de lâcher l’endiguement des « teroristes » et des réfugiés. .

Toujours selon ce journal, Erdogan n’a pas hésité à lancer : » en dépit de l’animosité qui existe entre moi et mon homologue syrien, il a condamné le coup d’état alors que nos alliés nous ont planté le couteau dans le dos. Ils nous ont lâchés quand nous avions le plus grand besoin d’eux.

C’est la première fois que le Président turc salue son homologue syrien et ce à la veille du sommet de Saint petesbourg. Non sans avoir dans le même temps claironné « Assad doit partir », il a passé un coup de fil au dit Bachar El Assad, pour lui dire  qu’il y a une « force dans la relation historique syro-turque, relevant de la fraternité entre ces deux pays » dans cet appel au président Bachar Al Assad. .

Dans son appel, Recep Tayyip Erdogan a aussi souligné le danger du terrorisme de Daesh sur les peuples turc et syrien, sur leur sécurité nationale et la nécessité d’une lutte commune et internationale contre le terrorisme.  En réalité, ce rapprochement est simplement la crainte de la montée exponentielle des Kurdes, soutenus par les Etats-Unis. En voulant affaiblir la Syrie, Obama a renforcé les Kurdes et mis en danger la Turquie…

Sans se faire la moindre illusion sur les intérêts que Poutine défend, il s’agit de ceux de l’oligarchie russe et de la partie de cette oligarchie qui pense encore que l’intérêt national coïncide avec le sien on ne peut pas se contenter de renvoyer les uns et les autres dos à dos sans considérer ceux qui avec l’OTAN sont prêts à la guerre. ,Iil ne reste plus à espérer que la volonté de pacification des Russes et des Chinois, et leur tentative de multiplier partout les négociations pour limiter les dégâts en réglant un à un par des ententes régionales les risques manifestes d’explosion et de contagion terroristes qui se multiplient peut peut-être la moins pire des solutions.Non que ces pays soient en situation de jouer le rôle qu’a pu jouer l’Union soviétique, mais parce qu’ils sont eux mêmes attaqués et menacés dans leur existence et dans leur unité et que leur défense passe actuellement par la paix et par le refus des divisions provoquées par l’impérialisme étatsunien.  La Russie, comme la Chine, non seulement n’ont pas de part dans les idéologies islamistes, mais leur volonté commune (par nécessité s’ils veulent accomplir leurs objectifs) passe par le développement de l’Eurasie avec un équilibrage pacifique entre des mondes hétérogènes mais face auxquels pour le moment l’impérialisme américain joue l’islamisme (whanabite, voir article sur la manière dont les Saoudiens jouent leur puissance sur une idéologie et des bandes fascistes qui font régner la terreur sur les peuples musulmans)  comme facteur de dissolution et de destruction des souverainetés nationales et étatiques.

Il est difficile de se faire la moindre illusion sur ce qu’on peut attendre d’un Erdogan et ceux de son espèce, mais on peut aussi considérer que l’on doit tout faire pour limiter la capacité de nuisance en imposant des négociations et des accords bi-latéraux, tout en faisant sauter les verrous du véritable colonialisme qui s’est abattu sur cette zone comme ailleurs dans le monde et la terreur imposée aux peuples dans le cadre d’un pillage généralisé. Notre propre rôle est d’exiger la fin de nos propres organisations impérialistes, l’OTAN mais aussi l’UE et de multiplier les liens internationaux avec les forces et les partis qui jouent un rôle anti-impérialiste.

Parce qu’ il faut bien mesurer (et relire Lénine : impérialisme stade suprême du capitalisme) à quel point nous sommes dans une situation où la fin d’une hégémonie, celle des Etats-Unis est en train d’aiguiser les appétits impérialistes dans un partage du monde et de ses ressources.Nous ne sommes plus au temps de l’Union soviétique, ce qui ne signifie pas pour autant la fin de l’Histoire mais simplement de nouvelles conditions de combats dont les urgences sont encore plus fortes.

La seule politique pour un communiste est de mener le double combat, celui contre l’aggravation de l’exploitation et des pillages, celui pour la paix en écartant en particulier le recours à l’arme nucléaire.

 

(1)En fait c’est un journal considéré comme proche de l’AKP, Sabah est un quotidien national turc fondé en 1985. Avec un tirage de 370 000 exemplaires par jour1, il est le quatrième plus important quotidien du pays, derrière Zaman, Posta et Hürriyet. Le journal appartient à Ahmet Çalık, un homme d’affaires inconnu jusqu’à ce qu’il l’achete, dont le chef de rédaction est Erdal Şafak. Le quotidien publie également le supplémentaire de dimanche en accordance avec New York Times en Turquie.

Advertisements
 
2 Commentaires

Publié par le août 9, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Le temps où les guerres impérialistes se préparent, on s’arme et on cherche des alliances à géométrie variable…

  1. laurent domergue

    août 9, 2016 at 7:38

    Ils vont bien nous faire un enfant dans le dos …!!!

     
  2. Kirk

    août 9, 2016 at 3:10

    J’ai peur que les « volontés de pacifications » des Russes et des Chinois ne soient perçues par les Occidentaux, Etats Unis en tête, comme des aveux de faiblesse et donc de les encourager à des options offensives?

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :