RSS

Il se confirme que Temer a sollicité une aide financière des hommes d’affaires emprisonnés

08 Août

Autres nouvelles du Brésil en pleine crise politique et où la présidente menacée de destitution ne l’est d’aucune corruption alors que son successeur intérimaire subit des présomptions … Dernières nouvelles à partir d’un article publié par le magazine brésilien Véjà (note de Danielle Bleitrach)

Michel Temer. Photo: Fichier

Le célèbre magazine brésilien Veja a publié hier un article disant que le président par intérim Michel Temer a demandé des millions de dollars comme soutien financier pour ses affaires à Marcelo Odebrecht, emprisonné pour sa participation dans le réseau de pots de vin de Petrobras.

La publication brésilienne cite Odebrecht qui affirme qu’en 2014, Temer lui a demandé, alors qu’il était vice-président, un « soutien financier » lors d’un dîner avec les membres de son parti PMDB de centre-droit.

Odebrecht, condamné à près de 20 ans de prison, a dit qu’il a fait un don de 10 millions de reals (3,15 millions $ au change actuel) pour le parti, a rapporté Veja.

L’information figure dans un accord qui est en train d’être négocié entre Marcelo Odebrecht et les méga-procureurs de fraude dans l’enquête sur Petrobras appelé Opération Lava Jato, et dont une partie a été divulguée aux journalistes de Veja .

Marcelo Odebrecht. Photo prise à partir du premier.

Odebrecht a été emprisonné depuis l’année dernière pour son rôle dans le système de corruption dans lequel son entreprise et d’autres ont payé des pots de vin aux dirigeants de Petrobras et politiciens de différents partis, dont certains élus- en échange de contrats gonflés.

L’ancien président de la société de construction Odebrecht et 50 cadres de son entreprise ont promis aux  procureurs des détails sur la façon dont ils ont fait des dons illégaux pour les politiciens dans un régime massif de corruption. Pour négocier l’accord qui peut réduire leur peine ou les libérer de prison, ils  ont embauché plus de 100 avocats.

L’article de Veja n’apporte pas la preuve que le don prétendument demandé pour Temer était un pot de vin.  Mais de toute façon il peut ébranler Brasilia, où le Sénat doit décider au  plus tard ce mois-ci s’il destitue la présidente Dilma Rousseff pour le maquillage présumé des comptes public.

Temer, qui est devenu chef de l’Etat sur une base intérimaire en mai  gouvernera jusqu’à la fin de l’année 2018 si Rousseff est finalement destituée. Rousseff dénonce un coup d’Etat contre elle.

L’agence de nouvelles AFP n’a pas pu contacter pour le moment la présidence ou les juges pour recueillir des commentaires sur l’article de Veja. Mais le magazine a déclaré que le bureau du président Temer a confirmé qu’il y avait un dîner avec Marcelo Odebrecht et une conversation sur  » le soutien financier à Odebrecht pour la campagne électorale du PMDB en pleine conformité avec la loi électorale. »

Temer n’a pas été inculpé dans l’opération Lava Jato, même si beaucoup de ses alliés, y compris plusieurs ministres, le sont. De nombreux membres du Parti des travailleurs de Rousseff ont également été accusés d’implication dans le système de corruption, y compris son mentor et prédécesseur Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010). Rousseff n’a jamais été accusée de corruption.

(De Infobae )


Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le août 8, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :