RSS

Le grand n’importe quoi de la campagne des présidentielles américaines

06 Août

Un ex-dirigeant de la CIA estime que Trump a été retourné par Poutine

Dans un éditorial publié par le « New York Times », il estime que le candidat républicain à la présidentielle « pourrait poser un risque pour la sécurité nationale ».

Cette campagne présidentielle des Etats-Unis en dit long sur l’Etat de cette grande « démocratie » et le mépris dans lequel est tenu l’électeur américain. Il arrive souvent que non sans quelques pertinences ceux qui s’acharnent contre les États-Unis  soient accusés de complotisme, mais je dois dire qu’ils sont largement battus par le modèle. Et la gauche américaine en France qui a les yeux doux pour Hillary Clinton sans paraître mesurer où cette femme vénale et corrompue risque de mener le monde lui emboîte le pas. Que Trump soit lui même ce qui se fait de plus invraisemblable dans le domaine des présidentiables ne donne pas plus de crédit à la candidate démocrate. On se dit même que la candidature de Trump a été soigneusement sélectionnée parce que c’était la seule qu’Hillary Clinton pouvait battre…  On peut se moquer des Etats-Unis mais ce qui est inquiétant est la manière dont nous suivons ce pays en matière de mœurs et de politique est très inquiétant, j’imagine après avoir vu tous les grands quotidiens français et mediapart s’être intéressés aux ignominies et aux délations de madame Cécile Vaissié nous concocter une campagne électorale du même tonneau dans laquelle la main de Poutine dans la culotte de la République serait le suprême argument… Le tout sur fond de ce qui existe déjà en Pologne, un ministère de la mémoire chargé de donner crédit (à tous les sens du terme) aux chercheurs, aux médias et aux manuels scolaires et à qui l’on confie de surcroît le droit de juger et d’interdire l’aspiration à l’emploi public et aux fonctions électives selon des critères dignes d’Orwell (Danielle Bleitrach)

SOURCE AFP

Publié le 05/08/2016 à 15:15 | Le Point.fr
Un ex-patron de la CIA accuse Donald Trump d'être à la solde de Vladimir Poutine.
Un ex-patron de la CIA accuse Donald Trump d’être à la solde de Vladimir Poutine. © Reuters/ Carlo Allegri
 
Poster un commentaire

Publié par le août 6, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :